Vendredi 26 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPO – A Hambourg, les tentations de Saint-Antoine

Par Lepetitjournal Hambourg | Publié le 07/03/2008 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:31

De Hieronymus Bosch à Max Ernst, rares sont ceux qui n'ont pas succombé à la tentation de Saint-Antoine. Une exposition au Bucerius Kunst Forum à Hambourg retrace les représentations de Saint-Antoine dans la peinture. Saurez-vous résister à cette fascinante exposition ?

Une vision de la tentation. Joos van Craesbeeck, 1650

Si l'envie vous prend de contempler des monstres griffus, des insectes énormes et menaçants ou des églises en feu, dirigez vos pas vers le centre-ville. Non loin de Neuer Wall et de ses boutiques tentatrices, une exposition diabolique a ouvert ses portes jusqu'au 18 mai.
Des artistes de renom, du Moyen Âge tardif jusqu'au XXème siècle, s'y côtoient et rivalisent d'imagination pour dépeindre les affres de la vie de Saint-Antoine. Terreur et envie sont les deux termes qui décrivent le mieux les étapes marquantes de la vie du saint homme et c'est sous ce titre que le Bucerius Kunst Forum a regroupé les ?uvres y ayant trait. Toutes ou presque portent le même titre : la tentation de Saint-Antoine.

105 ans de tentations
Nul besoin de se plonger dans les textes sacrés afin de se rafraîchir la mémoire, l'exposition se charge de le faire par petites touches, en nous proposant tout d'abord une biographie succincte, puis en nous faisant évoluer de façon à la fois thématique et chronologique. Le thème porteur de la tentation du saint ermite traverse les siècles sans cesser de fasciner. Saint-Antoine, qui vécut jusqu'à 105 ans en résistant aux attaques du Diable sous toutes ses formes, n'est pas seulement un saint parmi tant d'autres. Il est celui qui refuse les tentations de la richesse, de la mort et de la chair et qui, par sa foi inébranlable, se fortifie face aux démons dans la solitude.

Un parfum d'enfer
Dans une salle habillée de gris le visiteur découvre ainsi les premières représentations de Saint-Antoine, digne vieillard sous son capuchon d'ermite, le tau -béquille en forme de T- à la main et la clochette à taille, accompagné de son fidèle cochon. Les images paisibles du début se transforment rapidement en véritable concentré de cauchemar. Ici une peinture de Bernardo Parentino. Dans une ambiance infernale, notre saint homme se trouve aux prises avec pas moins de sept démons aux corps noirs, verts, rouges et aux gueules grimaçantes.
Là un relief en chêne où Antoine résiste aux assauts d'un gnome au corps de satyre, d'un dragon et d'autres monstres difformes. Mais c'est surtout avec les toiles de Hieronymus Bosch, dans une salle circulaire à part, que les images les plus fantastiques s'offrent à nos yeux, laissant libre cours à une imagination délirante. Chaque tableau flamboie et fourmille de détails absurdes. Au milieu du chaos absolu, le Saint reste constant dans la prière. Une exposition étonnante, à voir jusqu'au 18 mai, au Bucerius Kunst Forum.
Céline DANCKERT. (www.lepetitjournal.com/hambourg.html) vendredi 7 mars 2008

Die Versuchung des heiligen Antonius von Hieronymus Bosch bis Max Ernst
Du 9 février au 18 mai
Bucerius Kunst Forum http://www.buceriuskunstforum.de/h/index.php
Rathausmarkt 2
20095 Hamburg
U-Bahn : Rathaus ou Jungfernstieg

{mxc}

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Valence Appercu
J'AI TESTÉ POUR VOUS

J’ai testé pour vous : Fallera por un día (1ère partie)

Fallera por un día, c’est une nouvelle entreprise qui s’est lancée en plein cœur du centre historique de Valencia. Comme son nom l’indique, vous pourrez revêtir les costumes traditionnels des Falleros

Sur le même sujet