Dimanche 18 novembre 2018
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MICRO-TROTTOIR – La rentrée scolaire des petits Allemands

Par Lepetitjournal Heidelberg Mannheim | Publié le 03/09/2017 à 22:00 | Mis à jour le 04/09/2017 à 15:21

Les vacances d'été pour les Allemands sont beaucoup plus courtes qu'en France. Dans la région du Bade-Wurtemberg par exemple, les vacances estivales ont commencé le 27 juillet et prendront fin le 9 septembre. Soit un mois et demi, contre deux mois en France. Comment se prépare la rentrée et comment les enfants l'appréhendent-ils ? Lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim est allé poser ces questions à des parents allemands.

Les vacances d'été sont bientôt terminées pour les écoliers et les étudiants de Bade-Wurtemberg. La toute première rentrée point le bout de son nez pour les enfants de 6 ans, car l'école ne commence qu'à cet âge-là en Allemagne. Avant cela, les enfants vont dans des Kindergarten (jardin pour enfants), un peu l'équivalent des crèches en France. Le premier jour d'école est un jour de fête pour les enfants allemands. Ils reçoivent chacun une Schultüte, ce cornet rempli de cadeaux de rentrée. Si la première rentrée est donc généralement très bien vécue, contrairement à la France, comment est-elle appréhendée par la suite ?  

Sebastian, Cristina*, Ingrid*, Kevin, Maud*, Ulrike et Anja, rencontrés à Mannheim, ont répondu à nos questions sur la rentrée scolaire en Allemagne. Comment est-elle vécue quand les enfants sont plus grands ?

L'école, c'est bien pour les copains !

À l'entrée du parc de la Wasserturm, Cristina profite des vacances avec ses deux garçons. Mark*, l'aîné, marche à l'aide de béquilles. Il témoigne, du haut de ses 12 ans, dans un anglais parfait : « J'aime bien l'école parce que je peux voir mes copains, mais c'est dur. » Son frère, de trois ans son cadet, hoche généreusement la tête pour confirmer.
Dans le grand centre commercial de Mannheim, Maud, les cheveux argent coupés courts, flâne avec ses deux enfants. Le plus grand a 10 ans, il va entrer en cinquième classe, soit le CM2 du système français. La cadette a 8 ans et entrera en troisième classe en septembre, ce qui correspond au CE2 en France. « Tous les deux sont contents quand ils retournent à l'école, car ils retrouvent leurs amis », certifie leur maman.
Ingrid est en visite à Mannheim avec sa famille pour les vacances. Ses deux plus jeunes enfants sont avec elle près de la Wasserturm : « Le plus grand, qui n'est pas là, a 13 ans, il entrera en huitième classe [équivalent de la 4een France, NDLR] et il est très impatient de retourner à l'école. »
De son côté, Ulrike est professeure dans un lycée. Elle donne aussi des cours à l'hôpital. « Les enfants sont vraiment heureux de reprendre les cours à l'hôpital, car sans l'école, c'est un peu ennuyeux pour eux », glisse-t-elle. Et en ce qui concerne les lycéens ? Pas de réponse, mais un petit rire retenu qui en dit long : eux ne sont pas vraiment pressés de retrouver les bancs de l'école. Son amie Anja la charrie : « Cela dépend du professeur ! ».

La Schultüte, un bon souvenir

La Schultüte, c'est un cadeau de rentrée. Une sorte de cornet avec plein de surprises offert aux enfants pour leur premier jour d'école. « Les enfants attendent ce moment, ils sont vraiment impatients, c'est un peu comme à Noël », explique Anja. En France, cela n'existe pas. « Les enfants ne reçoivent rien ? » s'étonnent en c?ur Anja et Ulrike. Pour elles, ce présent est un bon moyen pour commencer l'école dans la bonne humeur.
Mark, avec ses boucles blondes qui lui tombent sur le front, se rappelle bien de ce cadeau. Lui et son petit frère ont gardé un bon souvenir du passage du Kindergarten à l'école. Leur maman Cristina se souvient : « Ils étaient plus heureux et excités qu'apeurés, pour leur premier jour d'école. Cela commence à remonter un peu, mais je me rappelle que le plus petit a eu un cadenas pour son vélo, des bonbons et des fournitures d'école dans sa Schultüte. »
Souvent, les petits Allemands gardent en effet un bon souvenir de leur premier jour d'école. L'ambiance de la première rentrée scolaire est vraiment différente de la France. Mais d'un côté comme de l'autre du Rhin, les fournitures scolaires sont un incontournable.

L'achat des fournitures scolaires

En Allemagne, les professeurs donnent des listes de fournitures aux parents. À chacun sa manière de faire : certains donnent leur liste en fin d'année scolaire, d'autre à la fin des vacances d'été. Dans les papeteries, cahiers, classeurs, crayons à papier et stylos de couleurs attendent patiemment les parents et leur fameuses listes. « Certains ont déjà fait leurs achats pour la rentrée début juillet », assure Kevin, l'un des vendeurs. Sebastian, son collègue, nuance : « L'école reprend en septembre, les clients viennent surtout plus tard, vers la fin de l'été. »
Pour Maud, c'est déjà fait. « J'ai eu la liste à la fin de l'année scolaire », précise-t-elle. Cristina, elle, n'a pas encore acheté les fournitures scolaires : « Mark a de nouveaux professeurs donc je ne sais pas ce qu'ils demandent, et pour son petit frère, la liste est donnée en début d'année. » Dans le parc de la Wasserturm, Ingrid, cigarette à la main, sourit : « Je m'occuperai des fournitures scolaires plus tard, pour le moment, on profite des vacances. »

(Photo © Pixabay)
*Les prénoms ont été changés.

Maëva Gros (www.lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim), lundi 4 septembre 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Francfort Appercu

CONSOMMATION - Aldi fait un rappel d’urgence sur un de ses produits

Un produit est rappelé de toute urgence dans certaines filiales du discounter Aldi Nord. Il s’agit des barres chocolatées fourrées « BelRoyal Nugat-Baumstamm» susceptibles de provoquer des allergies.