Dimanche 16 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

IMMATRICULATION – Quelques clés pour déchiffrer

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 08/02/2012 à 00:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

 

Le format d'une plaque d'immatriculation est relativement simple : une, deux ou trois lettres pour identifier le « Stadtteil» d'immatriculation puis une série de chiffres et de lettres.  Mais tout n'est pas aussi simple ? Il y a plus de 230 codes existants en Allemagne ; HH (Hambourg), HB (Bremen) ou H (Hannovre) nous sont bien connus. Il y a néanmoins quelques spécificités amusantes ; revue de détails?

Lorsque vous achetez un véhicule, deux options se présentent à vous : soit le vendeur s'occupe de tout et vous prenez les clés de votre véhicule immatriculé définitivement, soit vous visitez les centres d'immatriculation. Et plutôt deux visites qu'une seule ! Lors d'une première visite, avant même que vous ayez les clés du véhicule, vous vous rendez au centre d'immatriculation pour obtenir une plaque temporaire valable 5 jours. Pas un de plus. Et n'oubliez pas votre numéro d'assurance temporaire. Pas d'assurance, pas de plaque ; même pour quelques jours? Une fois que vous avez avec vous les papiers du véhicule, alors vous pouvez retourner au centre d'immatriculation pour obtenir les plaques définitives et ? les fameuses "Plakette". Ces petits autocollants ronds collés entre le code de la ville et le reste de l'immatriculation attestent notamment que vous avez bien fait immatriculé dans cette ville et indiquent également la date de votre dernier contrôle technique.


Une plaque d'immatriculation pour l'hiver...

Un véhicule pour chaque saison de l'année ?
L'une des dernières particularités concernent deux nombres parfois placés à l'extrémité droite de la plaque d'immatriculation. Il s'agit non pas d'immatriculation temporaire pour quelques jours, mais d'une immatriculation saisonnière. Les chiffres indiquent les mois de l'année entre lesquelles vous pouvez circuler. Deux nombres tels que 04 et 10 en petit caractère sur une plaque d'immatriculation indique que le conducteur choisit de ne rouler avec ce véhicule uniquement entre avril et octobre. Par conséquent, il ne paye la taxe annuelle que pour ces mois là et sa prime d'assurance est également réduite.
Les utilisateurs sont les possesseurs de cabriolet ou de voiture de grande marque que l'on sort uniquement à la belle saison. Beaucoup de motos sont également en immatriculation saisonnière. Les combinaisons avril-octobre ou mai-septembre sont parmi les plus fréquentes. Helmut, 72 ans, croisé sur le parking du LBV (le centre d'immatriculation) est très fier de son nouveau cabriolet immatriculé de juillet à ? novembre ! "Dans le nord de l'Allemagne, je ne veux rouler avec cette voiture qu'en juillet et en août. Mais, pour descendre une fois par an en novembre en Bavière, je veux prendre ma SAAB, alors je l'immatricule jusqu'en novembre", raconte-t-il. Il y a parfois quelques exceptions (voir notre illustration).

Un « Must » : choisir sa plaque

Avoir un véhicule immatriculé, c'est être en règle, mais le "Must" est bien évidemment d'obtenir un numéro d'immatriculation personnalisé. Il s'agit du "Wunschkennzeichen?. Et franchement, pourquoi s'en priver vu le coût d'une voiture: l'immatriculation de vos rêves vous coûtera 12,80 euros pour une réservation de 14 jours. C'est à dire que vous devez immatriculer le véhicule dans les deux semaines qui suivent la réservation de votre numéro. Et si vous n'avez pas trouvé la voiture de vos rêves entre-temps, vous pouvez renouveler 4 fois votre réservation pour une durée de 90 jours et un surcoût de 10 euros par trimestre. Cela fonctionne un an au bout duquel vous perdez votre réservation. Il ne vous reste plus qu'à vous connecter sur le site web du centre d'immatriculation pour reprendre le numéro dont vous venez de perdre la réservation? Toute similitude avec des enchères sur eBay est purement fortuite.


Un autre type de plaque. A suivre ...

 

XHN (www.lepetitjournal.com/hambourg.html) Mercredi 8 Février 2012

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Jakarta Appercu
ÉCHAPPÉE BELLE

Sulawesi - À la découverte du pays Toraja

Des paysages splendides, des rizières somptueuses, une architecture propre à la région, une population accueillante et surtout des rites funéraires uniques font du pays Toraja un endroit à découvrir.

Sur le même sujet