Dimanche 17 octobre 2021
TEST: 2255

Jean-Marie Langlet : "Simplifier la vie de nos compatriotes"

Par Damien Bouhours | Publié le 24/05/2021 à 20:08 | Mis à jour le 24/05/2021 à 20:14
Jean-Marie Langlet, tête de liste d'Alliance de la droite, du centre et des indépendants, pour les élections consulaires 2021 pour la 2e circonscription d’Allemagne

Jean-Marie Langlet est tête de liste d'Alliance de la droite, du centre et des indépendants, pour les élections consulaires 2021 pour la 2e circonscription d’Allemagne (Francfort, Düsseldorf, Sarrebruck). Il revient avec nous sur son programme. 

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Aîné d’une famille nombreuse ouvrière, j’ai grandi dans une bourgade, mi-agricole, mi-industrielle, de la plaine de la Saône. Quand je suis arrivé à Francfort, il y a plus de 35 ans, j’avais déjà une forte expérience associative et politique de terrain. Pour moi, il n’y a pas d’engagement social ou politique sans contact permanent avec le terrain. C’est pourquoi, je suis rapidement devenu membre d’un parti allemand. Je le suis toujours.

J’ai encore localement quelques responsabilités, tel  que délégué municipal aux questions sociales pour  quartier de la gare principale de Francfort.

C’est aussi dans ce cadre que je fus un des premiers citoyens européens à être élu local (Parlement de la communauté urbaine de Francfort) et plusieurs fois candidat aux élections européennes pour l’Allemagne. J’ai également siégé au Conseil des Étrangers de Francfort à la fin des années 1990 et au début des années 2000, J’y suis revenu à l’occasion des élections municipales cette année.

Formateur FLE (Français Langue Etrangère ), je suis responsable du centre DELF/DALF de Francfort. Je siège également à la Commission Nationale des Bourses scolaires.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Conseiller consulaire, élu à l’AFE (Assemblée des Français de l'Etranger) , je siège au groupe de la Droite, du Centre et des Indépendants (ADCI). J’ai appris à y pratiquer, dans une instance française, ce que m’a apporté mon engagement politique allemand, à savoir que le bien commun se construit en réunissant des majorités.

C’est dans cet esprit que trois conseillers sortants, Aurélie Fondecave, Dominique Cherpin et moi-même, élus en 2014 sur 2 listes différentes ont décidé de se regrouper  en 2021 pour constituer cette liste.

La liste comprend également les membres, aux engagements (ou sympathies) politiques, sociaux ou associatifs divers qui m’ont conseillé, représenté quand il le fallait et ont été mes yeux et mes oreilles dans cette grande circonscription qui couvre le tiers de l’Allemagne. Certains sont familiers aux électeurs, car ils sont déjà et régulièrement actifs dans les associations et les événements français autour d’eux.

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de Francfort, Düsseldorf et Sarrebruck ?

Aux surenchères électoralistes, nous préférons nous engager sur des mesures réalistes et prioritaires visant à résoudre les problématiques actuelles, liées notamment à la Covid-19 qui placent plusieurs d’entre vous dans des situations délicates, tant du point de vue santé que du point de vue économique. Par ailleurs, nous ne perdons pas de vue les objectifs à plus long terme qui méritent un engagement dès à présent, qui nous tiennent à cœur et entrent dans le champ de compétences du mandat de conseiller : enseignement, formation, emploi, aides sociales et bourses, sécurité.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger ?

Le « conseil consulaire » est l’outil de la représentation locale des citoyens français présents dans la circonscription en parallèle avec le consulat qui représente l’administration française et les intérêts de l’État. Par ce rôle de contact, il est un lieu de discussion et de coopération pour trouver, maintenir ou améliorer les services pour la population française. C’est aussi là que nous assurerons le rôle de vigie - en partenariat avec tous les parlementaires - sur les questions de fiscalité, de retraites et du droit de la famille. Nous interviendrons aussi pour faciliter certaines procédures dans les administrations locales pour un service public à la fois de qualité et de proximité.

La proximité des élections sénatoriales, prévue en septembre, pousse certaines listes à mettre en avant surtout le rôle de grands électeurs des élus consulaires (conseillers et délégués). Cette vision réductrice ne rend pas hommage aux conseillers des Français de l’étranger. Elle risque surtout de provoquer un réveil douloureux pour les nouveaux conseillers hors-sol quand ils recevront les appels téléphoniques en pleine nuit de Français dans le besoin. Le travail du conseiller consulaire est de faire marcher ses réseaux pour répondre à des situations très diverses. C’est ici aussi que joue l’expérience accumulée au cours des années.

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Simplifier la vie de nos compatriotes au quotidien et les soutenir dans leurs démarches : Notre aide concrète, pragmatique, bilingue, éloignée des querelles partisanes, porte notamment sur l’aide aux personnes isolées et en difficulté dans leurs démarches en lien avec la France et l’Allemagne auprès des instances décisionnaires à Francfort et à Paris. C’est, ne l’oublions pas, le rôle n°1 d’un conseiller des Français de l’étranger.

Agir pour un service consulaire moderne et de proximité : Dans le contexte budgétaire actuel, rapprocher la communauté française de ses autorités consulaires en particulier pour les Français éloignés du Consulat Général de Francfort est capital et doit être associé à une modernisation des services.

Défendre un enseignement français de qualité pour leurs enfants : Dans un contexte sanitaire et économique détérioré et sans précédent, qui laisse de nombreuses familles seules face aux problématiques de garde et d’éducation, notre équipe continuera sa participation active sur le terrain, dans les commissions consulaires des bourses, dans le dialogue avec les établissements et l’accompagnement des démarches auprès des institutions locales.

Encourager l’accès à l’emploi : Parce que l’intégration en Allemagne passe aussi par l’emploi, nous appelons au développement d’un programme d’information holistique sur l’ensemble des dispositifs liés à l’emploi franco-allemand. Autour d’initiatives privées comme Connecti, la journée de l’emploi franco-allemand, avec l’aide des organisations associatives ou professionnelles spécialisées dans le recrutement et grâce aux contacts avec les entreprises françaises implantées en Allemagne, nous promouvrons l’entrepreneuriat de nos compatriotes en Allemagne et veillerons à la diffusion de l’information quant aux opportunités offertes par le marché de l’emploi.

Promouvoir la culture française : Autour des Instituts français et avec l’aide des entreprises, nous soutiendrons les initiatives culturelles comme la Fête de la Musique ou le dîner en blanc à Cologne, la Frankreichfest de Dusseldorf, la semaine alsacienne à Francfort, les expositions, concerts et manifestations qui sont de vrais relais pour la culture française en Allemagne.

Animer, coordonner et fédérer la communauté française : La vie à l’étranger est exaltante, mais aussi difficile en particulier quand il s’agit de s’intégrer. Malgré l’existence de certaines plateformes, trop de ressortissants manquent d’information et ne connaissent pas les activités ou services qui leur sont adressés. Les membres de l’équipe contribuent déjà à relayer les informations pertinentes.

Défendre des valeurs : Nous croyons à l’engagement civique et politique. Si nous venons de divers horizons, et si nous sommes d’âges et de sensibilités différentes, nous sommes portés par une même vision sous-tendue par des valeurs d’humanisme et de respect, la fraternité et une conscience environnementale qui n’est pas l’apanage de ceux qui en font leur unique message.

 

Alliance de la droite, du centre et des indépendants

Jean-Marie Langlet

Aurélie Fondecave

Dominique Cherpin

Camille Pinguet

Grégory Lièvre

Aurélie Deschamps

Marc de la Fouchardière

Bettina Galanti

Jean Clément

Virginie Duthoit

Ludovic Tessier

Anne le Digou-Bernig

Ludovic Thébault

 

Pour en savoir plus sur les élections consulaires et les autres listes : Elections consulaires : modalités de vote et candidats à Francfort

Nous vous recommandons
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne