THE VOICE OF IRELAND - Un Français en lice !

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 04/03/2016 à 11:26 | Mis à jour le 06/01/2018 à 20:15

 

Loïc Bontemps, un étudiant français de 21 ans, a passé les auditions à l'aveugle de The Voice of Ireland mi-janvier. Sa voix et sa reprise de Rocket Man d'Elton John lui ont permis d'intégrer l'équipe de Rachel Stevens. Originaire de Lyon, le jeune expatrié, pour un an à Dublin, passera de nouveau dans l'émission dimanche soir, pour l'épreuve des battles (déjà enregistrée au moment de l'interview).

 

Qu'est-ce qui a motivé votre inscription à The Voice of Ireland ?

Je suis tombé sur une publicité à la télé. C'était clairement pour m'amuser, je n'avais jamais vraiment fait d'audition avant et c'était pour avoir une expérience. Je suis arrivé à Dublin en septembre pour une année d'échange et d'expériences en même temps que le début des auditions. Je n'espérais rien mais je ne m'attendais pas à me retrouver à la télé.

Pourquoi choisir de chanter « Rocket Man » d'Elton John pour les auditions à l'aveugle ?

J'adore Elton John et les chansons old-school comme les Pink Floyd ou Paul McCartney. J'étais content de ne pas faire quelque chose de trop commercial. Pour me démarquer, l'idée n'était pas forcément le choix de la chanson mais plutôt de faire des arrangements différents, quelque chose de plus folk pop.  

Est-ce que le fait d'être Français a posé problème ?

Non pas du tout, au contraire la production m'a dit de jouer un peu dessus.

Et chanter en anglais ?

Non plus. [Loïc a vécu quelques années à l'étranger étant enfant et a fréquenté des écoles anglophones nldr]. Mais j'adore chanter en français alors s'il y a moyen, je le ferai.

 

Vous ne connaissiez pas les juges avant l'émission. Mais aviez-vous quand même une préférence et qu'avez-vous ressenti quand Rachel Stevens, votre coach, s'est retournée ?

Je n'avais pas vraiment de préférence. Quand elle s'est retournée, j'étais juste content. Je me suis dit que ça allait faire rire mes potes. Mais de tous les coachs, c'était celle à laquelle je m'attendais le moins.

Est-ce que vous avez beaucoup d'échanges avec elle ?

Entre l'audition à l'aveugle et les battles, il y a des moments de répétition avec elle mais aussi des chorégraphes, des stylistes? Les contacts avec Rachel sont plus restreints qu'avec le reste des équipes. Mais j'ai travaillé avec elle autour d'un piano la chanson de ma battle.

Vous pouvez dire quelle chanson ce sera ?

(Sourire) Non. Mais je pense que c'est une chanson qui plaît.

Vous jouez du piano et de la guitare. Est-ce que vous avez suivi des cours ou appris par vous-même ?

J'ai eu quelques années de cours de guitare mais j'ai appris le piano plus ou moins seul. Après j'ai juste eu quelques cours de chants mais pas beaucoup. Je m'entraîne dans des soirées étudiantes? dès que je peux participer à quelque chose en fait.

Vous aimez aussi vous produire dans la rue?

Oui en arrivant j'ai pris une licence pour jouer dans la rue. Il y a une bonne ambiance. A Lyon, j'avais un groupe mais ici, je n'avais pas le temps de monter un projet. La plupart du temps je joue des reprises mais parfois aussi des compositions ou des chansons françaises, la réaction des gens est assez marrante.

Et comment se passent  les coulisses de l'émission ?

D'abord, pour postuler, tu t'inscrits sur Internet. Moi j'ai envoyé un Soundclound. Si ça leur plaît, ils te rappellent. Avant de passer devant les coachs, il y a une série d'auditions. Tu n'as aucun contact avec les jurés. Je ne sais pas combien on était mais il y avait quand même du monde.

Et vous avez chanté Rocket Man aussi ?

Oui ! Mais ce n'était pas prévu (rires). J'ai décidé de l'apprendre deux jours avant parce que je l'aimais bien.

Et une fois passées les auditions à l'aveugle ?

Pour les battles, on nous impose la chanson. Mais ce que j'ai aimé, c'est que tu as quand même une grande liberté sur ce que tu vas faire, sur les arrangements notamment. On nous a informés du titre de la chanson et j'ai eu toute la nuit pour proposer l'arrangement que je voulais. Après il y a quelques semaines de répétitions. C'est quand même relativement intense. Mais la production met les moyens pour que le rendu soit bien et que le candidat soit content de ce qu'il fait.

Justement, que vous a apporté l'émission jusqu'à présent ?

Ce qui est vraiment bien, c'est que tu as un vrai staff technique avec du bon matériel. Une fois que tu as passé le stade des auditions à l'aveugle, le suivi est beaucoup plus intense et personnalisé. J'ai eu l'occasion d'avoir des profs de chant et quelques cours de présence scénique. Mais ce qui fait progresser, c'est surtout de beaucoup chanter. Je pense que, maintenant, j'ai une meilleure qualité de son.

Tiphanie Naud (www.lepetitjournal.com/dublin) Vendredi 04 mars

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition internationale