Mercredi 26 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ASSURANCE SANTE A L'ETRANGER - Mieux vaut prévenir que guérir

Par Lepetitjournal Dakar | Publié le 23/05/2016 à 12:42 | Mis à jour le 05/07/2016 à 12:01

 Le prix de l'assurance santé facultative et des complémentaires a augmenté ces dernières années , certains expatriés ont décidé de ne plus s'assurer. L'économie réalisée en vaut-elle la peine ?

En cas d'hospitalisation en France le  coût peut être très élevé sur la durée

En cas d'hospitalisation longue durée, si vous n'avez que la CFE, le forfait hospitalier de 18 euros par jour reste  généralement à votre charge. Les frais en France et à l'étranger peuvent être très élevés en cas de long séjour à l'hôpital, Les remboursement des frais d'hospitalisation demeure donc l'un des postes prioritaires à couvrir soit en complémentaire si vous avez la CFE soit  au 1er Euro, surtout si l'on souhaite bénéficier d'une chambre particulière, dont le coût moyen est de 45 euros par jour.

La prise en charge des maladies graves 

Les Affection longue durée ( ALD ) sont prises en charge à 100% par la CFE après examen du dossier. Ce taux de  remboursement des frais médicaux ne prend pas en compte les dépassements d'honoraires souvent pratiqués par les spécialistes. Seules les assurances santé les remboursent. De ce fait, ne pas avoir d'assurance santé n'est possible qu'à condition d'être patient. En effet, le délai pour obtenir une consultation chez un médecin spécialiste qui ne pratique pas de dépassement d'honoraires peut parfois atteindre plusieurs mois en France .

Les autres dépenses de santé

Les médicaments, les consultations (hors maladie grave)  et les soins et frais dentaires ou d'optique sont les dépenses pour lesquelles une complémentaire est plus que nécessaire. Elles sont en effet assez peu et plutôt mal prises en charge par le CFE. S'agissant de dépenses non vitales, il est toujours possible de décaler ce type de soins. Mais il ne faut pas pour autant retarder des soins de prévention, sous peine d'en subir les conséquences. Par exemple, renoncer à soigner des caries n'est pas un bon calcul si, quelques années plus tard, un appareil dentaire ou des prothèses deviennent  inévitables.

Pas de mutuelle ou pas d'assurance : un pari risqué.

Plutôt que de faire un pari sur  sa bonne santé, il vaut mieux prévenir que guérir et par conséquent adopter une stratégie réfléchie. il est possible de trouver le bon équilibre entre le coût d'une assurance santé et les remboursements qu'elle propose.

 

Christian de Moncade , Ioannis Polychroniasdis 

AICE 

Association Internationale de conseils aux expatriés 

www.lepetitjournal.com/dakar lundi 23 mai 2016

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour recevoir toutes nos infos sur Dakar ! 

logofbdakar

Lepetitjournal Dakar

L'édition de Dakar de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

PHILIPPE mar 11/09/2018 - 18:51

Encore faut-il en avoir les moyens. Le coût immodéré des assurances santé nous oblige à prendre des risques avec notre santé. Pourtant nous restons français même à l étranger.

Répondre

Communauté

INTERVIEW

VIVRE À DAKAR – Témoignage de Delphine, galeriste

Alors que l’art africain est en vogue sur le marché de l’art, ouvrir une galerie et poursuivre son développement sur le continent prend tout son sens.

Que faire à Dakar ?

DÉCOUVERTE

Journées Européennes du Patrimoine 2018 à Dakar

L’Ambassade de France au Sénégal participe ce samedi 15 septembre 2018 à la 35e édition des Journées Européennes du Patrimoine, dont le thème est « L’art du partage ».

Sur le même sujet