ASSOCIATION – BreizhEire reserre les liens entre la Bretagne et l'Irlande

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 19/05/2011 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 11:30

Chaque dernier vendredi du mois, l'association BreizhEire organise des soirées dansantes. De quoi retrouver ses racines bretonnes pour les uns, ou découvrir une nouvelle culture pour les autres

Un vendredi soir au Club Chonradh na Gaeilge, Harcourt Street. L'association BreizhEire, crée fin 2004 par deux passionnés, Josselin Kerviche et Bertrand Hugo, accueillent connaisseurs et amateurs pour découvrir les chants et danses traditionnelles bretonnes. L'association compte aujourd'hui une vingtaine de membres, même si pour Bertrand, "le chiffre n'est pas le plus important. Il existe un bon nombre d'individus venant à nos évènements de manière régulière en étant simplement bénévoles ". Cours de langue, de danse, de chant et de sports bretons à St Ann's Park ou près du château de Malahide. Piques-nique, fest-noz (soirée traditionnelle bretonne) et rendez-vous informels... Bien plus qu'une association, BreizhEire est une joyeuse tribu d'amis en quête de moments d'authenticité. Mordus de musique traditionnelle et profanes viennent ainsi profiter de "l'atmosphère festive et conviviale" qui y règne. A Dublin, les rendez-vous se déroulent dans un lieu pour le moins symbolique, le club de gaélique de la capitale irlandaise. "Nous sommes accueillis par solidarité celtique !", raconte dans un sourire Cécile Pinot, membre de l'association et parisienne d'origine bretonne. Les liens sont en effet importants entre les deux cultures, même si chacune possède ses propres spécificités. "Si vous comparez la musique irlandaise et la musique bretonne sur une portée, vous verrez que la première comprend beaucoup plus de variations que la seconde", explique l'un des spectateurs.

Musique et danse, deux ingrédients essentiels
La musique est l'un des éléments nécessaires à la réussite d'un traditionnel fest-noz breton. Les membres de l'association n'hésitent donc pas à s'impliquer personnellement : "Je me suis mise à l'accordéon", témoigne Cécile Pinot. "On joue aussi du bodhran (une percussion irlandaise), de la flûte, de la guitare. On chante en breton, parfois en irlandais gaélique... Les trois premières années, on mettait des CD. Mais maintenant c'est de la musique live !".

Et pour entrer sur la piste de danse et apprendre quelques pas, les débutants ont droit à une session d'explication en musique. "La plupart des danses se font en cercle ou en chaîne, on se tient par les mains ou les petits doigts, ce qui est la spécificité des danses bretonnes, explique la jeune femme. Les rythmes sont très répétitifs, donc on peut facilement s'insérer dans la danse".

La culture bretonne, une passion
Novices en danses bretonnes, les amis espagnols qu'Hélène a invités ne devraient donc pas être perdus. Ce soir, c'est elle qui ouvre la soirée avec son accordéon. Jeune fille au pair à Dublin, Hélène Bonniec est une inconditionnelle de la culture bretonne.

Cécile quant à elle a redécouvert ses racines bretonnes à 20 ans à la Mission bretonne de Paris. Lassée par les soirées  des jeunes de son âge, cette jolie trentenaire, arrivée en Irlande en 2003 "cherchait une alternative à ce que la vie parisienne avait à offrir. Chez les bretons à Paris, j'ai trouvé le seul endroit où on peut devenir pote avec quelqu'un qui n'est pas de la même classe sociale, pas du même âge". Aujourd'hui employée dans une entreprise d'informatique, elle ne compte pas spécialement rentrer en France, et encore moins à Paris. "Pourquoi pas en Bretagne, un jour? En fait, je n'y ai jamais vécu".

Mais pour le moment, c'est à Dublin que Cécile retrouve cette ambiance bon-enfant des fest-noz. De mai à septembre, à Dublin, mais aussi à Galway, Cork, ou encore Kilkenny, l'association organise chaque mois de nombreux évènements. De quoi alimenter une culture quelque peu oubliée, aujourd'hui en plein essor. "C'est une renaissance" explique Cécile.

Frédérique Josse et Marie Deshayes (www.lepetitjournal.com/dublin) Jeudi 19 mai

Plus de renseignements sur le site de BreizhEire

Prochaine soirée Fête de la Bretagne
le samedi 21 mai à partir de 19h
Arus na nGael

45 sr. Dominic
Galway

 



Reportage-Breizheire by jahouale

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'édition Dublin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale