Samedi 14 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'enseigne Komodo ouvre son premier magasin européen à Hambourg

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 29/10/2019 à 07:50 | Mis à jour le 29/10/2019 à 07:50
Photo : © Pixabay
ouverture magasin Komodo Hambourg

La marque britannique de prêt-à-porter éthique « Komodo » fondée en 1988 s'installe à Hambourg à la fin du mois d'octobre.

Si le Brexit fait peur aux banques et entreprises anglaises, le fabricant de vêtements Komodo préfère jouer la carte du contre-pied. En effet, le producteur de vêtements éthiques qui avait compris les enjeux de demain bien avant l'industrie classique ouvre sa première boutique dédiée à ses créations dans la ville de Hambourg.

Son choix de se porter sur cette ville réside dans l'envie de suivre les traces des Beatles, à qui Hambourg a particulièrement réussi au début de leur carrière mais aussi et surtout au regard des résultats très convaincants de la marque en Allemagne. En effet, les ventes ont été doublées l'an dernier sur ce marché-là.

Véritable concept dans le monde actuel de la mode, l'enseigne propose des vêtements fabriqués avec des matériaux tel que le coton et le lin biologique, le chanvre, le bambou ou encore le PET recyclé. Des cours de yoga seront même dispensés au sous-sol de ce magasin qui ouvrira le 31 octobre, au 3 de la Schanzenstrasse.


JC

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Cologne Appercu
FOOT

Être entraineur en Bundesliga en 2019 : chronique d'une précarité

Une valse des entraineurs est à l'œuvre depuis le début de la saison en Bundesliga, l'occasion de faire le point sur les exigences d'un métier à risque au sein d'une ligue particulièrement compétitive

Vivre à Hambourg

Cologne Appercu
VIE PRATIQUE

10 MOTS POUR ... - Se faire couper les cheveux en Allemagne

Qui ne s'est pas déjà retrouvé coi en cherchant à dire un mot particulier qu'il ne retrouve plus ou dont il ignore la traduction en allemand ? Pour éviter cette gêne, le présent article se propose de