Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

Sciences Po: 150 ans d'existence célébrés en Afrique du Sud

L'association Sciences Po Alumni in South Africa (SPASA) célébrait le mardi 21 les 150 ans de Sciences Po à la résidence de France à Prétoria. Pour l'occasion était organisée une conférence sur la thématique de l'IA et l'enseignement supérieur, suivie d'un moment d'échanges et de convivialité.

150 ans de Science Po150 ans de Science Po
Écrit par Coralie Sefzig
Publié le 4 décembre 2023, mis à jour le 5 décembre 2023

Sciences Po en Bref

Sciences Po a été fondé en 1872 par Emile Boutmy (qui a donné son nom au grand amphi) sous le nom d'Ecole Libre des Sciences Politiques, au lendemain de la défaite de la France face à la Prusse. L'idée est alors de former de nouvelles élites capables de répondre à la crise morale et politique qui frappe la France, en proposant des enseignements nouveaux pour une France plus moderne.

Aujourd'hui, les alumni Sciences Po sont au nombre de 90.000 dans le monde. On les retrouve dans tous les secteurs d'activités. Une soixantaine d'entre eux se trouvent en Afrique du Sud.

150 ans d'existence célébrés en Afrique du Sud.

Pour célébrer le 150e.anniversaire de Sciences Po, SPASA, en lien avec le consulat, la chambre de commerce franco-sudafricaine et l'ambassade, avait organisé une conférence sur le thème de l'Intelligence Artificielle et l'Education Supérieure. L'Ambassadeur de France, Mr David Martinon, lui-même alumni Sciences Po, avait ouvert les portes de la résidence de France pour l'occasion. Parmi les intervenants : Mme Vanessa Scherrer, VP directrice des affaires internationales à Sciences Po, a parlé de l'usage de l'IA à Sciences Po; Mr Arnaud Roux, premier conseiller diplomatique, a présenté les initiatives de la France en matière d'IA; le Dr Rachel Adams, chercheuse à Research ICT Africa, a abordé les questions éthiques et la place de l'IA en Afrique; Enfin, le groupe Mazars, sponsor de l'évènement, a présenté l'impact de l'IA sur les métiers de l'audit (Mme Murugan) tandis qu'une alumni représentante d'Audere (Mme Maricich)  a montré comment l'IA est déjà utilisée pour améliorer la délivrance de soins de santé en Afrique, en particulier dans les zones reculées.

Les participants à la conférence

Ces interventions ont donné lieu à de très nombreuses questions de l'auditoire, parmi lequel des universitaires sudafricains, preuve que ce sujet ne laisse personne indifférent. 
 
La conférence était suivie par un cocktail dans les jardins de la résidence, afin de clôturer l'évènement et de célébrer cet anniversaire sous le signe de l'amitié franco-sud-africaine.

 

photo portrait coralie Sefzig
Publié le 4 décembre 2023, mis à jour le 5 décembre 2023

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024