MUSIQUE - Voyage au fil des notes

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 12/09/2008 à 02:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 20:30

En avril dernier, deux musiciens et un DJ hollandais ont intégré un groupe égyptien pour 10 jours de répétitions et de concerts. Revenu au Caire pour finaliser l'enregistrement d'un album, Jan Wouter Oostenrijk (JWO), l'un des musiciens, se souvient de cette aventure humaine et musicale

JWO nous raconte cette rencontre entre l'Europe et l'Orient, avec la musique comme point de convergence (photo JB-LPJ) 

"Chaque chanson est un voyage au c?ur de différentes cultures". Voyages, échanges, rencontres? Ces mots reviennent en boucle dans la bouche de JWO lorsqu'il évoque son expérience. L'aventure commence en début d'année. Le président du Makan Center, le centre égyptien pour l'art et la culture, se rend en Hollande, sur invitation de l'ambassade. Sur place, il approuve l'idée d'un groupe interculturel et demande a deux musiciens et un DJ hollandais de participer au projet.

Quand musiques traditionnelle et électronique se rencontrent
"J'avais déjà travaillé sur des projets de ce type au Soudan, au Maroc, mais jamais en Egypte" reconnaît le guitariste de 43 ans. Avec son compère DJ et Bobby Petrov, batteur, ils s'envolent donc pour l'Egypte en avril. Au programme : dix jours de travail et d'échange intenses. "Notre but est de mélanger musiques traditionnelle et moderne, en unissant par exemple la musique orientale avec la musique électronique". Les musiciens hollandais se fondent au c?ur d'un groupe d'une quinzaine de musiciens. Nya, tamboura ou encore Aghoul, les instruments traditionnels se mélangent aux sonorités venues de Hollande? La fusion est totale. A ces instruments se greffent trois voix, dont celle de JWO, qui avait déjà l'habitude de chanter en arabe.
Quelques mois plus tard, JWO est de retour au Caire, seul cette fois-ci. Sa mission ? Achever l'enregistrement de l'album du concert, faire les derniers arrangements électroniques. "C'est un aspect plus technique de la musique. Mais comme je maîtrise les logiciels de traitement, c'est agréable? et ça rappelle de bons souvenirs".
A la clé, un album atypique, composé de 6 chansons de 10 minutes. "Ce n'est pas un projet commercial, nous ne sommes donc pas cantonnés aux trois minutes conventionnelles".

JWO et le Directeur du Makan Center (photo JB-LPJ)

Prochaine étape : les musiciens égyptiens se rendront en Hollande en 2009
A son retour en Hollande, JWO espère vendre cette maquette et faire connaître ce projet baptisé "Naes Makan feat Jan Wouter Oosterijk and Bobby Petrov". En parallèle, il poursuit sa carrière bien remplie : membre de 3 groupes, il a déjà sorti 6 albums.
Enrichi par cette nouvelle expérience, il entend bien la prolonger : "On a prévu de faire venir une partie du groupe en Hollande en 2009. On aimerait également toucher le public français". Bref, une aventure qui ne restera pas sans lendemain?
Jessica BISSAY. (www.lepetitjournal.com - Le Caire - Alexandrie) vendredi 12 septembre 2008

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Le Caire !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale