Mardi 24 novembre 2020
Francfort
Francfort

Ludovic Thébault, président de l'UFE Francfort

Par Valérie Keyser | Publié le 28/01/2016 à 23:00 | Mis à jour le 24/09/2020 à 00:50
Photo : © Valérie Keyser pour lepetitjournal.com en Allemagne
LUDOVIC Thébault UFE Francfort

Avec sa mèche rebelle sur le front, son bouc savamment négligé, ses mocassins chics aux pieds et son smartphone toujours dans la poche, Ludovic Thébault, élu président de l'UFE (Union des Français de l'Etranger) en septembre 2015, incarne la nouvelle génération de la structure francfortoise.

Successeur de Daniel Ollagnier, ancien Conseiller des Français à l'étranger, qui a présidé, aidé de son épouse Françoise, la représentation de l'UFE-Hesse à Francfort pendant 8 ans, Ludovic Thébault s'est confié au journal et présente les contours de sa nouvelle mission.

Originaire de Rennes, marié à une Allemande et père d'un petit garçon de 5 ans, Ludovic Thébault est installé à Francfort depuis fin 2006 où il a exercé dans le secteur de la finance. Titulaire d'un doctorat en sciences économiques, il a été très tôt un « Français de l'étranger » puisqu'à 23 ans seulement, il est parti étudier 1 an aux Etats-Unis puis 6 ans en Grande-Bretagne.


Lepetitjournal.com/francfort : comment êtes-vous arrivé à l'UFE ?

Ludovic Thébault : quand je suis arrivé à Francfort en 2006, je n'éprouvais pas le besoin de rencontrer d'autres Français. J'appréciais au contraire évoluer depuis des années dans un environnement international. Puis, en 2012, j'ai fait fortuitement la connaissance de Françoise et Daniel Ollagnier qui m'ont présenté la structure hessoise de l'UFE. Cela tombait bien car je commençais à entrer dans une phase de ma vie où je souhaitais petit à petit renouer avec des traditions bien hexagonales comme la « galette des rois » ou la « Chandeleur » et pouvoir échanger avec des compatriotes. Au début je participais aux activités de l'UFE puis j'ai proposé mon aide ponctuellement comme « roue de secours ». C'est au cours de l'année dernière que Daniel a souhaité passer la main aux plus jeunes pour se consacrer avec son épouse à d'autres activités qui leur tiennent tous deux à cœur. J'ai repris le flambeau en septembre 2015 et nous avons officialisé ma nomination le 1er janvier 2016.


Quel est le rôle exact de l'UFE Francfort ?

C'est avant tout un club social mais aussi d'entraide qui regroupe Français, francophones et francophiles installés à Francfort et dans la région.


Etes-vous constitué en association loi 1901 ?

Pas encore à Francfort. L'UFE Francfort est une des 170 représentations locales de l'UFE Monde qui elle, date de 1927 où l'Union des Français de l'étranger avait alors principalement pour vocation la représentation des Français par des élus auprès des autorités. La structure mère dont le siège est à Paris est constituée en revanche en association loi 1901.


Quelle est  la marge de liberté des représentations locales ?

Les représentations locales de l'UFE disposent d'une grande marge de liberté dans le choix et l'organisation de leurs activités. Aussi, si elles ont besoin de moyens financiers pour mener de plus gros chantiers, elles ont la possibilité de faire appel à la structure parisienne.  


Est-ce que vous vous appuyez sur une équipe de bénévoles pour mener à bien votre nouvelle mission de président de l'UFE Francfort ?

J'ai la chance d'être très bien entouré. Aurélie Fondecave qui est aussi conseillère consulaire s'occupe surtout de la communication et Marc de la Fouchardière davantage des finances. Leur présence dans l'équipe est d'un grand soutien. Aussi, Françoise et Daniel Ollagnier qui ont fait un travail remarquable jusqu'ici, sont prêts à prêter main forte ponctuellement si cela est nécessaire.

 

Quel est le profil type des adhérents ou sympathisants de l'UFE ?

Notre public est extrêmement varié et comprend aussi bien des étudiants que des personnes en activité mais aussi des retraités.


Comment communiquez-vous avec eux ?

Nous envoyons une newsletter par courriel annonçant nos activités mais utilisons de plus en plus notre page facebook car nous avons pleinement conscience de la pertinence de l'utilisation des réseaux sociaux pour accueillir et entrer en communication avec les Français de l'étranger et cibler de nouveaux publics.


En ce qui concerne les réseaux sociaux et l'abondance de l'offre souvent gratuite sur internet, ne craignez-vous pas que ce mode de communication n'attire que des « consommateurs » de vos sorties, c'est-à-dire des gens qui participent ponctuellement à des activités mais qui ne seront jamais membres de l'UFE ?


Il est vrai que l'engagement associatif n'est plus le même qu'il y a quelques années mais nous n'exigeons pas que les participants deviennent systématiquement membres. Il ne s'agit pas d'embrigader qui que ce soit. Nous offrons cependant, et c'est la même chose dans chaque association, des avantages à nos membres, ce qui est normal. J'ai été d'ailleurs agréablement surpris lors de notre dernière rencontre UFE que des nouveaux dans le groupe proposent spontanément leur aide pour monter des événements autour du Téléthon.


Il existe de nombreuses associations françaises et franco-allemandes à Francfort et ses environs. Quels sont les points forts de l'UFE Francfort et en quoi se démarque-t-elle des autres ?

L'UFE Francfort est un club social avant tout permettant d'une part d'accueillir les Français expatriés, les aider dans leurs démarches mais surtout leur donner la possibilité de se réunir autour d'activités de loisirs. Pas mal d'associations sont segmentées et s'organisent autour d'un fil conducteur comme la culture, la langue, les échanges franco-allemands, les affaires, une région française mise à l'honneur ou l'accueil de conjoints expatriés. A l'UFE, nous proposons des sorties le soir, le weekend, autour de traditions françaises, d'exposés sur des sujets d'actualité intéressant les expatriés, de rencontres informelles, sportives, de jeux de cartes... ce qui nous permet de nous adresser à un public assez large. Parmi les événements qui ont connu un succès retentissant, citons la conférence de Christine du Coudray sur l'Afrique au African Palace en 2012. Nos après-midis grillades, foot, soirées flamenco ou chansons françaises sont également très appréciées.


Prévoyez-vous des actions communes avec les autres associations ?

Oui, absolument. Nous sommes complémentaires et j'ai besoin des autres ! Les associations françaises et franco-allemandes de Francfort dont l'UFE, co-organisent d'ailleurs le bal du 14 juillet chaque année depuis 3 ans. Nous essayons dans la mesure du possible de ne pas nous télescoper et lorsque nous préparons des événements de nature identique comme la galette des rois par exemple, nous nous concertons avant pour définir des dates et horaires différents. Cela permet aux participants d'être présents à plusieurs endroits. Nous entretenons en ce sens de très bonnes relations avec le Club des Alsaciens et la stammtische française.

 

Vous veillez à la cohésion sociale au sein de la communauté francophone de part vos activités de loisirs mais l'UFE intervient-elle aussi dans l'aide aux Français en difficulté ?

Il existe une hotline créée à l'initiative de l'Union des Français de l'Etranger avec un réseau de 40 experts en France délivrant conseil et assistance. En local, nous avons l'intention de créer une structure d'entraide pour les Français vivant à l'étranger pour laquelle nous avons déjà reçu des promesses de dons. Cela pourra soutenir l'action des conseillers consulaires de la circonscription. Par ailleurs, nous avons la chance d'avoir au sein de l'UFE Francfort Aurélie Fondecave qui joue un rôle très important dans la création de cette structure d'aide.
 

On associe souvent l'UFE à un groupe de droite. L'Union des Français de l'étranger a-t-elle une orientation politique ?

L'UFE est statutairement indépendante des partis politiques, cependant les parlementaires issus de ses rangs représentant l'organisation sont majoritairement inscrits aux groupes les Républicains de l'Assemblée nationale et du Sénat. Nous avons tous types de membres, certains sont totalement apolitiques et d'autres engagés politiquement. Le principal est que nous puissions au travers de nos activités, donner la possibilité aux Français et francophiles de se rencontrer, de créer un climat social, de retrouver leurs racines.
 

Quels sont vos projets avec l'UFE Francfort pour 2016 ?

Afin de faciliter notre organisation, nous souhaiterions davantage formaliser l'UFE Francfort et faire les démarches nécessaires pour devenir l'équivalent d'une association loi 1901 en Allemagne. Cela nous permettrait de disposer d'un cadre juridique, de statuts, et de financer plus facilement nos événements à l'échelle locale. Comme je vous ai indiqué précédemment, nous souhaitons également mettre en place une structure d'entraide pour les Français qui rencontrent des difficultés, avec l'appui des conseillers consulaires. Nous avons également prévu de recevoir bientôt Philippe Gustin, préfet et ancien ambassadeur de France en Roumanie, coordinateur UFE pour l'Europe centrale et orientale, qui viendra plusieurs fois en Allemagne au cours de l'année 2016 présenter son livre France-Allemagne. Relancer le moteur de l'Europe. C'est un diplomate et nous allons nous appuyer sur ses compétences pour développer l'UFE Francfort. Mais dans l'immédiat nous concentrons nos forces sur la préparation de la Chandeleur que nous fêterons le 7 février. Parmi les événements autour des traditions françaises que nous organisons chaque année, comme l'arrivée du Beaujolais nouveau ou la galette des rois, la Chandeleur tient souvent le haut de l'affiche !

Pour en savoir plus sur l'UFE Francfort, c'est par ici


 

Nous vous recommandons

Valerie Keyser

Valérie Keyser

Rédactrice en chef à Lepetitjournal.com Allemagne, Valérie définit la ligne éditoriale locale et les sujets. Directrice des éditions Francfort et Heidelberg-Mannheim (2013 à 2019), cette passionnée de culture est aussi Guide interprète conférencière.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Hambourg Appercu
POLITIQUE

Angela Merkel a fêté ses 15 ans à la tête de l’Allemagne

Dimanche 22 novembre, Angela Merkel a fêté sa 15e année en tant que chancelière en Allemagne. Si sa gestion de la crise sanitaire est à célébrer selon les Allemands, sa popularité l’est également !

Communauté

Berlin Appercu
INTERVIEW

Maureen Thumas, «Allemagne je t’aime» pour le meilleur et pour le pire

De Berlin à Magdeburg, la Française Maureen Thumas a pu se frotter à la culture allemande et raconte dans son livre les différences culturelles entre Français et Allemands avec humour. Entretien.

Que faire à Francfort ?

COMMUNIQUÉ

Rencontre autour de la laïcité avec la politologue D. Schnapper

Frédéric Petit, député des Français établis à l’étranger organise une rencontre-débat en ligne autour de la laïcité, avec la politologue Dominique Schnapper, jeudi 26 novembre 2020 de 18 h 30 à 20 h.

Vivre à Francfort

Heidelberg Mannheim Appercu
EXPATRIATION

Quand une Française débarque en Allemagne

Quand un Français arrive fraîchement en Allemagne, certains faits du quotidien peuvent surprendre et peuvent en laisser plus d'un perplexe. Voici ce qui m'a le plus frappée en arrivant à Mannheim.

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.

Sur le même sujet