Mardi 26 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AFRIKAANS - La 3e langue d'Afrique du Sud

Par Lepetitjournal Le Cap | Publié le 23/03/2016 à 23:18 | Mis à jour le 24/03/2016 à 08:34

Après le xhosa, on continue le tour d'horizon des onze langues officielles en Afrique du Sud par l'Afrikaans. C'est la troisième la langue la plus parlée dans le pays.

L'Afrikaans est la langue maternelle de 6,5 millions de Sud-Africains, soit près de 13% de la population. Elle est la troisième langue la plus pratiquée derrière le zoulou et le xhosa, mais elle devance toujours l'anglais. 

Wyanande Smit professeur d'Afrikaans au lycée Melkbosstrand au Cap explique cette évolution : "Nous, les Afrikaans on veut sauvegarder notre patrimoine culturel. La majorité de la communauté afrikaner est fière de cette langue. C'est une tradition, on parle afrikaans avant de parler anglais". A Cape Town, de nombreux cours dans les écoles, collèges et lycées sont dispensés en afrikaans : "Les Afrikaners envoient leurs enfants dans des écoles afrikaans pour qu'ils puissent conserver leurs patrimoines et le faire perdurer avec les futures générations".

Où parle-t-on le plus afrikaans ?

C'est à l'ouest de l'Afrique du Sud que l'Afrikaans est le plus pratiqué. La province du Western Cape est celle qui compte le plus de locuteurs. On compte 2,8 millions de Sud-Africains dont c'est la langue maternelle. La deuxième région est celle du Gauteng où les Afrikaners sont près de 1,5 million. Par contre, c'est au Limpopo qu'elle est le moins présente avec seulement 140.185 personnes qui la pratiquent.


L'afrikaans est toujours perçu comme la langue de l'apartheid en Afrique du Sud "hélas cette image colle encore à la langue et parler afrikaans peut être mal vue", explique Wyanande.

En fin d'année 2015, des manifestations étudiantes ont eu lieu à l'université de Stellenbosch haut lieu de la culture Afrikaners. Ils demandaient la fin des cours en afrikaans. Au final, l'université a décidé d'abandonner cette langue au profit de l'anglais.

Loïc Blocquet (lepetitjournal.com/lecap) Jeudi 24 mars 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Cap

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

Olivier Brochet - "L’AEFE est entièrement mobilisée"

Etablissements fermés, continuité pédagogique, évènements annulés, difficultés financières,... Olivier Brochet revient dans une interview exclusive sur les défis relevés par l'AEFE.

Sur le même sujet