TEST: 2273

Bière, rodéo & country : la fête des pick-ups dans le bush australien

Par AFP | Publié le 02/10/2018 à 08:03 | Mis à jour le 02/10/2018 à 08:10
Photo : Peter Pryharski, Unsplash
Deni Ute Muster Deniliquin Australie pick-ups festival

Ils aiment la bière, le rodéo et le bruit de leur cylindrée : des milliers de fêtards ont débarqué ce week-end à Deniliquin, dans l'arrière-pays australien pour le 20e anniversaire du "Deni Ute Muster", festival en chapeau de cowboy dédié aux SUVs et pick-ups.


Chaque année, pas moins de 6.000 véhicules charrient environ 20.000 participants pour deux jours dans cette localité perdue de l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud (sud-est), située à 720 km au sud-ouest de Sydney et à 280 km au nord de Melbourne.


Ici, la star est le "ute", abbréviation dans le jargon australien de "utility vehicle". "C'est un rassemblement de +utes+, un événement emblématique qui célèbre l'Australie rurale", décrit auprès de l'AFP la directrice générale du festival Vicky Lowry.


Importés en Australie dans les années 1930 par Ford, les "utes" ont d'emblée satisfait les besoins des éleveurs de l'arrière-pays, devenant un symbole de la culture rurale australienne.


Au programme du "Deni Ute Muster", figurent des concours de conduite, notamment celui où le conducteur enchaîne avec son pick-up les dérapages infernaux en cercle, levant des nuages de poussière sous les vivas de milliers de spectateurs.


Mais on vient surtout à Deniliquin pour bivouaquer autour de feux de camps près des pick-ups entre lesquels on installe des toiles de tente. La soirée avançant, et l'alcool aidant, il n'est pas rare de grimper sur son +ute+ pour faire claquer son fouet à bestiaux ou descendre d'autres bières au son de la country.


Le festival attire tous les ans de grands noms de la country. Pour son vingtième anniversaire, il s'est même payé le luxe de faire venir la star américaine Carrie Underwood.
 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Melbourne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com