Mardi 18 septembre 2018
Le Caire
Le Caire
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POELE DE CAIROTES - La Fattah de veau

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 28/08/2015 à 15:00 | Mis à jour le 28/08/2015 à 15:35

 

Poêle de Cairotes c'est une chronique culinaire destinée à faire connaître un peu mieux la gastronomie égyptienne, parfois éclipsée par ses voisines.

Lepetitjournal Le Caire ira donc à la rencontre de cuisiniers et cuisinières amateurs, ainsi que de restaurants, pour faire le plein de saveurs.

Cette semaine, c'est le restaurant Cairo Kitchen, à Maadi, qui nous livre son plat du jour, le fattah de veau.

Un plat copieux qui s'il emprunte des racines populaires comme le koshari, représente plutôt les grands repas familiaux du vendredi. Simple et délicieux, il est temps de découvrir la recette avec lepetitjournal.com Le Caire.

 

Pour la viande, par personne :

200 grammes de jarret de veau (comme pour un osso bucco)

1 oignon

1 carotte

Huile d'olive, sel, poivre, laurier et sauge

 

Pour le riz :

Riz blanc à risotto

Un filet d'huile d'olive

Sel

 

Pour la sauce « fattah » :

200 mL de coulis de tomates

80g de beurre

2 gousses d'ail moulu ou écrasé

Du pain plat croustillant frit

Huile d'olive, sel, poivre

 

D'abord, nous explique le chef, on fait braiser le veau légèrement avec l'huile d'olive dans une sauteuse. Dès qu'il a coloré, on ajoute les oignons émincés, les carottes en morceaux, le poivre et les aromates.

On met un fond d'eau, et à feu doux, on laisse la cuisson se poursuivre à couvert jusqu'à ce que le veau soit bien tendre. On rajoute le sel seulement quand le veau est cuit.

 

Dans une autre casserole, on prépare le riz. Façon pilaf, on le rend d'abord translucide en le faisant absorber un premier volume d'huile.

Puis, on couvre avec un bouillon auquel on peut incorporer une cuillerée ou deux du jus produit par la cuisson de la viande. Et on laisse cuire jusqu'à la bonne consistance. Le riz peut se colorer légèrement grâce à l'apport du bouillon.

 

Enfin, on prépare la fattah, la sauce qui va donner son nom au plat et surtout l'essentiel de son goût. Dans une casserole, on fait fondre le beurre avec un filet d'huile d'olive et de l'ail écrasé. On ajoute ensuite le coulis de tomates, puis le sel, puis le poivre.

On fait enfin frire le pain plat, légèrement, qu'on incorpore à la sauce retirée du feu.

 

Quand tout est prêt, on prépare une assiette bien creuse, dans laquelle on met d'abord le riz, puis le veau, et enfin on arrose généreusement de fattah.

C'est prêt à déguster, lepetitjournal.com Le Caire vous souhaite un très bon appétit ! Belhena w elchefa !

 

Un peu d'histoire :

La fattah désigne à l'origine le pain plat frit qui donne tout le croustillant aux sauces qui arrosent toutes sortes de plats du pourtour méditerranéen. Par extension, « fattah », ou « fatteh » désigne désormais les sauces qui accompagnent les grands plats traditionnels servis aux repas de famille ou lors des occasions religieuses.

On retrouve ainsi des fattah de poulet, de veau, d'agneau, où la sauce peut-être à la tomate, blanche ou à la molokheya.

 

Cairo Kitchen Maadi : 23 rue 213, à l'angle de la rue 231 - de 10h à 00h

 

Quentin Boissard (www.lepetitjournal.com/le-caire) - Vendredi 28 août 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Caire

Entre Israël et l'Egypte, quarante ans de "paix froide"

Quarante ans après les accords de Camp David, Israël et l'Egypte vivent une paix "froide", les relations diplomatiques entre Etats n'ayant pas réussi à réchauffer les sentiments de la population

Communauté

Beyrouth Appercu
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Amal Lakrafi lance la 1ère "élection de députés juniors"

Amal Lakrafi, députée de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, lance le concours ‘’Election de députés juniors’’ destiné aux jeunes Français de 13 à 17 ans.

Sur le même sujet