Samedi 31 juillet 2021

Cristiano, un maitre Feng-Shui pour une vie en équilibre

Par Marie-Jeanne Acquaviva | Publié le 29/05/2021 à 18:54 | Mis à jour le 29/05/2021 à 19:08
cristiano falconi feng-shui

Cristiano Falconi c’est un parcours digne des « Déviations », ce site au succès grandissant qui recense les gens comme vous et moi qui un beau matin ont décidé de changer de vie complètement, des virages à 180 degrés, quelques sacrifices à la clefs, des carrières abandonnées, mais pour le meilleur : une vie plus épanouie, un travail que l’on aime et que l’on choisit.

Pour Cristiano c’est la rencontre fortuite avec le Feng-Shui, cet art de l’agencement des espaces, une tradition millénaire venue de Chine, pourtant bien loin de sa sphère culturelle ou professionnelle. Comme quoi un hasard peut modifier une vie entière ! Écoutons son parcours, et découvrons ensemble les arcanes de cette science mystérieuse, qui est bien autre chose que la petite fontaine de table chichement décorée d’un symbole du yin et du yang….

 

Lepetitjournal.com/dubaï : Comment le Feng-Shui est-il entré dans votre vie ?

 

Cristiano Falconi : J’ai débuté ma vie professionnelle en travaillant comme assistant juridique dans une grande étude d’avocats. C’était un travail très entrepreneurial, très structuré, et je dois l’avouer assez fastidieux. Mais c’était le mien… En 2007, totalement par hasard, je vois passer une annonce pour un cours de découverte du Feng Shui, que je décide de suivre durant un congé. C’était au départ une simple curiosité. Honnêtement cela aurait pu être tout autre chose…

 

Et là, c’est la révélation ?

 

Disons plutôt une confirmation. Je trouve dans le Feng Shui une explication rationnelle, une réponse à des sensations que j’avais toujours éprouvées. Et que je suis loin d’être le seul d’ailleurs à ressentir : vous savez bien parfois qu’en rentrant dans une pièce, une maison on peut se sentir confortablement accueilli ou au contraire mal à l’aise, inquiet… sans que cela n’ait rien à voir avec la gentillesse et l’hospitalité des personnes qui vous y accueillent ! Peu importe le lieu où les personnes qui vous y invitent, les endroits vous transmettent une sensation…. Le Feng Shui donne une explication scientifique, technique et très précise à ces sensations que convoient un lieu et sa configuration, et cela m’a tout de suite fasciné.

 

C’est à la suite de cette première approche que vous décidez presque immédiatement de vous lancer dans des études approfondies sur le sujet ?

 

Oui, cela me passionne et je décide d’étudier sérieusement le sujet, d’apprendre tout ce que je peux, jusqu’à me diplômer officiellement en 2010. À partir de là un autre coup de chance incroyable, je rencontre un de mes premiers clients, en juin de la même année, et ce client me donne l’occasion de venir lui rendre visite à Dubaï. C’est à ce moment-là que je décide d’abandonner complètement ma « vie d’avant », mon travail, mon pays, mes habitudes… et de me lancer dans le vide en tentant ma chance à Dubaï. Je débute bien entendu en tant qu’indépendant total, et dans tous les sens du terme.

 

Comment se passent vos débuts justement ?

 

À partir de là je dois dire que mon intuition avait vu juste. L’extraordinaire mélange culturel de Dubaï produit ce fameux « melting pot » de gens qui au fond ont en commun une ouverture d’esprit assez incroyable, et qui fait toute la différence. Disons que la conversation qui s’ouvre sur mon métier lorsque je mentionne mon activité n’est pas du tout la même ici, qu’elle ne l’est en Occident…. Je n’avais pas besoin de démonter toute une série de clichés plus ou moins farfelus, et la grande majorité des gens à qui je m’adressais savaient déjà de quoi il s’agissait.

 

Le Feng Shui est donc déjà culturellement présent au Moyen Orient et en Asie ?

 

Pas tout à fait : disons que ce sont des cultures où l’influence de l’environnement dans lequel on vit, la disposition des pièces, de la maison, tout cela a une importance reconnue. L’effet de ce qui nous entoure au quotidien sur notre vie est admis, vécu comme une réalité et non comme une sorte de « délire new-Age » - ce qui est très souvent la première réaction d’un occidental peu curieux de ce genre d’approches (rires). Et puis l’autre point intéressant c’est que contrairement à l’Occident encore une fois, cette approche du bien-être au fond n’est pas du tout perçue comme un service de luxe….ce qu’elle n’est absolument pas ! Ma clientèle est de classe moyenne et de tous les horizons sociaux-culturels possible. C’est une préoccupation de soin de soi et de sa famille, simple, directe, sans a priori, un peu comme on vérifie d’un appartement avant de l’acheter qu’il ne donne pas sur une usine ou au-dessus d’une autoroute…. Je ne suis pas perçu comme une excentricité réservée aux milliardaires, pas du tout… Et tant mieux car c’est exactement ce que le Feng Shui est pour moi : un point de vue, et une approche qui peut aider à se sentir mieux dans sa vie, rien de plus. Et il devrait être accessible à tous.

 

Aujourd’hui où en êtes-vous de votre pratique ?

 

Eh bien j’ai commencé par m’occuper de maisons et d’appartements mais j’ai eu envie d’approfondir mes connaissances, et j’ai commencé à étudier aussi la pratique de l’horoscope chinois…. C’est une autre façon d’aider les personnes à y voir plus clair, à changer leur perspective, prendre du recul. Je me rends compte aujourd’hui que je me dirige vers une sorte de coaching holistique, une prise en charge bienveillante, orientée vers le conseil, qui s’attache plusieurs domaines de vie : l’habitat, les choix professionnels ou personnels…mais une forme de conseil très ouvert. Je ne suis pas du tout dirigiste ou catégorique dans mes avis. J’apporte une simple perspective, aux clients d’en faire ce qu’ils souhaitent.

 

Pourquoi recherche-t-on vos conseils par exemple, dans quels domaines ou occasions ?

 

Par exemple, l’analyse d’une personne au travers du prisme de l’horoscope chinois va déterminer lequel des éléments principaux sont majoritaires dans sa vie. Vous êtes certainement déjà familier avec le concept : eau, terre, feu… les chinois rajoutent le bois et le métal nous en sommes tous composés, à parts diverses. Selon ce principe, l’élément clef de votre personnalité vous prédispose par exemple à certains secteurs d’activités dans lesquels vous serez plus confortables, mieux à même de vous épanouir. Attention : cela ne veut pas dire que si vous êtes « terre » vous devez devenir potier, ou si vous êtes « eau » maitre-nageur est votre seule issue (rires) ! Par exemple une personne « feu » peut se diriger vers la restauration, comme vers le secteur pétrolier ! L’horoscope est très complexe et très subtil, et il va de pair avec un calendrier, qui définit la vibration de chaque jour de l’année. Il m’arrive de dessiner des horoscopes pour des familles entières, en particulier issues du sous-continent indien. Ils font appel à moi en général une première fois pour aider leurs enfants a choisir le secteur de leurs études, ou parce que le père a besoin d’un conseil sur le travail….ils sont définitivement plus réceptifs à ce type d’approche. Puis en oyant les résultats, ils me demandent souvent de faire cette analyse pour le reste de la famille.

 

Comment fonctionne cet horoscope, ou plutôt comment votre travail va se présenter ?

 

L’horoscope chinois part du principe que nous changeons complètement notre équilibre énergétique tous les 5 ans. Parfois il est favorable : tout semble aller de soi, les choix et les étapes de notre vie s’enchainent facilement, de façon fluide. Parfois il peut être plus difficile : on peut avoir le sentiment de se sentir bloque, coince dans une situation, de ne pas savoir comment s’en dépêtrer, ou de se sentir « lourd ». Peut-être traverse-t-on un temps propice à la réflexion, il faut savoir baisser les armes et faire preuve de patience. Ce sont ces nuances, ce recul, cette perspective que mon analyse apporte. Parfois ce recul suffit a vraiment bouleverser une vie, dans le bon sens du terme : par exemple une de mes clientes avait un rapport extrêmement conflictuel avec sa mère depuis plus de 40 ans. Je lui ai simplement dit qu’elle ne pourrait pas réparer ou changer cela, car leurs deux énergies étaient vraiment opposées, qu’elle devait juste l’accepter. Peut-être ne le lui avait-on jamais conseillé ? Toujours est-il que c’est ce qui a provoqué un déclic, et depuis leur rapport est serein, pacifié.

 

Et votre travail sur les lieux de vie ?

 

C’est un travail dont les résultats sont très concrets. Dans les entreprises bien entendu je travaille sur des espaces beaucoup plus grands, il s’agit de choisir les meilleurs emplacements pour les centres névralgiques : la position de pouvoir, la comptabilité, la circulation du flux d’argent, le sens du profit, la fluidité de la hiérarchie, tout ceci doit fonctionner harmonieusement et le mieux possible. En ce qui concerne les maisons privées c’est tout diffèrent : on se concentre sur la santé, l’harmonie du couple, le bien-être des enfants, la circulation des espaces….en fait le Feng Shui on le comprend souvent en en ressentant son contraire : les blocages. Quand il y a « quelque chose qui ne va pas », qui bloque, une tristesse, une tension, et qu’en apportant des modifications concrètes cette tension s’évapore…. Alors on comprend ce qui a changé !

 

Quels sont les principales idées préconçues sur le Feng shui ?

 

En général les gens pensent qu’il suffit de déplacer un meuble ou un miroir, mais ce n’est pas tout à fait ça (rires). Je ne fais pas de la décoration ou du design ! Pas du tout ! Moi j’essaye d’améliorer l’énergie d’un lieu, je suis le « docteur énergétique des maisons » en quelque sorte. Et puis tout le monde connait aujourd’hui à force de vulgarisation, les grands principes : je ne vous apprends rien en disant qu’il faut éviter le miroir devant le lit, ou que l’eau courante est très importante…. Mais il faut tout de même savoir ce qu’on fait : de l’eau ne veut pas dire un évier…. Il s’agit par exemple d’une fontaine oui, mais tournée vers l’intérieur, ou d’un aquarium pourquoi pas ? Mais une piscine dehors fonctionne aussi très bien ! Si l’eau n’est pas envisageable on contourne le problème en intégrant quelque chose perpétuellement en mouvement : une horloge avec des aiguilles, ou une lampe à magma décorative par exemple. En revanche ce que peu de gens savent c’est que 70% de l’énergie de la maison est déterminée par son environnement extérieur immédiat…. Du coup je sers aussi de conseil en achat immobilier (rires) !

 

Que diriez-vous à des néophytes ou des dubitatifs ?


Essayez ! Il n’y a vraiment rien à perdre ! Aucun danger, aucune machine ou médicament, juste quelques principes rigoureux mais adaptables et au fond très rationnels et logiques. Le Feng Shui ce n’est absolument pas une collection de superstitions illogiques, bien au contraire. D’abord essayez d’appliquer vous-même les premiers principes : prenez du temps pour vous et pour votre lieu de vie, où vous aller calmement essayer de mettre des mots sur vos sensations : comment vous sentez vous dans telle ou telle pièce ? Essayez de regarder l’agencement de votre espace non pas avec des yeux de décorateur mais en vous concentrant sur ce que vous ressentez : fatigue, étouffement, sentiment d’oppression ou au contraire confort, légèreté, fluidité ?

 

Des conseils pratiques pour nos lecteurs ?

 

Essayez d’appliquer ces quelques idées : ayez toujours le dos au mur lorsque vous travaillez. C’est un geste qui correspond à un instinct très ancien de protection animale : ayant le dos contre le mur et face aux ouvertures de la pièce, vous contrôlez sans effort ce qui y entre. Essayez et vous verrez la différence…. D’ailleurs vous ne verrez jamais un chat ou un chien entrer dans une pièce inconnue et s’installer en son centre ou dos au vent…. Un autre conseil : l’entrée dans la maison doit être clairement indiquée et fluide : votre nom sur la porte et une circulation aisée de la porte extérieure jusqu’à la porte d’entrée. Mme si c’est difficile d’y résister, il ne faut pas surencombrer cet espace : les sacs, les manteaux qui s’empilent, les vides poches etc… : il faut que la porte s’ouvre avec souplesse et facilité, pas de de blocage pour que l’énergie puisse pénétrer de façon fluide à travers la « bouche » de la maison, comme lorsque vous respirez. Aussi penser à éviter la stagnation dans la maison : bouger les choses, faire la poussière, trier les choses inutiles, tout ce qui encombre, régulièrement. Ranger son bureau et sa place de travail tous les soirs pour commencer la nouvelle journée de frais…. Essayez ces petits conseils – au fond de bon sens, regardez : il s’agit d’être conscient de l’énergie de son espace, et de la respecter, rien de plus ! - et vous me direz (rires) !

 

 

Cristiano Falconi

www.cristianofalconi.com

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
PHOTO

Covid-19 : les anti pass-sanitaire et antivax manifestent au Congrès à Nouméa

Retour en images sur la manifestation de ce samedi 31 Juillet devant le Congrès de Nouméa, cortège formés d'anti-vaccins et d'anti-pass sanitaire qui exultent leur droit à la liberté individuelle.