Lundi 29 novembre 2021
TEST: 2253

CLAUDE BARANTON - "Nous adorons cette cité où se mêlent toutes les cultures du monde"

Par Lepetitjournal Dubai | Publié le 15/07/2016 à 22:01 | Mis à jour le 18/07/2016 à 13:26

Claude vit à Dubaï avec son épouse Yinka et son fils Adeni depuis presque 2 ans. Photographe professionnel et passionné il propose aujourd'hui ses services auprès des familles qui recherchent des réalisations photographiques de qualité. 

 

lepetitjournal.com/dubaï : Pouvez-vous raconter à nos lecteurs votre parcours ?

Claude BARANTON : Déjà tout jeune, je passais de longs moments à scruter l'horizon de mon balcon. Je me disais qu'un jour je voyagerai loin vers des pays lointains.

Avant de parvenir à gagner cette liberté, j'ai dû apprendre à trouver ma place dans la société, comme tout le monde. J'ai donc choisi de travailler comme saisonnier pour n'être jamais prisonnier d'un contrat de travail.

En composant formations et emplois saisonniers dans beaucoup de domaines, je suis parvenu à vivre de nombreuses expériences des plus diverses : électricien, technicien vidéo, animateur socio-culturel, barman, serveur... et bien sûr photographe.

Ceci me garantissait  de l'argent pour financer mes projets et du temps libre pour voyager.

Comment est né votre amour pour la photographie ?

Lors de ces parcours multifonctions, j'ai eu la chance de rencontrer des personnes merveilleuses : artistes, ouvriers, cinéastes, paysans, photographes, aventuriers, voyageurs... Elles m'ont aidé à me perfectionner et m'ont surtout apporté la passion d'entreprendre.

Une de ces personnes, Nicholas Treatt; grand photographe de théâtre, m'a offert toutes ses connaissances pour obtenir un travail photo de très grande qualité. Grâce à lui, j'ai commencé mon expérience de reporter free-lance en Asie, en Afrique, en Europe...

J'ai tout de suite adoré échanger avec d'autres populations et d'autres cultures. Mais plus encore partager la vie de groupes ethniques qui vivent à l'écart de nos civilisations dites modernes.

Avec le temps et l'expérience j'ai commencé à constituer une large banque d'images avec laquelle j'ai pu réaliser des expositions, écrire des articles de presse, faire des conférences en projection multivision et éditer deux livres aux éditions France Loisirs.

La photographie me permet de garder une trace de ce monde éphémère qui évolue sans cesse et laisse aux lecteurs la possibilité de réagir face aux situations rencontrées. Comme une sorte de miroir à leur propre vie.

Quelle est votre opinion concernant la vie à Dubai ? Quels sont vos projets ?

Nous adorons cette cité ou se mêle toutes les cultures du monde, ou l'innovation transpire au quotidien. Je prends soin de mon fils qui occupe une large partie de mon temps et poursuis ma passion de la photographie à travers la réalisation de reportages sur Dubaï et propose mes services auprès des familles qui recherchent des réalisations photographiques de qualité.

Dès que nous avons du temps libre, nous poursuivons toujours en famille les voyages vers des lieux plus sécuritaires que mes exploits passés et plus propices à nourrir notre goût aux nouvelles rencontres et civilisations avec des enfants. Nous retournons deux fois par an en France et en Suisse pour retrouver nos familles mais nous avons choisi de rester vivre en France, dans le Berry, une fois que nous quitterons Dubaï. Nous avons comme projet d'ouvrir une auberge, chambres d'hôtes dans une ferme que nous rénovons au fur et à mesure. Ce lieu nous tient à c?ur car il est situé dans un petit village de 350 habitants au milieu de forêts, de vignes et de la campagne. Un endroit parfait pour élever Adéni et son futur petit frère qui naitra en mars 2016. De mon balcon à Dubaï, je regarde l'horizon et rêve d'un retour aux sources.

Quelles sont vos bonnes adresses à Dubai ou  tout simplement qu'aimez-vous faire lors de vos week end ?

Nous conseillons de sortir de Dubaï avec sa voiture direction Abu Dhabi et de rechercher les ventes de dromadaires qui sont organisées tous les jours. Un moyen super de côtoyer ici des Soudanais ou là des Afghans... dans une ambiance animalière sympa.

Je suis tombé également amoureux des bateaux en bois que l'on appelle " Dhow ". Il est facile de demander au capitaine si l'on peut visiter l'intérieur. Vous allez alors découvrir une ambiance très Sinbad le marin d'un autre temps. Mais pour accéder sur le bateau ce n'est pas toujours évident. Alors prudence...

Marion LONGIN (www.lepetitjournal.com/dubai) rediffusion 27 septembre 2015

Claude Baranton travaille avec du matériel Nikon pro.

Tél :+971 52 690 3701

Contact mail : claudebaranton@gmail.com

 

 

lepetitjournal.com Dubai

Lepetitjournal Dubai

L'édition de Dubaï de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet