LE SAVIEZ-VOUS - Retour sur l'invention du Kinder Surprise, dont le créateur vient de disparaître

Par Lepetitjournal Heidelberg Mannheim | Publié le 15/01/2017 à 23:00 | Mis à jour le 23/01/2017 à 00:27

En 42 ans d'existence, cet ?uf en chocolat a déjà conquis des générations  dans le monde entier. William Salice, à l'origine de sa création, est décédé le 29 décembre dernier. Focus sur cette friandise qui continue toujours d'appâter les enfants.

(Photo ET lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim)

Saviez-vous que le Kinder Surprise a été inventé en 1974, sous le nom original de ''Kinder Sorpresa'' ?

A l'époque, Michele Ferrero, le fondateur des produits Kinder, avait jugé la production et les ventes des chocolats italiens trop saisonnières, car celles-ci se limitaient à la période des oeufs de Pâques.

William Salice, son bras droit dans l'entreprise, proposa alors une idée innovante pour prolonger la consommation de chocolat tout au long de l'année : une confiserie en forme d'?uf, qui renfermerait un jouet original à monter soi-même.

L'idée fut adoptée, et c'est ainsi que naquit au printemps 1974 le ''Kinder Sorpresa'' italien.

Des débuts à la "Kindermania"

Le succès des Kinder Surprise fut immédiat et surtout pérenne. Ces coquilles d'?ufs en chocolat, enveloppées dans un papier aux couleurs attractives, sont en effet devenues une des friandises les plus populaires en Europe. Plus de 100 millions de Kinder Surprise sont aujourd'hui vendus chaque année en France et des milliards en ont été consommés depuis 42 ans. Mais leur succès est souvent davantage dû au jouet qu'ils renferment qu'au chocolat lui-même ! Si l'emballage est toujours identique, le jouet est en revanche toujours différent. Et c'est cette idée de ''jouet surprise'' qui affriande la curiosité des enfants, s'empressant souvent d'ouvrir leur surprise sans même se soucier de manger leur chocolat.

Très simplistes au début, les gadgets des Kinder Surprise ont évolué jusqu'à devenir des jouets très sophistiqués, faisant parfois l'objet de pièces de collections vendues aux enchères sur internet. On parle d'une véritable ''Kindermania'' ! En général, les jouets font plutôt référence à des films et des dessins animés pour correspondre aux attentes des plus jeunes. La filiale allemande de Ferrero, par exemple, commença dès 1987 à employer sous licence des personnages tels que Mickey Mouse ou Maya l'abeille.

Faisant grande preuve d'humilité, William Salice refusait souvent le titre ''d'inventeur'' des Kinder Surprise, se considérant seulement comme ''l'exécutant matériel'' et laissant le titre de fondateur à Ferrero. Après avoir consacré le restant de sa vie à sa fondation, Color Your Life, une organisation visant à aider les adolescents et enfants à réaliser leurs ambitions, William Salice s'est éteint à Pavie en Italie le 29 décembre dernier des suites d'un AVC.

Autour du Kinder Surprise

Le triomphe des Kinder Surprise fut cependant freiné par quelques drames, notamment comme la mort à Toulouse d'une fillette de trois ans et demi l'an dernier, qui s'est étouffée avec un des jouets Kinder. Un débat a alors été lancé sur les dangers du produit et sur la protection des consommateurs.

Par ailleurs, la vente de Kinder Surprise n'est pas légale dans tous les pays. Aux Etats-Unis, alors que l'on peut se procurer légalement des armes à feu, il est pourtant interdit de se procurer des Kinder Surprise. La vente de ces ?ufs surprises est en effet interdite par les autorités sanitaires en raison d'une loi datant de 1938, qui interdit de mettre un objet dans une denrée alimentaire, celui-ci pouvant causer des étouffements. Son importation sur le sol américain est également prohibée : ne vous risquez pas à emporter des Kinder Surprise avec vous en cas de voyage sur le sol américain, des dizaines de milliers d'?ufs en chocolat sont chaque année saisies par les douanes américaines !

Elise T. (www.lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim), lundi 16 janvier 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Heidelberg Mannheim !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com