Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

RESTO – Le Goûteur Masqué donne dans le traiteur

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 31/03/2008 à 01:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:15

Jusqu'à maintenant, notre Goûteur Masqué nous avait habitués à des établissements dont la qualité pouvait être différente mais toujours des restaurants. Lors d'une crise particulièrement aiguë, notre héros s'est vu obligé de trouver une source d'approvisionnement ô combien différente : le traiteur chinois

Le Caire : Le menu où "Wen rigole"(Photo - LPJ) 

Bien qu'adepte de la gastronomie 5 étoiles, et pour éviter de se ruiner à convier un groupe d'amis en plein milieu de la nuit, débarqués d'un charter en provenance de Paris, notre Goûteur Masqué a décidé de les nourrir chez lui, sur sa terrasse. Seul gros problème, le réfrigérateur ne contenait pas suffisamment de victuailles pour nourrir les 18 personnes présentes.
"Pas de resto, pas de bouffe à la maison". Il restait le traiteur ou le catering -c'est comme ça qu'on dit ici.
Il décida de se rendre en vitesse chez un petit traiteur qui, de plus, faisait dans le chinois. Dix minutes de voiture et les 125 plats se trouvèrent devant ses yeux exorbités. Le traiteur avait beau lui expliquer la riche carte dans un parfait anglais, le stress aidant, il était incapable de choisir. L'assortiment lui restait disponible; sans sourciller, il opta pour des soupes, des entrées et des plats au nombre de 18. Le mélange était simple : 3 soupes à la carte donc 6 de chaque, 10 entrées soit 2 de chaque, une myriade de plats soit 6 au poulet, 6 au b?uf et 6 aux crevettes ou poissons. Que des plats différents  vous imaginez les batailles si quelqu'un veut goûter à tout. C'était risqué, le Goûteur Masqué l'a fait.

Le Dieu des gastronomes était présent
En quittant le traiteur, la peur au ventre, le GM priait pour que tout se passe bien : livraison prévue pour 1 heure et demi plus tard. Le patron, Egyptien, lui avait bien expliqué que sa cuisine était LA vraie cuisine chinoise que sa propre épouse, chinoise elle-même, concoctait selon ses traditions. "Ma fich mouch kela, lui répétait-il. "Pas de problème". Sur le menu, la photo du fils du couple gérant l'établissement devant un plat garni, éclatant de rire, se voulait rassurante, mais? Riait-il parce qu'il n'avait encore rien goûté, ou bien parce que l'idée que cela pouvait être acheté en catastrophe par un Français déboussolé lui était venue à l'esprit ? Dans tous les cas, il riait de bon c?ur. Mais?
La livraison arriva juste à l'heure (oui, oui on est bien au Caire), sans casse aucune, tout bien arrangé  il ne suffisait plus qu'à mettre dans des plats et servir.
Et ô joie : notre GM a adoré. Tout était bon et lui rappelait ses voyages à Shanghai. Rien à dire, absolument parfait. Sans parler de l'addition qui n'avait rien à voir avec ses traiteurs habituels. Tous ses amis ravis et rassasiés lui promettaient de revenir dès leur retour d'Urghada. Ouf !
Chez Wen, pari gagné par la qualité de la cuisine et l'affabilité de ce jeune couple. C'est bon, exotique, il n'y a rien à faire d'autre que savourer les plats, c'est livré à l'heure? Que demander de plus ?
Le Goûteur Masqué (www.lepetitjournal.com - Le Caire) lundi 31 mars 2008

WEN, 34 rue 9, Sakanat El Maadi (près de la station de métro)
Tél : 02 23 58 90 60 ? Mob : 016 433 11 96

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Caire

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Sur le même sujet