Lundi 24 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BREXIT - Un impact néfaste pour l'économie sud-africaine

Par Lepetitjournal Le Cap | Publié le 26/06/2016 à 09:28 | Mis à jour le 26/06/2016 à 18:56

 

La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne devrait avoir un impact important sur l'économie sud-africaine. Le rand est déjà touché par le Brexit et les échanges commerciaux devraient eux aussi rencontrer des difficultés.

Le Brexit annonce des jours sombres pour l'économie en Afrique du Sud. Le Rand est la monnaie la plus affectée après la Livre sterling depuis le vendredi 24 juin. Par rapport au Dollar, elle a perdu 10% de sa valeur en une seule journée. Déjà faible, la devise sud-africaine dégringolée de 7% depuis la fin de l'année 2015, soit sa plus forte chute depuis sa crise financière en 2008.
La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne risque d'avoir des conséquences importantes sur les importations et sur l'inflation. Les prix en Afrique du Sud devraient augmenter de façon considérable puisque le pays importe plus qu'il n'exporte. Les produits visés sont alimentaires, automobiles et autres produits finis.

Les économistes inquiets

Les économistes sont également inquiets pour les échanges commerciaux. Le premier partenaire commercial de l'Afrique du Sud est l'Europe notamment la Grande-Bretagne. La sortie de l'Union européenne du Royaume-Uni va impliquer la renégociation des accords commerciaux et donc l'économie sud-africaine va être impactée. Certains économistes pensent que le recul de la croissance du pays sera de 0,1%. Une mauvaise nouvelle pour un pays au bord de la récession puisque les prévisions pour l'année 2016 sont déjà faibles, avec 0,6% de croissance.
L'économiste et analyste sud-africain Ian Cruickshanks explique que : « 10% de nos échanges commerciaux se font avec la Grande-Bretagne. S'il y a moins d'activité économique en Grande-Bretagne, il y aura moins d'opportunité pour l'Afrique du Sud La Grande-Bretagne est aussi un point de passage pour l'importation et l'exportation de biens en Europe. Donc cela fait une grosse différence pour nous » Il poursuit « en plus de cela, Londres est une source majeure de capital pour l'Afrique du Sud : que ce soit des investisseurs qui viennent investir en Afrique du Sud, ou sur les marchés financiers. Une partie des échanges qui se font à la Bourse de Johannesburg émanent de la Bourse de Londres. S'il y a moins d'échanges là-bas, ce sera encore plus difficile pour l'Afrique du Sud d'attirer des investisseurs et cela aura un impact négatif sur nos échanges commerciaux ».

Loïc Blocquet (lepetitjournal.com/lecap) Lundi 27 juin 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire au Cap ?

Johannesburg Appercu
TOURISME

L'Afrique du Sud, paradis pour les observateurs d'oiseaux !

Avec environ 830 espèces d'oiseaux observables dont 80 endémiques ou néo-endémiques (c'est-à-dire qui ne sont observables qu'en Afrique du Sud), l'Afrique du Sud est un paradis pour les "Birders".

Sur le même sujet