Mardi 25 septembre 2018
Le Caire
Le Caire
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PARLEMENT EGYPTIEN – La fin des prénoms occidentaux ?

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 16/06/2017 à 13:19 | Mis à jour le 07/01/2018 à 06:42

Le Parlement égyptien a discuté d'un projet de loi voulant interdire aux parents d'attribuer des prénoms occidentaux à leurs enfants.

Afin de dissuader les Egyptiens, le texte prévoit des peines pour les parents qui n'obéissent pas ; une amende de 55 à 270 dollars  (50 à 240 euros) ou 6 mois de prison.

C'est le député Bedier Abdel Aziz qui est à l'origine de ce débat, estimant que l'Egypte devait conserver son héritage : « Utiliser ce genre de prénoms occidentaux et abandonner les prénoms arabes mènera à un changement radical et non désiré dans notre société et notre culture. Nos enfants ne seront plus connectés à leur véritable identité ».

Ce projet de loi suscite de nombreux débats au sein de la population égyptienne.

 

 AK (lepetitjournal.com./le-caire) vendredi 16 juin 2017

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Giel358 ven 06/07/2018 - 08:39

« Utiliser ce genre de prénoms occidentaux et abandonner les prénoms arabes mènera à un changement radical et non désiré dans notre société et notre culture. Nos enfants ne seront plus connectés à leur véritable identité » On devrait appliquer le même principe en Europe. Quand on imagine que Mohamed est le prénom masculin le plus usité à Bruxelles. Encore une fois, ce genre de requête prouve que l'islam est un danger pour le Monde civilisé. Il n'a de cesse que d'anéantir tout ce qui n'est pas dans sa ligne de pensée.

Répondre

Vivre au Caire

Entre Israël et l'Egypte, quarante ans de "paix froide"

Quarante ans après les accords de Camp David, Israël et l'Egypte vivent une paix "froide", les relations diplomatiques entre Etats n'ayant pas réussi à réchauffer les sentiments de la population

Communauté

Beyrouth Appercu
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Amal Lakrafi lance la 1ère "élection de députés juniors"

Amal Lakrafi, députée de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, lance le concours ‘’Election de députés juniors’’ destiné aux jeunes Français de 13 à 17 ans.