Samedi 20 avril 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les hot cross buns, un délice de Pâques

Par Gwenaëlle Page | Publié le 29/03/2018 à 10:02 | Mis à jour le 29/03/2018 à 14:26
Photo : Jasmine Waheed, Unsplash
hot cross buns petits pains Pâques

Traditionnellement, il s’agit d’un petit pain sucré, légèrement épicé, avec des raisins secs, et marqué d’une croix faite de pâte ou tracée au couteau. Il peut être servi chaud ou froid, avec pour ceux qui le souhaitent un peu de beurre.


Ces petits pains moelleux se dégustent à l’approche de Pâques – même si aujourd’hui on peut en trouver dès le mois de janvier – et sont un incontournable depuis des siècles. Il est déjà fait mention de ce type de douceurs dans la Grèce antique.

Retour sur l’histoire de cette spécialité si populaire et les légendes qui l’accompagnent !

 

Trop sacrés pour être consommés au quotidien

En 1592, la reine Elisabeth I avait ainsi décrété que les hot cross buns pourraient être vendus seulement pour le vendredi saint et Noël. Ils étaient simplement trop spéciaux pour être mangés au quotidien ! Certains ont alors commencé à les fabriquer chez eux, mais si jamais ils étaient pris en flagrant délit, ils devaient alors donner toute leur production aux pauvres.

La raison d’un tel respect tient à l’aspect religieux qui remonte à des siècles voire à des millénaires. Des archéologues ont retrouvé des traces de ces petits pains dans les ruines d’Herculanum, datant de 79 après J.C. Les Egyptiens avaient leur propre version, marqué d’un symbole représentant les cornes d’un bœuf. Quant aux Saxons, ils consommaient un petit pain marqué d’une croix symbolisant leur déesse Eostre (pour beaucoup ce serait la racine étymologique du mot Easter). Pour les Grecs et les Romains, les petits pains étaient marqués d’une croix représentant les quatre saisons. Au Moyen-Age, la croix devait repousser les mauvais esprits. Aujourd’hui, pour les Chrétiens, elle représente la croix du Christ. Les hot cross buns étaient traditionnellement consommés à la fin du carême car ils contiennent des œufs et du beurre – deux ingrédients qu’il faut éviter pendant cette période.  

 

Un moine du 14e siècle aurait été le premier à marquer le célèbre petit pain d’une croix en Angleterre

La légende veut que ce moine de St Albans (Hertfordshire) ait préparé des hot cross buns à l’occasion du vendredi saint et ainsi fêter l’approche des fêtes de Pâques. Ils sont rapidement devenus populaires en Angleterre et ont été associés au week-end pascal. 

Cependant, la première mention écrite retrouvée de l'appellation "hot cross buns" proviendrait d’un texte du 18e siècle.

Aujourd’hui, la croix est souvent faite de glaçage ou de crème mais traditionnellement, elle était faite avec de la pâte ou juste tracée avec un couteau.

 

Ils restent frais toute l’année

Si vous accrochez un hot cross bun aux poutres du plafond de votre cuisine (vous n’en avez pas ? c’est bien dommage !), la légende veut que le petit pain reste frais et consommable toute l’année.

 

Ils font fuir les mauvais esprits

La croyance veut qu’une fois accrochés dans la cuisine, ils protègent des démons. De même, on considérait qu’ils agissaient comme une protection contre les feux en cuisine et qu’ils permettaient d’avoir du bon pain toute l’année. Il était également recommandé d’en emmener lors d’un voyage en mer pour prévenir tout naufrage.

 

Une amitié liée par le petit pain !

En effet, ceux qui partagent un hot cross bun sont supposés conserver une belle amitié durant toute l’année.

 

A vous d’en profitez ce week-end ! Et si vous êtes d’humeur à pâtisser, voici une recette qui vous mettra l’eau à la bouche !
 

Nous vous recommandons

Gwenaëlle Page

Gwenaëlle Page

Rédactrice en chef de l’édition de Melbourne. Passionnée de voyages et de photographie, elle est diplômée d’un master en management interculturel de l’ISIT. Elle a travaillé dans les relations internationales et l’événementiel.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Melbourne ?

SPECTACLES

Fanny Bouffante, la plus Frenchy des Australiennes!

Fanny Bouffante est le personnage haut en couleur créé par Kate Hanley Corley, comique australienne, anciennement journaliste et scénariste pour diverses séries policières à la télévision.