Mardi 26 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Village Pilote, école de la deuxième chance pour les enfants des rues

Par Lepetitjournal Dakar | Publié le 23/11/2018 à 06:50 | Mis à jour le 23/11/2018 à 06:50
Photo : Village Pilote accueille des enfants des rues dans deux villages d'accueil
village pilote enfants des rues dakar senegal loic treguy

Village Pilote est une association franco-sénégalaise qui intervient depuis 20 ans au Sénégal en faveur des enfants des rues. Véritable école de la deuxième chance pour ces enfants, elle les aide à se réinsérer tant socialement et professionnellement.

Des milliers d’enfants vivent dans la rue à Dakar, dans des conditions de sécurité, d’hygiène et de santé souvent déplorables. Une grande majorité d’entre eux ont fui les mauvais traitements et la mendicité forcée pratiquées par certaines écoles coraniques (les daaras). D’autres sont de jeunes migrants, venus de pays voisins. Plusieurs associations viennent en aide à ces enfants depuis des années, parmi lesquelles l'Empire des Enfants, le Samu Social (lire l’article que LPJ Dakar lui a consacré il y a quelques semaines) et Village Pilote. Leurs actions sont complémentaires. Si le Samu Social intervient davantage pour les situations d’urgence, Village Pilote vise à réinsérer ces garçons de rues tant socialement que professionnellement.

loic treguy village pilote lac rose
Loic Treguy (au premier plan) a co-fondé Village Pilote en 1993

C’est pour cela que cette association co-fondée par le breton Loïc Treguy et Chérif Ndiaye en 1993, a notamment créé Le Tremplin, un centre d’accueil dans le village de Déni Biram Ndaoau, près du lac Rose, capable d’accueillir une centaine de jeunes. Pour identifier et mettre en confiance ces jeunes en perte de repères, Village Pilote dispose d’équipes mobiles qui sillonnent toutes les semaines les rues de Dakar pour aller à leur rencontre. Des professionnels engagent la discussion pour connaître leur histoire et comprendre les facteurs de rupture. Ils leur présentent également le centre et la possibilité d’y trouver gîte, nourriture et sécurité. Ceux qui acceptent sont ensuite emmenés au refuge du lac Rose où des soins médicaux leur sont prodigués, les problèmes liés à la toxicomanie et aux abus sexuels étant malheureusement assez fréquents.

L’objectif du Tremplin est de faciliter leur réinsertion sociale et professionnelle. Pour cela, les jeunes garçons peuvent suivre différentes formations : menuiserie bois ou métal, maraîchage, électricité, plomberie, BTP, restauration…Ces formations sont complétées par des chantiers écoles, réalisées sur site ou chez des partenaires (entreprises locales, artisans…). Les jeunes reçoivent également des cours de français et de mathématiques. Par ailleurs, tous les jeunes participent à l’entretien du centre. Des activités sportives sont régulièrement organisées, notamment autour du rugby, car le sport constitue un moyen de réinsertion sociale puissant. Fréquemment, des anciens du Tremplin viennent témoigner et participer aux activités.

Ce centre constitue une école de la vie, où les animateurs et tout le personnel cherchent à leur apporter une sécurité affective et à leur transmettre des valeurs, afin qu’ils deviennent des adultes responsables. Chaque année, Village Pilote prend en charge 350 jeunes de la rue, dont certains sont passés par la case prison. Certains, malheureusement, retombent dans la rue. De façon plus globale, ce sont plus de 2000 jeunes qui sont suivis et suivis dans la rue annuellement. 

Par ailleurs, lorsque cela est possible, Village Pilote s’efforce d’aider les plus jeunes à renouer avec leur famille.

Le 30 novembre prochain, le 7ème gala de solidarité de Village Pilote est organisé à la Résidence du Général des EFS (cf. affiche) pour récolter des fonds. Le thème de la brique a été choisi, comme un symbole d’une (re)construction pas à pas. L’argent récolté servira à mener à bien une quinzaine de projets. En parallèle, Village Pilote cherche à développer ses moyens d’auto-suffisance à travers diverses activités comme le maraîchage. Pour en savoir plus ou pour faire un don : http://www.villagepilote.org/ ou leur page Facebook

gala village pilote enfants des rues dakar
logofbdakar

Lepetitjournal Dakar

L'édition de Dakar de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ENVIRONNEMENT

Ciprovis : la start-up dakaroise qui recycle les déchets

C’est en 2014 qu’Abdoul Mbakhy Mbacke lance sa start-up de tri des déchets sur Dakar. Aujourd’hui, l’entreprise est florissante, et sensibilise de plus en plus de dakarois aux défis environnementaux.

Sur le même sujet