Dimanche 22 avril 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Messe francophone exceptionnelle à Dublin

Par Jean Dubas | Publié le 09/04/2018 à 18:33 | Mis à jour le 09/04/2018 à 19:58
IMG_4670

Ce dimanche 8 avril, et comme tous les premiers dimanches du mois (ici sans compter celui de Pâques), la communauté française catholique de Dublin s'est réunie dans l’église de Milltown, à l’Institut de Théologie et de Philosophie, pour y célébrer une messe en Français. Depuis une dizaine d’années, c’est Conor Harper, père jésuite irlandais et aumonier des Français en Irlande depuis 1976 qui prêche l’Eucharistie dans la langue de Molière.

 

 

Ce dimanche cependant, le père Harper était épaulé par trois autres prêtres dont Monseigneur Poinard, qui n’est autre que l’aumônier général des Français à l'étranger (AGFE) et, accessoirement chevalier de la Légion d’Honneur. A titre professionnel, c’est la première visite à Dublin du représentant des 140 paroisses catholiques francophones réparties dans 115 pays. Venu aborder la question des expatriés avec l’ambassadeur de la France à Dublin, Mgr Poinard était également en mission pour promouvoir une action sociale : «  Cette année, nous soutenons la communauté catholique francophone de Bombay qui nous a demandé de participer à une action en faveur des enfants des quartiers pauvres ». L’argent récolté par la communauté francophone catholique de Dublin à l’occasion de la quête sera donc reversé pour cette bonne cause.

 

 

Fondatrice de la communauté à Dublin dans les années 70, Monique Long peut se satisfaire d’avoir donné l’occasion à beaucoup de Français catholiques de pouvoir célébrer la messe une fois par mois dans leur langue natale. Familles avec enfants en bas-âge, étudiants en Erasmus, qu’ils soient en séjour d’une semaine ou expatriés de longue date, des dizaines de Français de toute provenance se rassemblent à cette occasion, chaque mois. « Nous étions beaucoup à avoir des époux ou épouses irlandais(es), rappelle Monique Long qui explique l’origine du projet. Il y’a beaucoup de jeunes désormais, nous sommes une assemblée transitoire, les gens participent le temps de leur séjour puis repartent selon leurs obligations. C’est le cas des Erasmus notamment qui viennent aussi pour la culture irlandaise ».

 

 

Monique n'est pas la seule à tenir ce projet, elle est notamment secondée par Nicolas Nouelle. Chaque mois, Nicolas rappelle les dates et horaires des messes et tient la communauté au courant d’éventuels changements. En Irlande depuis une quinzaine d’année, cet ex-Niçois juge bon de rappeler le socle d’un tel projet : « Le message essentiel de l’Eglise, qu’on fait ici passer en français en l’occurrence, c’est un message très exigeant d’amour de son prochain et de son ennemi ». A l’issue de cette messe, tous les participants étaient invités à clôturer ce dimanche de paix autour d’un bon repas dans un pub, en attendant le 6 mai prochain pour une nouvelle messe.

 

Pour plus d'informations :

 

www.messedublin.wordpress.com

messesfrançaises@yahoo.fr

 

 

Photos : Nicolas Nouelle

Jean dubas

Jean Dubas

Master 1 de journalisme sportif (y'avait penalty sur Nilmar). Diplômé d'une Licence de langues étrangères appliquées. De Amiens à Dublin, en passant par Bogotá.
0 CommentairesRéagir

Actualités

POLITIQUE

Brexit - les problèmes douaniers de l’Irlande

Entre République d’Irlande, Irlande du Nord, les frontières et les accords du Vendredi Saint, le Brexit remet tout en cause, et Thérésa May, Première ministre du Royaume-Uni ne sait plus où donner de

Communauté

PORTRAIT

Une pâtissière aux doigts de fée

Entre fleurs ou vrai gâteau, difficile de faire la différence. C’est d’ailleurs la principale fierté d’Allison, qui prépare ses petites merveilles colorées de sa propre cuisine à Wexford en Irlande.

Sur le même sujet