Samedi 23 octobre 2021
Buenos Aires
Buenos Aires
TEST: 2247

Légalisation de l’avortement en Argentine : un pas de plus

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 11/12/2020 à 20:16 | Mis à jour le 11/12/2020 à 20:33
légalisation avortement argentine

Après plus de 20h de débat, le Congrès a finalement donné son approbation concernant la loi sur la légalisation de l’avortement avec 131 voix pour, 117 contre et 6 abstentions.

Après une longue attente, les résultats concernant le projet de loi sur l’avortement ont été donnés publics tôt ce matin, provoquant la joie de nombreuses personnes portant des pañuelos verdes réunies au Congreso et Avenida Callao. Les anti-avortement étaient aussi réunis non loin de là. 

Il y a deux ans, le projet avait aussi été accepté au Congrès mais avec un écart de voix moins important : 129 pour et 125 contre. Ce projet de loi avait ensuite été refusé par le Sénat. Cette année, c’est fin décembre que le Sénat tranchera de nouveau en faveur ou non de l’adoption du projet d’interruption légale de grossesse. Un vote que l’on attend plus serré, malgré le soutien du gouvernement et du Président.

Ce projet de loi prévoit de rendre possible l’avortement gratuit jusqu’à la 14e semaine de gestation. De plus, un délai maximum de 10 jours serait respecté entre la demande d’interruption de grossesse par la femme et l’intervention effective.

Depuis 1921, en Argentine, l'avortement est un crime passible de quatre ans de prison, sauf en cas de viol ou de risque pour la vie de la mère. Pourtant, chaque année près de 300 000 avortements clandestins seraient pratiqués en Argentine. De même, environ 40 000 femmes argentines devraient être hospitalisées à la suite de complications après ces interventions souvent pratiquées dans des conditions sanitaires précaires.

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir