Mercredi 21 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TRANSPHILOSOPHIES - VOIX - TABLE RONDE : L’ART ET SES AFFLUENTS

Par Lepetitjournal Dakar | Publié le 05/12/2017 à 12:22 | Mis à jour le 05/12/2017 à 12:30
Siki rencontre Fanon

On nomme « inspiration » ce qui anime les artistes, en particulier les plasticiens, quand leurs œuvres semblent venir d’ailleurs: de la littérature, de la pensée critique ou de la politique. Comment aborder cette motilité des idées ? Qu’est-ce qui, au fond, est véhiculé dans ces métamorphoses de la pensée ? La fluidité des passages masque-t-elle ou annule-t-elle la diversité des régimes : du politique, du théorique, de l’esthétique ? Qu’est-ce qui, chez Césaire, chez Fanon, chez Senghor, irrigue l’art, et pourquoi ?

 

Avec Louisa Babari (Russie/Algérie), Véronique Kanor (Martinique/France), Kémi Bassène (Sénégal), Jean-François Boclé (Martinique/France) ; modération Carole Diop

 

Projections :

 

Head to Head, Hidden Head, Light de Julien Creuzet (2017)

L’artiste questionne les défaillances de la transmission mémorielle en constatant que la jeune génération est ouverte à toutes les musiques contemporaines mais est ignorante de la riche histoire des musiques rituelles et des danses traditionnelles africaines. Il nous invite à une transe poétique, où les corps ondulent entre les faisceaux de lumières et les images ethnographiques, comme dans une quête initiatique (10mn).

 

Corps-à-corps de Louisa Babari et Celio Paillard (2015 et 2017)

Corps-à-Corps (18 mn) est un dispositif audiovisuel constitué de deux films vidéo, construit autour de la pensée de Frantz Fanon en Algérie. C'est une œuvre partition en deux langues (français et arabe algérien). Narrateurs: Célio Paillard & Nadjet Tabouri.Médecin psychiatre en chef à l'hôpital, Fanon mesure à quel point la domination coloniale s’inscrit dans les corps de ses patients. Les mots de Seloua Luste Boulbina, ne rendent pas simplement compte de cette révolte, ils la prolongent et l’amplifient, afin qu’elle demeure vivante et opérante.

 

Performances :

 

Avec Khoudia Touré et Alicia Gomis

Alioune Diagne vit et travaille entre le Sénégal et les Pays-Bas. Chorégraphe et danseur, il s’est formé avec Salia Sanou, Seydou Boro, Kettly Noël ou Germaine Acogny. Banlieue (2012), sur le quotidien des banlieues sénégalaises, a connu un succès international. Il a poursuivi son travail avec Battling Siki (2014), un solo consacré au premier champion du monde de boxe africain : chaque danse est un combat, chaque combat une danse.

 

Interventions de Didier Awadi, Matador, Fatim & Mouna

 

Mardi 5 décembre, 10h30, IFAN – Musée Théodore Monod

Nous vous recommandons

logofbdakar

Lepetitjournal Dakar

L'édition de Dakar de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 CommentairesRéagir

Communauté

ASSOCIATION

Isabelle Dussauçoy, corps et âme pour le Clos Normand

Lors de la prise du statut de Présidente de l’association, mon objectif premier était, non pas de m’affirmer en tant que personne, mais plutôt redynamiser le statut du « Clos Normand »

Que faire à Dakar ?

ASSOCIATION

Isabelle Dussauçoy, corps et âme pour le Clos Normand

Lors de la prise du statut de Présidente de l’association, mon objectif premier était, non pas de m’affirmer en tant que personne, mais plutôt redynamiser le statut du « Clos Normand »

Sur le même sujet