TEST: 2254

Laurent Guinot, Délices de France - ‘Le but du jeu pour moi : faire plaisir aux gens'

Par Délices de France | Publié le 22/01/2022 à 11:00 | Mis à jour le 01/03/2022 à 18:54
Laurent-Guinot

Nous avons rencontré Laurent Guinot, fondateur de Délices De France, une nouvelle épicerie en ligne qui propose aux expatriés français la possibilité de commander et de se faire livrer des produits culinaires de grande qualité directement importés de France ! Laurent nous parle plus longuement de son parcours et de sa nouvelle aventure professionnelle.

 

LepetitJournal.com : Bonjour Laurent, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Laurent Guinot : Bonjour je m’appelle Laurent, j’ai 57 ans, je suis Français résident à Dublin depuis maintenant 4 ans et demi, et auparavant, j’ai vécu 23 ans à Londres, ainsi que dans 6 autres pays. Je pense que l’Irlande sera surement mon dernier pays, mais on ne sait jamais !

Avez-vous toujours évolué au sein du même milieu professionnel lors de vos voyages ?

J’ai débuté et ai fait toute ma carrière dans la restauration et principalement dans la restauration de luxe. Mes parents étaient restaurateurs et mon père vient d’une très grande lignée de cuisiniers. De plus, mon oncle a été élu meilleur chef du monde en 1988, il a fait passer Paul Bocuse meilleur ouvrier de France en 67 puis il a eu Joël Robuchon comme commis de cuisine !

Voilà pour mes influences ! J’ai commencé moi-même la restauration chez mes parents puis je suis parti faire mes apprentissages sur Paris, dans des endroits aussi divers que la Grande Cascade, le Ritz, le Bristol, le Crillon ou l’Intercontinental. 

Et c’est à partir de là où j’ai commencé à voyager : je suis allé faire l’ouverture de l’intercontinental à Sorrente en Italie, puis l’ouverture de l’intercontinental au Luxembourg, et ensuite l’intercontinental à Londres.

‘’Le plus jeune directeur de restaurant à gagner une troisième étoile Michelin !’’

À Londres j’ai également travaillé au Claridge’s et je me suis retrouvé à monter les étapes jusqu’à devenir directeur de restaurant, dont un restaurant où nous avons gagné la première étoile Michelin, des restaurants où nous avons gagné la deuxième étoile Michelin, et à l’âge de 28 ans, je me suis retrouvé à être le plus jeune directeur de restaurant à gagner une troisième étoile Michelin ! Il s’agissait du restaurant londonien ‘La Tante Claire’, et nous étions le seul restaurant à Londres à avoir 3 étoiles Michelin.

Laurent Guinot
Laurent Guinot, fondateur de Délices de France

C’est impressionnant ! C’est un restaurant qui existe toujours ?

Non, le propriétaire, Monsieur Pierre Koffmann, a revendu le restaurant à Gordon Ramsay qui cherchait absolument à avoir un restaurant 3 étoiles Michelin. Et il les a toujours ! C’est d’ailleurs son restaurant phare, en plein milieu du quartier de Chelsea. 

Voilà comment j’ai pratiquement terminé ma carrière, parce qu’à partir de là je me suis dit que je ne pouvais pas aller beaucoup plus haut ! De plus j’avais envie de construire une vie de famille et d’avoir une vie à peu près normale. J’ai donc décidé de franchir le pas, et avec l’aide d’un ami, nous avons monté une société à Londres, qui existe encore maintenant : nous avons démarré l’import/export de produits culinaires à destination des hôtels et des restaurants. Et par la suite nous avons lancé pour la première fois en Angleterre les livraisons pour les particuliers à domicile. C’était en 1997.

Après avoir vécu 23 ans à Londres, qu’est-ce qui vous a amené à penser à l’Irlande et sa capitale, Dublin ?

J’ai eu une désillusion professionnelle à Londres en 2010 : suite à la crise financière de 2008, certains de mes très gros clients ont fait faillite me laissant moi-même en très mauvaise posture ! Donc je me suis retrouvé avec un choix de vie à faire et j’ai essayé de reprendre la restauration. Mais ayant arrêté depuis pas mal de temps, peu d’opportunités se sont présentées. 

Alors je me suis dit que c’était peut-être le moment de rentrer en France. Je considère, encore aujourd’hui, que c’est la plus mauvaise décision que j’ai pris de toute ma vie ! Mais ce n’est pas grave, car j’ai rebondi en partant par la suite au Portugal, puis à Tahiti. Et de là,  l’un de mes très bons amis m’a dit : « Laurent il y a une place qui se libère à Dublin chez un restaurateur très connu, si tu veux ça peut être l’occasion de revenir ». C’est ainsi que je suis arrivé en Irlande, un pays anglo-saxon, qui représente exactement ce qui me correspond comme modèle de vie.

Et à partir de votre retour en Europe, et donc en Irlande, a germé l’envie de relancer une société ?

Oui, j’avais envie de redevenir indépendant. J’avais toute cette expérience de l’import/export acquise aux UK et je voyais que l’Irlande se retrouvait un petit peu dans la même situation que j’avais connu en Angleterre quand je suis arrivé en 1988 : c’est-à-dire que dans les supermarchés il n’y avait presque rien ! Puis de 88 à 97 en Angleterre, en 10 ans de temps, tout a évolué. 

Je me suis dit que c’était peut-être une opportunité pour moi d’être le premier à le faire ici, en Irlande,  et de manière encore plus performante avec les nouveaux outils de communication.

Pouvez-vous nous parler un peu plus de votre épicerie en ligne, Délices de France ?

Oui, et j’aimerais si possible déjà expliquer le nom, parce qu’il a une très grande signification. Délices de France est une société qui est très connu en Angleterre et qui fut créée par Philippe, un très bon ami à moi et quelqu’un d’extraordinaire mais malheureusement décédé aujourd’hui. Philippe, qui s’est tué dans un accident d’hélicoptère lors d’une opération de charité, a toujours été un modèle pour moi dans ce qu’il a voulu faire, et j’ai toujours trouvé que cela avait été particulièrement injuste de finir comme ça…
J’ai donc cherché à contacter Délices de France ici en Irlande parce que c’était devenu les plus gros fournisseurs de pain en Angleterre. Mais la branche irlandaise de l’entreprise avait été démantelée !

C’était l’occasion pour moi de reprendre ce nom que j’ai toujours aimé, qui signifie beaucoup de choses, et qui me parait très judicieux. Voilà l’origine du nom de ma compagnie, ce n’est pas simplement un copié, un pillage bête et méchant, non, il y a une histoire derrière avec beaucoup de signification.

Pouvez-vous nous décrire un peu plus dans le détail les services et produits que vous allez proposer ?

Pour commencer, nous allons proposer nos services de livraison à domicile 7 jours par semaine pour les particuliers sur le grand Dublin, et au fur et à mesure, tenter d’étendre notre rayon de livraison jusqu’au niveau national. Les commandes se font grâce à notre application avec pour objectif de livrer sous 5 jours ouvrables.
Notre gamme propose à peu près 2 000 produits français : Tout d’abord des produits classiques que l’on trouve dans les supermarchés et que nous affectionnons de retrouver lorsque nous sommes à l’étranger (les coquillettes, les crèmes Mont blanc, ou les compotes Andros, etc.).

Mais de plus, j’ai aussi sourcé des nouveaux fournisseurs afin de proposer des produits exclusifs avec par exemple toute une gamme de saucissons qui viennent directement de Haute-Savoie, fabriqués par un petit producteur ou encore toute la charcuterie qui accompagne les raclettes.

produits de France
Délices de France propose tous les meilleurs produits de France !

Des produits donc également issus de petits producteurs ?

Exactement ! J’adore acheter en direct car on tisse des liens avec le producteur. Mais j’ai également déjà mis en place d’autres partenariats avec par exemple la marque La Belle Chaurienne, ce qui nous permet de proposer toutes leurs conserves telles les cassoulets ou leurs plats cuisinés en bocaux tels les Coqs au Vin, les bœufs bourguignons ou les blanquettes de veaux.

Produits La Belle Chaurienne

Et l’avantage de passer en direct avec ces sociétés-là, c’est que ça me permet d’avoir un meilleur prix d’achat que je répercute sur mes prix de vente : Par exemple un coq au vin ou un bœuf bourguignon en format bocal 400 grammes pour une personne coûte en dessous de 5 euros sur notre site ! 

Le but du jeu pour moi c’est de faire plaisir aux gens, c’est ma passion. En effet, je pourrais tout bêtement acheter ces produits moins chers chez un grossiste afin de réaliser une plus grosse marge. Cela ne m’intéresse pas car ma démarche s’inscrit vraiment dans un souci de vendre au juste prix, voilà !

 ''Ma démarche est vraiment dans un souci de vendre au juste prix''

 

cassoulet

 

Question essentielle : proposerez-vous du Reblochon afin de cuisiner des tartiflettes ?!

Oui, obligatoirement ! J’aurais presque tous les fromages possibles ! Il y aura un choix d’une centaine de fromages individuels y compris le fromage à raclette que les Français et les Irlandais adorent tant !

Et nous travaillons dur afin de pouvoir proposer très vite sur notre application la vente des appareils à raclette pour 2, 4, ou 8 personnes.

Nous sommes curieux maintenant ! Pouvez-vous nous citer d’autres exemples de produits ?!

Avec Plaisir ! Nous avons toute une gamme de produits Basques de la marque AccoceBerry, qui est une marque très connue et très populaire. Donc tous les produits du pays Basque sont à disposition sur le site. 

Une autre marque qui est très connue en France dans les produits de la mer, c’est la marque Guyader, qui nous permet de proposer des cakes, des rillettes de poisson etc.

Nous avons dans le même genre des produits de la marque La Paimpolaise, donc des petites boites apéritives où on a tous les parfums de poisson, ainsi que des soupes de poissons ou encore des soupes de langoustines. De quoi mettre l’eau à la bouche ! 

Nous avons également de superbes quiches artisanales. De vraies quiches de 400 grammes cuisinées à l’aide d’ingrédients sélectionnés ; et il y a même une petite gamme d’été, une gamme d’hiver ou encore une quiche à la tartiflette !  je crois beaucoup en ces produits-là. 

Une autre marque que j’aimerais citer, c’est une marque de desserts et de yaourts, Marie Morin, qui pour moi produit la meilleure mousse au chocolat que j’ai jamais mangé en produit industriel. Tout est fabriqué en Bretagne avec du lait bio, ils ont des pots en verre, comme des petites jarres de 400 grammes de mousse au chocolat, c’est absolument à tomber par terre !

Et enfin je tiens à préciser que nous proposerons également des chocolats de fabrication artisanale, ainsi que des limonades également de fabrication artisanale 

Enfin, vous aviez également évoqué des projets qui devraient faire suite à l’épicerie en ligne ?

Oui, je rêve d'ouvrir une épicerie Française à Dublin ! Mais je me concentre tout d’abord à l’aventure Délices de France !

 

Afin de découvrir tous les produits de Délices de France, visitez le site internet: https://delices-de-france.ie/

Délices de France

 

Délices de France

Délices de France

Nous sommes une épicerie française en ligne basée à Dublin. Nous transmettons vos commandes directement à nos fournisseurs et producteurs afin de vous proposer les meilleures produits de France : charcuterie, fromages, plats traditionnels, etc.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'éditon Dublin.

À lire sur votre édition locale