Samedi 20 avril 2019
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MICRO-TROTTOIR – Que pensent les Allemands de l’Europe ?

Par Lepetitjournal Heidelberg Mannheim | Publié le 11/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 18/10/2018 à 17:15
allemands pensent europe

 Au c?ur de l'actualité ces derniers mois avec le Brexit, l'élection de Donald Trump et les élections présidentielles françaises, l'Europe connaît une période compliquée à bien des égards. Lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim est ainsi allé demander à des Allemands ce qu'ils pensaient de l'Europe, ce qu'elle leur inspire ou encore comment ils l'imaginent par la suite. 

 

L'Europe divise, ou tout moins elle s'est imposée comme le nouveau marqueur d'opposition entre les hommes politiques, en France, mais aussi ailleurs en Europe. Bien loin donc de ce que pour quoi elle a été créée : unir les peuples européens et en finir avec la guerre. En Allemagne, pays à l'histoire on le sait très douloureuse, mais aussi profondément européenne, un certain consensus politique existe autour de l'Union européenne, qu'en est-il dans la population ?

Nous sommes allés en discuter avec Hannah, Judith, Susa, Dominik et Christian afin d'en savoir davantage.

Une multitude de cultures

Hannah, psychologue, perçoit l'Europe comme « un mix de différentes cultures, plusieurs idées de comment vivre sa vie mais qui se respectent ». Cette sensation de vivre ensemble lui fait naturellement dire qu'elle « aime l'Europe » et qu'elle se sent profondément « citoyenne européenne, car Allemande ». 

Hannah (Photo © C.G lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim)

Un sentiment partagé par Judith, trentenaire rencontrée à la gare de Mannheim : « L'Europe c'est la liberté, aller où l'on veut, voyager librement, être en contact avec d'autres cultures ». Cependant, elle remarque aussi que ce sentiment tend à se modifier ces derniers temps : « en ce moment, certaines personnes, heureusement minoritaires, pensent que l'on devrait se gérer nous-mêmes, en dehors de l'Europe. Mais globalement, la plupart des Allemands sont favorables à l'Union européenne ». 

Susa, la trentaine également, perçoit l'Europe dans une perspective plus historique, « pour moi l'Europe c'est à la fois la guerre et l'unité. On s'est unis en Europe parce qu'il y a eu la guerre. Et sur cette héritage, on a développé la démocratie, l'idée qu'on partage des valeurs communes ». 

Assez d'informations sur l'Europe et son fonctionnement ? 

« Il y a assez d'informations sur l'Europe je pense, on en parle tout de même largement dans les journaux. Après cela dépend probablement des pays, mais ici je pense que c'est le cas », explique Judith. Susa pense également qu'il y a suffisamment d'informations sur l'Europe et son fonctionnement. Selon elle, il s'agit plus de volonté : « on peut fournir de l'information aux gens, mais s'ils ne vont pas s'informer sur l'Europe, sur comment elle fonctionne, ça ne relève que d'eux ». 

Susa (Photo © C.G lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim)

Cependant, force est de constater que l'Europe souffre encore d'un déficit d'image et de publicité. Judith a sa petite idée sur la question pour y remédier : « l'Europe ouverte et connectée, après tout, n'est disponible que pour les personnes qui y ont les moyens d'en profiter. Par exemple, si l'on pouvait offrir un billet de train pour voyager partout en Europe aux jeunes qui viennent d'avoir 18 ans, ce serait un formidable moyen de leur faire connaître leurs voisins, d'apprendre à se découvrir, et aussi de voir que l'Europe peut agir concrètement ». 

Une Europe plus intégrée ? 

Dominik, jeune étudiant de 24 ans, a conscience des avantages de l'Europe, lui, a pu étudier en Russie, en Belgique, et s'apprête à partir un an à Milan pour une nouvelle année d'échange. Malgré tout, il pense que l'Europe est aujourd'hui arrivée à une étape décisive : « l'intégration monétaire a été mise en place et elle a fonctionnée. Aujourd'hui, on parle d'avancer davantage, en particulier sur l'idée d'une défense européenne. Moi je pense que l'on devrait rester au niveau d'intégration que l'on a actuellement, les pays doivent pouvoir choisir ce qu'ils ont envie de faire. Les intérêts nationaux doivent pouvoir compter dans la prise de décision ». Cette critique lucide de l'Union européenne, ou plutôt de la direction qu'elle pourrait prendre à l'avenir, ne l'empêche pas d'en reconnaître les bienfaits, comme la liberté de circulation qui revient sans cesse dans la bouche de nos interlocuteurs. 

Un discours qui tranche quelque peu avec celui de Christian. Agé de 55 ans, il était vacances dans la région et s'apprêtait à prendre un train pour Munich, sa ville d'origine, quand il nous explique que pour lui, « l'Europe c'est le futur, c'est une grande communauté, on a une grande économie, une monnaie qui nous unit encore plus, donc je n'y vois pas vraiment de défauts ». Il reconnaît en revanche que ce sentiment n'est pas partagé par tous les européens : « il reste le poids de l'histoire, y compris en Allemagne où le sentiment européen n'est peut-être pas le même à l'est qu'à l'ouest. Il existe sans doute encore des frontières sur ce sujet ».

Christian (Photo © C.G lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim)

Une conscience européenne

Un sentiment ressort quand l'on interroge les Allemands dans leur rapport à l'Europe : le fait de se sentir presque contraint d'aimer l'Europe en tant qu'Allemands. Dominik, toujours avec son regard pragmatique souligne que « les Allemands sont favorables à l'Europe car elle nous profite aussi beaucoup. Sur le plan économique, elle nous permet d'être une puissance économique, en particulier avec la monnaie unique ». 

Ainsi, pro-européens, les Allemands le sont assurément, plus que les Français probablement. « Les Allemands sont fiers d'être Européens, d'appartenir à un ensemble uni », conclu Hannah. 

(Photo © C.G lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim)

C.G (www.lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim), lundi 12 juin 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet