Samedi 25 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPAT – Focus sur la communauté polonaise en Irlande

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 27/07/2016 à 09:28 | Mis à jour le 28/07/2016 à 11:35

 

L'Irlande est réputée pour sa Guinness, ses leprechaunes, ses tâches de rousseurs? Mais il ne faut surtout pas oublier, sa diversité culturelle. Le pays est devenu très rapidement, au fil des années, la terre d'accueil de nombreuses nationalités du monde entier : des Français, des Brésiliens, des Indiens? Pourtant, une minorité reste à ce jour la plus importante dans toute l'Irlande. Il s'agit de la communauté polonaise. Lepetitjournal.com est parti à la rencontre des expatriés polonais de Dublin, pour en savoir plus.

Une église, une pharmacie, des supermarchés? Quoi de plus naturel dans une ville comme Dublin. Et pourtant, ces endroits ont tous un point commun : la Pologne. Dans la capitale irlandaise, certains  lieux sont  dédiés à  la première   minorité   nationale   du   pays. Car, il faut le savoir, les Polonais sont très nombreux en Irlande. D'après les chiffres officiels de l'Ambassade de Pologne à Dublin, il y aurait plus de 150.000 Polonais dans le pays actuellement. De ce fait, le polonais est la deuxième langue la plus parlée en Irlande.

Pour en savoir plus, une dizaine d'expatriés polonais nous ont fait part de leur expérience. Grâce à ces témoignages et une étude de Trinity College, « Polonia in Dublin », co-écrite par Peter Mühlau, Monika Kaliszewska et Antje Röder, nous avons pu en apprendre davantage sur cette communauté, la plus grande d'Irlande.

Pourquoi ont-ils quitté la Pologne ?

« Il n'y a pas d'avenir pour nous en Pologne ». C'est ce qu'affirme Agnieska, étudiante de 25 ans. Elle a quitté son pays pour avoir une chance de se construire un avenir meilleur. La plupart d'entre eux ont déploré la situation économique et politique de leur pays, qui leur paraît instable.

Une catégorie de Polonais a vite compris qu'il était préférable de partir, car peu d'opportunités d'emplois s'offraient à eux. C'est ce qu'a vécu Pawle. Il a 41 ans. « Pendant près d'un an et demi j'ai essayé de trouver un travail en Pologne pour devenir avocat. Mais c'était presque impossible d'être embauché sans avoir de bons contacts ».

Le but principal des Polonais en quittant leur pays est de gagner et d'économiser assez d'argent pour leur famille. « Après mes études, je voudrais travailler en Irlande pour réussir à subvenir aux besoins financiers de mes parents, qui sont restés en Pologne », explique Agnieska.

Pourquoi l'Irlande et pas un autre pays ?

Petit rappel historique. En 2004, la Pologne vient d'entrer dans l'Union Européenne. Dès 2006, l'Irlande devient alors la destination phare des Polonais pour s'expatrier. Mais pour quelles raisons ? 

Certains diront que c'est pour la langue, comme Mikal, 47 ans, « l'anglais est plus simple, contrairement au français ou encore à l'allemand, donc on peut mieux s'intégrer et c'est un bon moyen d'améliorer son niveau».

D'autres évoqueront le climat économique favorable en Irlande. « Pour être honnête, on gagne beaucoup plus en Irlande qu'en Pologne, voilà pourquoi j'ai voulu partir. Pour vous faire une idée, en Pologne je gagnais 200?/ mois, ici j'ai droit à un zéro en plus », confie Jacek, 34 ans. En plus de bien gagner sa vie en Irlande, il est possible de trouver un travail rapidement. « J'ai réussi à trouver un boulot ici en 2 mois », ajoute Pawle.

La religion serait aussi une des motivations pour partir. Etant donné que les Polonais comme les Irlandais sont majoritairement catholiques, avec un taux de pratiquants qui restent important.

La qualité de vie en Irlande les attire particulièrement. « Les Irlandais sont très respectueux et très accueillants. Ils respirent la joie de vivre. Ici tout est différent, tu peux parler à tout le monde sans problème. Et, j'aime beaucoup Dublin car c'est une ville très petite, pour une capitale, du coup on a tout à proximité », déclare Artur, 32 ans.

On peut également évoquer le phénomène d'entrainement : les familles se regroupent, les amis conseillent et vantent le pays.

Mais le facteur décisif d'un tel afflux de Polonais est principalement dû au fait que l'Irlande faisait partie des quelques pays à avoir autorisé un accès immédiat à son marché du travail, après l'entrée de la Pologne dans l'UE.

Où sont-ils le plus concentrés ?

D'après la dernière étude du Bureau central des statistiques d'Irlande (CSO), en 2011, la communauté polonaise est devenue la première minorité en Irlande. Ils sont les seuls ressortissants, avec les natifs du Royaume-Uni, à être présents dans toutes les villes principales d'Irlande. La plupart des Polonais vivent, bien sûr, dans la capitale et ses environs (Dublin 8, 15, 1 et 7). Mais ils sont aussi très présents dans des plus petites villes et les campagnes. Selon la même étude, on compterait environ 36.000 expatriés polonais à Dublin, 16.000 à Cork et 7.500 à Galway, pour les villes principales du pays.            

Qui sont-ils ? Un aperçu en quelques chiffres

Les Polonais qui habitent en Irlande sont généralement assez jeunes. Ils ont fait, pour beaucoup, des études supérieures et sont désormais dans la vie active.

La plupart sont arrivés en Irlande après l'entrée de la Pologne dans l'UE en 2004. Le plus grand pic d'arrivées s'est fait ressentir en 2006. Un afflux qui est resté relativement important jusqu'à la crise économique en Irlande. Mais la présence polonaise est restée très significative dans le pays, même si certains  ont décidé de plier bagages pour rentrer en Pologne ou trouver une nouvelle terre d'accueil.

Voici quelques chiffres pour vous faire une idée plus précise du profil des Polonais en Irlande:

Eloïse Robert (lepetitjournal.com/dublin) Mercredi 27 juillet 2016

Crédit photo : Skijaga/ Flickr 

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

POLITIQUE

BREXIT - Qu'y a-t-il dans l'accord de retrait de l'UE?

Conclu en novembre, l'Accord de retrait de l'Union européenne règle le divorce entre le Royaume-uni et l'UE. Mais ce texte a été rejeté trois fois par les députés britanniques, ce qui a contraint la P

Communauté

Récit - Pratiquez-vous le MEITHEAL ?

Catherine Gagneux est Consule Honoraire à Galway. Elle a ainsi une connection privilégiée avec la communauté francaise installée dans l’ouest de l'île d'Émeraude. Elle nous livre ici le récit d’une be

Que faire en Irlande ?

Shelbourne Park, le temple des courses de lévriers

Chaque samedi, le même rituel, des dizaines d'Irlandais sont réunis pour tenter de gagner le jackpot en misant sur leur lévrier favori. Immersion dans cette ambiance un peu particulière, partie intégr

Vivre en Irlande

GASTRONOMIE

Le coddle, plat traditionnel irlandais

Quand on pense à la gastronomie irlandaise, la Guinness vient irrémédiablement en premier à l'esprit. Si cette bière brune coiffée d'une mousse blanche jouit d'une renommée mondiale, l'Irlande propose

Sur le même sujet