Mercredi 19 décembre 2018
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Renvoi des migrants chez eux, entre retours volontaires et expulsions

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 19/11/2018 à 02:09 | Mis à jour le 19/11/2018 à 10:21
Photo : (Photo © Pixabay)
Renvoi des migrants chez eux, entre retours volontaires et expulsions

Selon une décision du ministère fédéral allemand de l’Intérieur, les migrants prêts à quitter l’Allemagne pour retourner dans leur pays, se verront remettre jusqu’à 3000 euros afin de les aider à financer leur retour et leur installation. Ils doivent pour cela avertir les autorités allemandes de leur volonté de retour avant le 31 décembre 2018. A côté des rapatriements volontaires, des réfugiés syriens présentant un danger pour l’Allemagne, sont menacés d’être expulsés.

Une campagne pour les retours volontaires controversée

Suite à la politique d’accueil d’Angela Merkel, plus de 890.000 migrants ont été enregistrés en Allemagne en 2015, 55.000 sont rentrés chez eux en 2016. En 2018, 10.669 personnes auraient, selon les statistiques, quitté le pays volontairement au cours du premier semestre 2018 et 12.261 clandestins auraient été expulsés. Le programme de rapatriement des migrants récemment lancé par le ministère allemand de l’intérieur, prévoit une aide au retour pouvant aller jusqu’à 3000 euros par migrant, soit une somme totale estimée à 500.000 euros. Cependant, la campagne publicitaire “Dein Land. Deine Zukunft. Jetzt!” (Ton pays, ton futur, maintenant !) n’a pas reçu que des échos positifs. Menée en plusieurs langues à l’aide de grandes affiches placardées dans le métro berlinois, faisant apparaître les drapeaux indien, iraquien, afghan, libanais, turc et de plusieurs pays africains, la campagne fait réagir sur la toile où elle est notamment comparée, non sans ironie, par des internautes à un « Voyage last minute » pour les fêtes de fin d’année.

Des expulsions prévues pour préserver la sécurité du pays

Horst Seehofer, ministre allemand de l’Intérieur, a évoqué par ailleurs l’expulsion de migrants syriens parmi ceux qui représenteraient un danger pour le pays. Cette décision qui fait suite au récent viol collectif d’une jeune fille à Fribourg par une quinzaine d’individus dont 7 Syriens, est soutenue par plusieurs responsables régionaux très conservateurs, notamment en Saxe et en Bavière ainsi que par le parti d’extrême droite (AfD). Sa mise en place est en ce moment à l’étude.

Valérie Keyser (www.lepetitjournal.com/francfort), lundi 19 novembre 2018

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Heidelberg Mannheim Appercu
JUSTICE

Quid de la loi sur les publicités pour l’avortement en Allemagne ?

Faire de la publicité sur la pratique de l’avortement est un crime en Allemagne. Les partis de la coalition devraient cependant se mettre d’accord sur la modification du texte de loi actuel.

Les Poubelles de Noel !

Heidelberg Mannheim

Communauté

SOCIÉTÉ

MICRO-TROTTOIR – Le salaire minimum, l’ami incompris des Allemands

Introduit en 2015 en Allemagne, le salaire minimum va être revalorisé en janvier 2019. Que pensent les Allemands de cette mesure ? Qu’est-ce que cela a changé pour eux, employés ou employeurs ?

Que faire à Francfort ?

Heidelberg Mannheim Appercu
SPORT

TENDANCE - A l’assaut des parcs à trampolines

Plaisant aussi bien aux enfants qu’aux parents, les parcs à trampolines sont très tendance et se remplissent dès le week-end venu. Voici la liste des endroits où s'entraîner.