Dimanche 8 décembre 2019
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INTERVIEW – L’heure bleue, le massage décliné au féminin

Par Valérie Keyser | Publié le 29/05/2019 à 07:30 | Mis à jour le 29/05/2019 à 21:06
Photo : © C. Karnovsky
Heure Bleue Cécile Karnovski massage thérapeuthe bien-être Heidelberg

Envie de détente et de vous faire chouchouter ? Le salon de massage, l’heure bleue, dirigé par la thérapeute bien-être Cécile Karnovsky, vous promet un voyage hédoniste et sensoriel en plein cœur de la ville de Heidelberg.


Préconisé dans l’Antiquité grecque et romaine avant et après la pratique d’un sport, le massage, de l'arabe mass signifiant « toucher, palper » trouve son origine en Asie il y a environ 6000 ans. Ce n’est qu’au cours du XVII  et XVIII° siècles qu’il sera rendu populaire en Europe grâce au Suédois Per Henrik Ling (1776-1839). Aujourd’hui, les offres de massages abondent et les salons pullulent presque à chaque coin de rue. Ils sont aux pierres chaudes, aux huiles essentielles, thaïlandais, californiens, holistiques… ils chassent le stress, soulagent les douleurs musculaires et articulaires, stimulent la lymphe et régulent l’énergie… Bref ils ont intégré le quotidien de nombreux adeptes et proposent souvent une offre ciblée comme l’heure bleue, salon de massage niché en plein cœur de la vieille ville de Heidelberg.

Exclusivement réservé aux femmes, l’heure bleue, ouvre ses portes uniquement sur rendez-vous. Nous avons rencontré sa fondatrice, Cécile Karnovsky, Française installée en Allemagne depuis 2002, qui nous explique le concept unique de son salon de massage.

 

Lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim : parlez-nous un peu de vous. Pourquoi avez-vous choisi l’Allemagne comme pays d’adoption ?

Cécile Karnovsky : c’est avant tout pour suivre mon mari autrichien que j’ai connu en France qui a eu une offre de poste ici. C’était en 2002 et je ne parlais pas un seul mot d’allemand. J’ai appris la langue dès mon arrivée afin de me donner le maximum de chances de trouver un travail et m’intégrer. Infirmière de formation, j’ai d’abord travaillé à l’hôpital de Schlierbach près de Heidelberg de 2002 à 2004. En 2005, j’ai donné naissance à mes jumeaux, une fille et un garçon, et je suis complètement sortie du système de la vie active. Il était important pour moi de profiter pleinement des joies de la maternité pendant quelques années.

 

salon heure bleue
© C. Karnovsky

Comment est née l’idée d’ouvrir un salon de massage ?

En 2015, je suis tombée sur un article de magazine consacré à un salon de massage parisien et ça a fait tilt. Etre maman est source de grande joie mais un travail à temps complet qui coûte beaucoup d’énergie ! L’idée de prendre soin de soi, de ne pas s’oublier dans le travail ou la maternité résonnait comme une évidence pour moi. Pourquoi ne pas ouvrir un salon de massage et proposer à une clientèle de femmes des moments de détente et de bien-être tout en leur faisant profiter des bienfaits de la massothérapie. J’ai très vite cherché une école pour me former aux techniques du massage et mon choix s’est porté sur une école située à Strasbourg qui a retenu, de part son offre pédagogique, toute mon attention. Le concept de la formation reposait entièrement sur le bien-être et l’importance de prendre du temps pour soi et ce qui m’a surtout plu, c’est qu’elle était focalisée sur la femme et ses besoins.

 

Alors que détente et bien-être revêtent aujourd’hui un caractère particulier, le massage est devenu un « Must ». Il est thaï, suédois, japonais, californien… Quels types de massages offrez-vous ?

Mon offre est basée sur le massage bien-être complet du corps qu’on appelle aussi massage californien. Il est individualisé et personnalisé selon la demande.

 

Pourriez-vous nous donner quelques précisions sur  ce concept individualisé ?

Oui, l’individualisation et la personnalisation font partie du concept justement. Il existe à l’heure actuelle tellement de salons de massages, on en trouve presque à chaque coin de rue où on peut se rendre à l’heure du déjeuner, entre deux rendez-vous professionnels, on vous reçoit pour ¼ d’heure ou ½ heure, on s’occupe de votre cou, de vos pieds... Ce n’était pas ça que je souhaitais proposer. L’idée de l’heure bleue est de se faire du bien, de s’accorder du temps pour soi, de vraiment prendre ce temps pour se détendre. J’aime faire prendre conscience à mes clients qu’il est important d’arrêter l’espace temps. Chez moi on pose ses valises, on oublie ses tracas et on profite pleinement des vertus relaxantes du massage. Ce n’est pas possible en ¼ d’heure ou ½ heure.

 

Combien de temps faut-il compter pour un massage à l’heure bleue et comment la séance se déroule-t-elle ?

Le rendez-vous que l’on aura fixé au préalable dure au moins deux heures et repose sur une offre complète qui comprend l’accueil avec de l’eau fraîche, du thé, le bain de pieds à l’eau de rose, le contact, le massage. A l'heure bleue, il y a des bougies, des fleurs, du calme, une odeur d’amande. La personne se déshabille sans pour autant être nue devant moi - en effet je prends soin de ne découvrir les parties massées que les unes après les autres - puis elle se couche sur le lit de massage. J’utilise l’huile d’amande douce pour les massages, pas d’huiles essentielles, tout le monde ne réagit en effet pas toujours très bien aux huiles essentielles, certaines peaux y sont même allergiques. Je suis pieds nus lorsque je procède à un massage, je me déplace et évolue autour de la cliente tout en respectant son intimité. La séance de massage est toujours accompagnée de musique. Je travaille d’ailleurs régulièrement à l’élaboration d’une play-list individualisée. Après le massage, la cliente est libre de rester encore allongée, dispose de temps pour elle, pour se détendre et se rhabiller tranquillement.

 

heure bleue
© C. Karnovsky

Combien faut-il débourser pour se faire masser à l’heure bleue ?

85 euros pour deux heures de prise en charge complète. Passer deux heures ensemble permet de créer une véritable intimité entre nous, les clientes reviennent régulièrement et se sentent en confiance. La fidélité de mes clientes me permet de mieux m’adapter à leurs attentes et à leur personnalité.

 

Qui sont vos clientes ?

Mes clientes sont des Allemandes et des Françaises. L’heure bleue bénéficie du bouche à oreille, des recommandations des  copines… Je parle plusieurs langues et peux recevoir en anglais aussi, la langue ne doit pas être un frein, d’ailleurs je préconise le silence pendant la séance.

 

Est-ce qu’il vous arrive de refuser des clientes ?

Je refuse les clientes malades. Il s’agit d’un massage de bien-être. Si la cliente a un problème grave de santé, il est plus sage de reporter voire d’annuler la séance. Par exemple, chez les personnes qui ont été victimes du cancer, certains massages comme les drainages lymphatiques sont déconseillés afin d’éviter de ne faire se diffuser la maladie dans tout le système lymphatique.

 

L’heure bleue n’est pas visible de l’extérieur. Comment peut-on vous trouver facilement ?

Je poste régulièrement sur Instagram et facebook. Le bouche à oreille fonctionne aussi très bien. Et j’espère recevoir très bientôt vos lectrices (Rires). En général, les clientes sont toujours conquises et se réjouissent de voir qu’elles sont accueillies et attendues avec de l’eau fraîche, du thé, des bougies, de la musique, de l’eau de rose dans le bain de pieds…

Quels sont vos projets ?

Je souhaite suivre de nouvelles formations en massage, toujours proposer bien-être et professionnalisme et élargir mon offre.


Interview (Publi-Info)



L'heure bleue
Cécile Karnovsky
Wellness-Massage in Heidelberg

Hauptstraße 86
69117 Heidelberg
Tél. : +49 151 6810 5143
Mail : l.heurebleue@t-online.de

Instagram : c.thollon.karnovsky

Facebook : L'heurebleue . Day Spa . Spa de Jour

 

 

Valerie Keyser

Valérie Keyser

Ex directrice des éditions de Francfort et Heidelberg-Mannheim (09/2013-06/2019), Valérie a décidé de se consacrer dorénavant à la rédaction en chef et à ce titre, elle définit la ligne éditoriale et les sujets.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

GASTRONOMIE

Le vin chaud, tradition et dégustation maison

Boisson emblématique autour de Noël, le vin chaud non seulement réchauffe mais présente de nombreux bienfaits pour la santé. Depuis quand la recette existe-t-elle et comment la préparer soi-même ?

Que faire à Heidelberg Mannheim ?

GASTRONOMIE

Le vin chaud, tradition et dégustation maison

Boisson emblématique autour de Noël, le vin chaud non seulement réchauffe mais présente de nombreux bienfaits pour la santé. Depuis quand la recette existe-t-elle et comment la préparer soi-même ?

Vivre à Heidelberg Mannheim

Cologne Appercu
VIE PRATIQUE

10 MOTS POUR ... - Se faire couper les cheveux en Allemagne

Qui ne s'est pas déjà retrouvé coi en cherchant à dire un mot particulier qu'il ne retrouve plus ou dont il ignore la traduction en allemand ? Pour éviter cette gêne, le présent article se propose de

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

A la découverte du patrimoine thaïlandais reconnu par l’UNESCO

Réputée pour ses plages tropicales et parcs nationaux, ses temples, ses ruines anciennes, la Thaïlande ne manque pas de charme et plusieurs sites ou villes sont d'ailleurs reconnus par l’UNESCO