Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ECOLE- Ecole Française du Cap: bilan de la rentrée

Par Lepetitjournal Le Cap | Publié le 23/09/2013 à 22:00 | Mis à jour le 25/09/2013 à 13:41

98 nouveaux élèves, une création de classe, le déménagement du lycée dans les locaux de l'alliance française? Quelques semaines après la rentrée de l'école française il est temps de faire un premier point

 

"La rentrée s'est bien passée". Le directeur de l'école française sourit, car il l'avoue il était un peu inquiet. Avec autant de nouveauté cette année, il craignait quelques couacs, mais finalement, tout fonctionne plutôt bien, les 319 élèves de l'école ont retrouvé les salles de classe sans accroc.

Au total, l'école accueille 109 élèves en maternelle, 130 élèves en primaire, 49 collégiens et 31 lycéens.
Parmi les effectifs, plus de 6 élèves sur 10 sont français ou bi-nationaux, un peu plus d'un sur 10 est sud-africain et le quart restant est composé d'autres nationalités.

L'école accueille 98 nouveaux élèves, soit près d'un tiers des effectifs. La plupart ont faire leur entrée en maternelle, parmi eux de nombreux sud-africains : "c'est normal, le comité de gestion a beaucoup travaillé pour faire connaître l'école auprès des habitants du Cap et leur faire comprendre qu'elle n'était pas réservé aux français" précise Philippe Algranti. En effet, l'école française accueille tous les élèves, francophones ou non, jusqu'en moyenne section (4 ans). "A partir de 5 ans, nous ne pouvons plus accepter que des élèves qui parlent déjà français" ajoute le directeur.
Pour accueillir tous ces nouveaux élèves, l'école a ouvert une nouvelle classe double niveau : moyenne/ grande section. Cette classe de 18 élèves pourrait être amenée à grossir en janvier, plusieurs demandes pour des inscriptions en moyenne section ayant déjà été reçues par l'école.

Un lycée qui déménage

Pour la première fois cette année, les lycéens ont fait leur rentrée loin des élèves du primaire. Ils ont emménagé dans les locaux de l'alliance française. "De notre point de vue, tout s'est bien passé là aussi. Les élèves sont mieux installés la-bas" indique le directeur. Ce déménagement a nécessité quelques ajustement : les professeurs qui enseignent aussi bien au collège qu'au lycée doivent maintenant faire des navettes. "L'école a négocié avec une compagnie de taxi pour faciliter les déplacements des professeurs", précise Philippe Algranti. Il admet cependant quelques problèmes, notamment au niveau de la restauration. L'école espérait que les élèves pourraient s'installer dans la cafétéria de l'alliance française pendant la pause déjeuner, mais l'accès est réservé aux clients du bar. "Nous sommes en train de négocier un espace dédié aux élèves" prévient le directeur qui reconnaît qu'en attendant, la situation est inconfortable pour les lycéens qui doivent manger dans leurs salles de classes.

Pour améliorer la sécurité des élèves, l'école a investi dans un nouveau logiciel mis à jour en temps réel : "si un élève ne se présente pas à un cours, le CPE et moi sommes immédiatement averti et nous pouvons prévenir la famille". Rassurant pour des parents qui doivent parfois laisser leurs enfants faire les allées et venues à pied entre les deux sites le matin et le soir.

Ce déménagement n'est que temporaire. En septembre prochain, le lycée devrait revenir dans les locaux de Hope Street, ce sera alors au tour de la maternelle et du primaire de déménager pour rejoindre les nouveaux bâtiments de Tafelberg à green point.

Marie Dumoulin- Le Cap (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.htmlmercredi 25 septembre 2013

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Cap

Johannesburg Appercu

LINGUISTIQUE - Petit top 20 des expressions sud-africaines

Vous l’avez peut être remarqué, les Sud-Africains emploient parfois des expressions particulières et parfois incompréhensibles. Voici une petite liste et un guide d’utilisation pour ne pas

Que faire au Cap ?

Johannesburg Appercu

Windhoek, une Los Angeles en Afrique Australe (2/2)

Il y a de nombreux points communs entre la capitale de la Namibie et la mégapole californienne. Toutes deux nichées au milieu de collines érodées à la végétation rase et peu verdoyante.

Sur le même sujet