TEST: 2255

LOFTELIER – ”Selbsportrait” ou autoportrait, un projet multiculturel et collaboratif

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 17/11/2013 à 23:00 | Mis à jour le 02/11/2018 à 23:17
Photo : (Photo VK lepetitjournal.com/francfort)
Ahmad rafi - Copie

"Selbsportrait", c'est le titre de l'exposition abritée par le "Loftelier" du peintre et professeur de dessin et peinture, Ahmad Rafi, dont le vernissage s'est tenu récemment à Francfort Alt-Fechenheim. Au "Loftelier", on croque sur le vif, on dessine, on peint tout au long de l'année et on s'amuse aussi beaucoup.

Ahmad Rafi, un véritable artiste et coach pour une exposition singulière

Ahmad Rafi est originaire d'Iran où il a grandi et fait ses premiers pas dans le domaine artistique. Après un parcours à Téhéran et Aschaffenburg, il s'est installé à Francfort en 1997. Il a d'abord dirigé un atelier de peinture et de dessin dans le quartier de Nordend et depuis un an à Francfort Alt-Fechenheim sous le nom de "Loftelier".

Ahmad Rafi explique à lepetitjournal.com/francfort que l'idée qui se cache derrière le travail autour du projet d'exposition "Selbsportrait", dont le vernissage a eu lieu le 9 novembre 2013, c'est l'interactivité : il s'agit d'un travail d'équipe où les élèves de son atelier se sont mis à tour de rôle dans la peau du créateur de l'oeuvre mais aussi du modèle. La particularité aussi de ces autoportraits réside dans la rapidité avec laquelle ils ont été dessinés. Les portraits réalisés en 7 mn top chrono sont des esquisses et font ressortir les émotions vues par des yeux différents, comme l'amour, la joie, l'inquiétude. Ici les personnes sont au coeur des préoccupations, le but étant de retranscrire ce qui se dégage de la spontanéité.

Un patchwork d'artistes motivés par une même passion

10 élèves-artistes de parcours, nationalités et profils différents se retrouvent une fois par semaine dans l'atelier du peintre iranien : une Japonaise, un Tchèque, une Belge, une Russe, deux Françaises et quatre Allemands. Ils ont en commun l'amour de la création, du dessin et de la peinture. Aucun n'a vraiment envie de faire de son art un métier. C'est une passion qu'ils souhaitent vivre parallèlement à leur activité professionnelle, une activité qui les libère, leur fait du bien, c'est pour certains comme une irrésistible pulsion qu'ils ont besoin d'assouvir chaque semaine en assistant aux cours d'Ahmad Rafi, leur professeur. Leur matériel se compose souvent d'un simple crayon ou fusain et de papier à dessin. Ils ne travaillent pas sur des techniques particulières mais plutôt autour d'un projet, d'une thématique, qui permet de suivre un fil conducteur au cours des séances.

Le public croqué sur le vif

Lors du vernissage de l'exposition "Selbsportrait", les élèves-artistes, bercés et inspirés par quelques airs d'accordéon, ont tout à coup dégainé leur crayon et saisi leur bloc de papier pour croquer les visiteurs qui se prêtaient au jeu ; mais cette fois-ci non pas en 7 mn comme pendant les travaux de préparation de l'exposition, mais en quelques secondes seulement ! Le résultat était époustouflant. Les personnes dans le public ayant servi de modèle ont pu très facilement se reconnaitre sur les esquisses affichées au mur avant d'aller se restaurer autour d'un copieux buffet et pouvoir échanger avec les artistes.

Quelques témoignages d'élèves-artistes francophones du "Loftelier":

Chantal Winter, Belge
"J'ai commencé la peinture en 2005 et découvert le groupe via un cours de "Freie Malerei" dispensé par Ahmad Rafi à la Volkshochschule. Lorsque j'ai intégré le Loftelier, j'ai eu l'impression de pouvoir réellement progresser. J'aime évoluer parmi les autres élèves de l'atelier. Je vis déjà l'interculturel au quotidien à la Banque Centrale européenne où je travaille et au "Loftelier", c'est un peu la même chose mais avec la dimension artistique. En effet, nous sommes de nationalités différentes et nous parlons allemand, anglais mais aussi français. C'est un projet multiculturel à l'image de la ville de Francfort."

Fumiko Ohama, Japonaise
"J'ai commencé en 1997 par le dessin. Aujourd'hui je dessine et je peins : j'ai toujours le besoin de m'améliorer. Dessiner et peindre, ça me libère. Pour moi, ce qui est important, c'est que nous soyons une équipe internationale. Etant étrangère, je me sens plus à l'aise avec d'autres étrangers. On se comprend, on se complète, on se pardonne nos erreurs. Notre professeur lui-même n'est pas allemand, il est iranien. Lorsque nous ne trouvons pas les bons mots pour exprimer nos émotions, il a cette faculté de pouvoir nous comprendre. J'ai aussi la particularité de pouvoir dessiner des deux mains. J'ai eu en effet un problème à la main droite il y a trois ans et il était hors de question d'abandonner le dessin : j'ai donc dû apprendre à me servir de la main gauche et ça marche !"

Véronique Bouclet-Voelkel, Française
"J'ai commencé à l'atelier en 1998. Je viens chaque semaine et j'en ai besoin, c'est comme une pulsion. Je travaille vite. L'art est selon moi un formidable exercice qui nous fait nous retrouver avec nous-mêmes. J'ai fait de la peinture acrylique, beaucoup d'aquarelle et ma spécialité ce sont les peintures sur des photos, sur des oeuvres existantes. L'an dernier, j'ai peint des dessins sur des photos de tableaux de maîtres. Au final, on ne reconnait pas du tout l'oeuvre initiale : j'apporte une autre dimension, un autre regard. Il ne s'agit plus de la même oeuvre mais d'une nouvelle création. Au "Loftelier", l'ambiance est super ! Ahmad est un prof très compétent, il agit en véritable coach, il sait nous conseiller et nous guider sans jamais nous mettre la pression. Avec lui, pas de cours académique. Ce qui est important pour lui, c'est de faire ressortir ce que l'artiste a en lui."

Elsa Namy, Franco-Allemande
"En ce qui me concerne, j'ai fait des études de philosophie et d'histoire de l'art et suivi parallèlement des cours aux Beaux-Arts à Paris. Passionnée de peinture et de dessin, c'est tout naturellement que j'ai rejoint le "Loftelier" il y a trois ans. Ce que je fais ici, c'est pour les loisirs mais nous travaillons de façon très professionnelle. Il y a une continuité avec un thème sur lequel on travaille au fur et à mesure des séances. L'an dernier par exemple, nous nous sommes intéressés à l'érotisme et cette année au thème de l'eau. Participer au "Loftelier" constitue pour moi un parfait équilibre avec le travail."

Valérie Keyser (lepetitjournal.com/francfort), lundi 18 novembre 2013

Loftelier
Alt Fechenheim 65
60386 Francfort
http://www.ahmadrafi.de

Liste des élèves-artistes :
Gabi Böhmer
Véronique Bouclet-Voelkel
Larissa Kasten
Elsa Namy
Fumiko Ohama
Nina Peters
Jörg Peterskofsky
Ursula Ruppel
Marek Svoboda
Chantal Winter

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Francfort !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com