TEST: 2273

L'exposition permanente de l'ACMI, a must-do in Melbourne !

Par Adèle Buscemi | Publié le 24/04/2018 à 02:21 | Mis à jour le 06/11/2018 à 05:49
Photo : L'ACMI, Australian Centre for the Moving Image, crédit Adèle Buscemi
ACMI Melbourne film jeux vidéo culture art digital exposition musée australie

L'ACMI, le musée national du film, des jeux vidéo, de la culture et de l'art digital (Australian Centre for the Moving Image) comporte une exposition permanente sur l'histoire de l'image animée depuis ses débuts au 19e siècle jusqu'à son utilisation contemporaine. Située sur Federation Square et ouverte tous les jours de 10h à 17h, l'exposition gratuite amusera autant les petits que les grands. 

 

ACMI melbourne australie musée exposition jeux vidéo cinéma art digital
Crédit Adèle Buscemi

L'énorme espace est divisé en trois parties. La première est centrée sur l'histoire du cinéma et donne à voir de nombreuses machines d’époque et images d'archives. L’évolution technologique qui a permis d'arriver à la qualité d'image et de son que nous avons aujourd’hui est expliquée pas à pas. Tout est détaillé de manière très pédagogique, depuis l'invention de la télévision dans les années 30 jusqu'à la révolution du web des années 90 en passant par l'arrivée des premiers jeux vidéo dans les années 70. Chaque thème est illustré par des vidéos et des objets relatifs au sujet, et l'on peut même jouer aux premiers jeux vidéo d'époque (PONG, Pacman, etc. Nostalgie garantie pour certains !).

 

La deuxième partie du musée explore la culture et le paysage cinématographique du pays, avec un focus particulier sur les personnalités nationales qui ont contribué à l'essor du domaine audiovisuel australien. Toutes une galerie de portraits d'acteurs, journalistes, producteurs et entrepreneurs (Cate Blanchett, Reg Grundy, Chris Masters Baz Lurhman, etc.) sont présentés avec leur apport personnel dans le domaine, très

ACMI melbourne australie musée exposition jeux vidéo cinéma art digital
Crédit Adèle Buscemi

intéressant pour comprendre la culture du pays à travers son histoire du divertissement. 

 

La troisième partie sur les effets spéciaux est la plus ludique et interactive. De la création d'un flip book à la possibilité d'avoir sa vidéo personnalisée filmée à la manière de la fameuse scène de la balle au ralenti dans Matrix, tout est fait pour exprimer sa créativité ! On y explique le principe du dessin animé, des trompes l’œil, des jeux de lumière et de couleurs dans les films. Des casques de réalité virtuelle sont mis à disposition (prévoyez une dizaine de minutes d'attente minimum) avec un choix de plusieurs histoires à visionner. On peut voir son image projetée sur écran géant et tester les différentes techniques d'effets spéciaux directement sur son corps, créer sa propre bande son... Le Games Lab est le clou du spectacle pour les fans de jeux vidéo : un espace avec une vingtaine d’ordinateurs et de jeux disponibles pour un temps illimité. Bref, il y en a pour tous les goûts, impossible de s’ennuyer !
 

buscemi_adele

Adèle Buscemi

Diplômée d'un Master en Histoire à l'Université Catholique de Louvain et passionnée de culture et d'actualités, Adèle a rejoint récemment l'édition du Petit journal de Melbourne.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Melbourne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com