Jeudi 14 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ECO – La dernière traversée de Thomas Cook

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 05/08/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 13:55
Le voyagiste Thomas Cook a décidé vendredi de fermer deux points de vente à Dublin. Face à une décision aussi soudaine, les employés ont investi leur lieu de travail tout le week-end avant d'être évacués hier par la police et incarcérés. Ils ont finalement été relâchés en fin de journée

Ce grand week-end férié n'aura pas été de tout repos pour tout le monde et aura sans doute semblé bien long aux salariés de l'agence de voyage Thomas Cook. Tout a débuté dans la journée de vendredi lorsque le groupe a annoncé la fermeture immédiate de deux bureaux de Dublin, l'un dans Grafton Street et l'autre dans North Earl Street. Cette fermeture devait avoir lieu fin août, mais a été décalée dans le temps suite à des négociations divergentes avec le syndicat Transport Salaried Staffs' Association (TSSA). Pris de court, les salariés ont décidé de prendre d'assaut les bureaux, malgré les conseils des avocats et des syndicats. Trois jours durant, ils ont fait front, menacés pourtant par une peine de prison pour outrage à la justice. Mardi matin, la police est entrée en action pour évacuer les lieux et notamment faire sortir en priorité une jeune femme enceinte de huit mois qui a été immédiatement transportée à l'hôpital pour donner naissance à une petite Chelsea quelques heures plus tard. Quelques heures après leur arrestation, les autres employés ont été relâchés.

Des indemnités jugées insuffisantes
Les employés ont refusé à l'unanimité de quitter vendredi leur lieu de travail, estimant que leur employeur avait fait preuve d'intimidation à leur encontre et essayé d'empêcher que leurs droits soient pris en compte.
Le voyagiste a pris la décision de fermer les deux bureaux de Dublin voyant que les négociations concernant les indemnités de licenciement des 77 salariés concernés représentés par le syndicat TSSA n'aboutissaient pas et risquaient de tourner en conflit social. Thomas Cook propose des indemnités de licenciement correspondant à cinq semaines de salaire par année travaillée, alors que les employés réclament huit semaines. Ils considèrent que l'entreprise est largement bénéficiaire, ne se privant pas de payer à son Pdg Manny Fontenela Novoa un bonus de sept millions de livres sterling, et qu'elle pourrait donc se permettre de proposer de meilleures indemnités de départ.
Thomas Cook Group plc est l'une des compagnies de voyage leader dans le monde avec un chiffres d'affaires de 8.8 milliards de livres sterling, 22.3 millions de clients et 31.000 employés. Elles comptent 807 agences entre la Grande-Bretagne et l'Irlande.
L'agence a été créée il y a plus de 150 ans, dans les années 1840, par Thomas Cook, un homme d'affaires britannique et pionnier du secteur touristique. Elle a été acquise en 2001 par le groupe touristique allemand C&N Touristik AG qui depuis a été renommé Thomas Cook AG, pour fusionner en 2007 avec MyTravel Group.

Catherine Legras (www.lepetitjournal.com/dublin) mercredi 5 août 2009

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ASSOCIATION

STAFE - 2 millions d’euros pour les associations françaises

Le fonds de soutien au tissu associatif des Français à l’étranger (STAFE) a remplacé la réserve parlementaire autrefois décriée par manque de transparence. Les subventions 2019 ont été attribuées.

Expat Mag

Valence Appercu
ÉVÉNEMENT

Quelle moustache portez-vous en ce mois de Movember ?

De nombreuses célébrités participent au mouvement international qui réunit 5 millions de personnes se laissant pousser la moustache pendant 1 mois. Et vous ? Plutôt Brad Pitt ou Jennifer Gardner ?

Sur le même sujet