Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Thierry Engel, créateur d’Origasmik

Par Gaëlle Picut | Publié le 26/09/2019 à 10:30 | Mis à jour le 26/09/2019 à 10:30
Photo : Thierry et les fleurs Origasmik chez Lulu, à Dakar
thierry engel origasmik origamie fleurs dakar

Rencontre avec Thierry Engel, créateur d'Origasmik, fleurs en origami, installé à Dakar depuis un an.

"Nous sommes arrivés en famille à Dakar il y a un peu plus d’un an, ma femme travaillant pour les Nations Unies. Auparavant, nous avions vécu 3 ans en Tanzanie et des années à Paris. Pendant 15 ans, j’ai travaillé dans le secteur de l'internet. J’ai notamment créé Learnissimo, une société spécialisée dans l'apprentissage des langues en ligne, qui appartient désormais au groupe Alma Learning Group (cours Hattemer, Cours Legendre...).

En arrivant à Dakar, j'ai trouvé qu’il y avait un vrai dynamisme, un contact facile avec les gens, et une météo top (par comparaison avec la Tanzanie), sans oublier l'Océan pour faire du surf. Ceci m'a donné envie de me lancer dans un projet à la fois original et social. J’ai alors eu l’idée de fabriquer des objets en origami. L'art du pliage du papier est une technique à la mode, qui permet de réaliser de beaux objets de décoration. Et puis, j'apprécie le côté "slow art", car l'origami nécessite patience, minutie et délicatesse.

En France, cela aurait été difficile de lancer une telle entreprise, mais au Sénégal, le modèle économique tient la route. Je me suis rapproché de la prison Liberté 6 où il existe une cour des ateliers (couture, tressage, etc.) pour les détenus. Très vite, un chef d’atelier a mis une équipe en place, avec une douzaine de détenus. Deux fois par semaine, les lundis et les mercredis, des ateliers d’origamis sont donc organisés. J'y suis présent, souvent accompagné de Paul, un jeune origamiste très doué que j’ai rencontré à Dakar. C’est lui qui a créé nos modèles de fleurs (roses, hortensias, tournesol, sakura japonais) et qui a formé les détenus. J’achète le papier et les autres matières premières sur Dakar ou je l’importe.

origasmik fleurs liberte 6 prison atelier
Atelier origami pour des détenus de la prison Liberté 6, avec Paul, origamiste (chemise blanche) et le chef d'atelier à sa droite.

Selon ses compétences, chacun participe à la réalisation de nos fleurs en origami. Il faut environ 3-4 heures de travail pour réaliser un hortensia. Cela se passe bien, il y a une bonne ambiance, même les gardiens s’y mettent ! Les origamistes sont rémunérés et une autre somme est reversée à la prison pour l’entretien.

Nous sommes opérationnels depuis 6 mois. J’ai lancé avec un ami un site internet marchand et fait réaliser des cartons adaptés pour expédier nos produits. A Dakar, nos fleurs sont vendues chez Lulu et Minibap. Je recherche actuellement d’autres points de vente et communique sur les réseaux sociaux pour faire connaître nos produits en France et à l’étranger. Je suis également sur le site Etsy".

origamis fleurs origasmik thierry engel dakar
Tournesol, hortensia, rose...tout en origami !

Mes coins préférés à Dakar : la plage du Virage, la corniche Ouest et l'hôtel du Phare et son cinémardi.

Ma région préférée au Sénégal : la Casamance.

Pour en savoir plus sur Origasmik : site internet, page Facebook, Instagram

contact@origasmik.fr

Fleurs à partir de 10 000 Fcfa

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet