Mercredi 17 juillet 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comment rompre un bail locatif en Australie?

Par Andrew Panagiotidis | Publié le 19/06/2019 à 23:30 | Mis à jour le 26/06/2019 à 10:27
rompre bail location locatif

Aujourd'hui, je vous propose de faire le point sur les conditions nécessaires pour pouvoir rompre un bail locatif. Si vous connaissez vos droits et les réglementations en cours avant de commencer le processus, vous pouvez vous éviter beaucoup de stress. Le bail constitue l’épine dorsale de tout contrat de location et peut offrir une sécurité pour le propriétaire comme pour le locataire. Le contract signé par les deux parties doit mentionner le montant de la location, la caution et les conditions de la location.


La première chose à comprendre est que votre bail est un contrat légal et qu’en tant que tel, le rompre n’est pas aussi facile que de dire "je pars". Comme tout contrat, des pénalités sont appliquées si vous le rompez avant son échéance. Les frais varient d’une agence à l’autre, mais voici un aperçu général de ce que vous, le locataire, devrez payer.

Les frais liés à la résiliation anticipée d'un bail locatif

Tout d'abord, vous devez prendre en charge les frais de publicité, y compris les annonces Internet et les contrats de location. Vous devez aussi vous acquitter d'un mois de loyer au prorata, généralement l'équivalent de deux semaines. Vous devez aussi payer tous les loyers jusqu'à ce qu'un nouveau locataire soit trouvé. Ce dernier peut être trouvé immédiatement, mais j'ai malheureusement déjà vu de nombreux cas où les propriétés restent vacantes pendant des mois avant de trouver un locataire.

Un investisement de temps

Les coûts liés à la rupture d'un bail ne sont pas tous financiers. Dès que vous savez quand vous partez, démarrez les visites de la propriété avec l'agent. Certaines agences vous permettront d'ouvrir la propriété vous-même. La publicité aura un coût fixe, de sorte que vous pouvez économiser sur les frais de location au prorata et le loyer en faisant louer la propriété le plus rapidement possible.

Un repreneur pour votre bail

Bien que la sous-location ne soit pas autorisée, le bail peut être transféré à un nouveau locataire. Utilisez vos médias sociaux, vos amis et votre famille. Quelqu'un que vous connaissez pourrait chercher à louer. Si vous pouvez trouver un repreneur avant que l'agence ne commence à faire de la publicité, vous pouvez économiser beaucoup d'argent, car les frais de transfert d'un locataire sont nettement inférieurs aux frais de rupture d'un bail.

Appuyez-vous sur votre agent immobilier

Il faut s'armer de patience. Votre gestionnaire immobilier devrait être en mesure de vous guider tout au long du processus. Votre gestionnaire immobilier fera tout ce qui est en son pouvoir pour que la propriété soit louée rapidement. Les administrateurs de biens ressentent la frustration des locataires et des propriétaires et préfèrent avoir des clients heureux que des propriétés vacantes.

 (*Traduit de l'anglais)

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Tokyo Appercu
POLITIQUE

Japon : élections à la chambre des conseillers

Le 21 juillet prochain se tiendront au Japon les élections de la chambre des conseillers qui verront se renouveler la moitié des sièges de l’assemblée (dans trois ans pour l’autre moitié).

Sur le même sujet