Mardi 19 février 2019
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SOCIETE - Un aller simple pour Kaboul

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 07/12/2018 à 01:32 | Mis à jour le 07/12/2018 à 01:41
Photo : (© Pixabay)
SOCIETE - Un aller simple pour Kaboul

Bien qu’il n’y ait pas eu de confirmation officielle, un Boeing 767 a quitté l’aéroport de Francfort mardi soir avec 14 migrants en direction de Kaboul. La majorité d’entre eux sont accusés d’être des délinquants et ont été reconnus coupables de délits. Ils ont été vus sur le tarmac de l’aéroport accompagnés par la police et menottés. Une information qui coïncide avec l’information lundi des autorités afghanes qui indiquaient attendre un vol à Kaboul à 6 h 20 mercredi matin en provenance d’Allemagne.

Depuis 2016, 425 hommes ont été renvoyés en Afghanistan lors de 18 déportations collectives, une situation qui provoque l’indignation de l’organisation de défense des droits humains Pro Asyl qui juge irresponsable le renvoi des migrants compte tenu des nouvelles attaques majeures ces dernières semaines au sein de la capitale Afghane et des enlèvements sur les routes.

JC (www.lepetitjournal.com/francfort), vendredi 7 décembre 2018

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

BIEN-ÊTRE

GROTTES DE SEL - Respirer l’air marin au cœur de l’hiver

La saison hivernale s’accompagne souvent de fatigue, rhumes, bronchites... Les grottes de sel de la région offrent une alternative intéressante à une escapade en bord de mer pour se ressourcer.

Communauté

INTERVIEW

Révolution du palais aux « dîners de Cocotte bé »

Participer aux « dîners de Cocotte bé », c’est faire une expérience gustative franco-malgache inoubliable. Rencontre avec Matthieu Randriamorasata, fondateur des « dîners de Cocotte bé ».