Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Des chocolats pour lever des fonds

chocolat levée de fonds collecte association humanitaire goûter bonne cause solidarité appelchocolat levée de fonds collecte association humanitaire goûter bonne cause solidarité appel
Crédit Clément Fourney
Écrit par Clément Fourney
Publié le 27 mai 2018, mis à jour le 6 novembre 2018

En arrivant dans votre bureau australien, vous serez sûrement ravis de trouver des chocolats sous toutes leurs formes dans la salle de pause. Mais ne vous vexez pas s’il vous est demandé un ou deux dollars pour en profiter. Nul bizutage ou racisme anti-français ici, il s’agit juste du traditionnel chocolate fundraising

 

Dans la série des différences culturelles, j’ai choisi aujourd’hui de vous parler de cette coutume de la levée de fonds par l’appel à la gourmandise. Attention toutefois, cette contribution charitable n’est pas déductible des impôts !


Bien en évidence dans la salle de pause ou autres espaces communs, ces boîtes débordantes de friandises chocolatées vous offrent la possibilité de succomber à la tentation tout en vous donnant bonne conscience. A l’heure du goûter, profitez de ce moment pour admirer votre œuvre de charité grâce à la photo de l’équipe junior locale de footy négligemment scotchée sur la boîte. Imaginez maintenant la joie qu’auront ces bambins à porter le nouveau short que votre gourmandise aura contribué à financer ! 


Dans une culture australienne où la collecte de fonds est généralement considérée comme plus « agressive » que dans nos contrées, cette démarche sympathique peut s’avérer très lucrative.  S’il n’y a pas de chiffres officiels disponibles, certains organisateurs n’hésitent pas à se targuer d’avoir récolté plusieurs milliards de dollars.


Envie de vous lancer ?

Vous vous sentez inspirés, sachez que la concurrence sera féroce. Tout d’abord, il vous faudra sécuriser un créneau dans la salle de pause. Mais là encore attention, pas de concurrence directe entre les campagnes. Cela vaut-il vraiment la peine de froisser vos collègues ?  

Ensuite deux voies s’offrent à vous : 

  • Passer directement par les vendeurs de barres chocolatées pour acheter des boîtes et soutenir une cause locale qui vous est chère 
  • Soutenir une cause plus globale en passant par une association humanitaire


Dans tous les cas, pensez à peaufiner votre stratégie en amont. Car ne vous y trompez pas, bien qu’il s’agisse de faire une bonne action, il s’agit ici de monter un système de vente pyramidale, de développer la relation client, de pourcentage de profit par boîte et de ROI (Retour sur Investissement).


Et sur ce, j’ai comme un petit creux et j’ai vu que le petit Drazic avait besoin d’un nouveau maillot de rugby… à votre bon cœur mais attention à l’indigestion !
 

Clément Fourney
Publié le 27 mai 2018, mis à jour le 6 novembre 2018

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024