TEST: 2253

Témoignage d’un ancien parent à JBS sur le programme francophone

Par Jumeira Baccalaureate School | Publié le 01/03/2021 à 18:00 | Mis à jour le 01/03/2021 à 18:15
JBS ecole francophone Dubai

Nous avons recueilli les propos de Nadège Michel, mère de trois enfants, Adam 18 ans, Robinson 16 ans et Virgile 14 ans, anciens élèves de JBS ayant réintégré le système scolaire français.

 

Quelle est votre expérience du programme francophone de JBS ?

Tout d’abord de voir à quel point l’implication et la volonté de la communauté des mamans francophones et de l’équipe des enseignantes de français ont porté leurs fruits : visiblement Taaleem est un management à l’écoute de ses parents d’élèves et de son corps professoral car aujourd’hui en terme de présence comme d’enseignement du français dans l’école, c’est un programme construit et référencé, et c’est à la fois mérité et admirable.  Et puis tout simplement une expérience super positive du début à la fin !

 

À quel âge vos enfants en ont-ils bénéficié ?

J’ai trois enfants, donc ils sont rentrés à JBS à des âges divers, ne parlant pas un seul mot d’anglais. L’intégration s’est faite de manière très organique et très efficace, grâce à des classes en petits groupes pour « non native speakers », avec Ms Daria, je m’en souviens : une enseignante exceptionnelle. C’était un gros changement pour eux mais dès le départ, dès les premières semaines ils étaient épanouis.

 

Qu’est-ce qui vous avait fait choisir JBS à l’époque ?

Nous venions d’une petite ville, et quand nous arrivons en 2012 mes enfants démarrent dans une école française. Très vite je me rends compte qu’ils ne parlent ni n’apprennent un mot d’anglais, et l’ambiance « périscolaire » est dure. Pas d’empathie, beaucoup de compétition, de la brusquerie dans les rapports entre élèves... Bref : nous décidons de les changer pour une école anglophone. JBS nous convainc par ses dimensions humaines, et la combinaison unique de l’IB et d’une présence forte et soutenue du français.

 

Comment se passe cette transition ? Et à l’inverse la transition intervenue quelques années plus tard, du retour dans le système français ?

Les trois enfants sont rentrés le soir de leur première journée, avec une immense « banane », le sourire aux lèvres, en disant à qui mieux-mieux combien l’école était « géniale »…croyez-moi, ça n’arrive pas souvent !  Encore aujourd’hui après toutes ces années (mes enfants sont grands) chaque fois que nous évoquons JBS c’est comme un bonbon sucré, que du bonheur ! Pour répondre à votre question, et contrairement à ce que la majorité des familles craignent lors d’une transition ou d’un retour en Europe, la réadaptation - en tout cas au niveau académique - s’est faite sans le moindre problème. Virgile qui est rentré en 6e, donc une classe charnière, sans aucun soutien scolaire (ni même de ma part car je travaille énormément) a terminé son premier trimestre avec 14,5 de moyenne en français. Son enseignante ne s’était même pas rendu compte qu’il arrivait d’un système IB, c’est pour dire que son niveau de français vraiment ne posait pas le moindre souci, bien au contraire !

Sur le même sujet
Jumeira Baccalaureate School

Jumeira Baccalaureate School

JBS est une école internationale de la PRE-K à la Grade 12 (de la Petite Section de Maternelle à la Terminale) située au centre de Dubaï, où les jeunes apprennent, s'épanouissent et réussissent.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dubaï !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale