Dimanche 18 novembre 2018
Buenos Aires
Buenos Aires
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Vous partez étudier à l'étranger ? Pauline vous donne ses bons plans

Par Adrien Filoche | Publié le 18/02/2018 à 15:00 | Mis à jour le 18/02/2018 à 15:00
Pauline Casaux, Manuel de l'étudiant nomade, Erasmus

Du haut de ses 25 ans, Pauline « Escobar », comme elle se surnomme, est une inconditionnelle du voyage. Lorsqu’elle était étudiante, Pauline a exploré les quatre coins de la planète. Ses expériences l’ont amenée à écrire le Manuel de l’étudiant nomade, un guide à ton humoristique, rempli de bons plans et de conseils pour les étudiants français à l’étranger. 

Lepetitjournal.com : Vous êtes une voyageuse expérimentée, c’est bien ça ? 

Pauline Casaux : Mes études m’ont offert la chance de pas mal voyager. J’ai étudié du Management à Paris, ponctué par des échanges à l’étranger, tous les 6 mois. J’ai aussi eu l’opportunité de faire un stage de deux mois aux Philippines. Quand on est étudiant, c’est vraiment le meilleur moment pour voyager. Entre mes deux années de Master, j’ai pris la décision de faire une césure pour partir en Argentine, rendre visite à ma cousine. Et puis du coup, j’en ai profité pour faire un road trip en Amérique latine, et je suis tombée sous le charme. Au début, je ne parlais pas un mot d’espagnol, ce n’était pas tous les jours facile. Pourtant, ce voyage de cinq mois reste une expérience formidable. Mais ça ne s’arrête pas là ! Durant ma seconde année de Master, me revoilà : un échange universitaire à Bogota et un stage de fin d’études à Buenos Aires. Et depuis, j’habite en Argentine. 

Quand on est étudiant, c’est vraiment le meilleur moment pour voyager.

Vous êtes l’auteur d’un guide pour les étudiants en voyage. Dites-nous-en un peu plus. 

J’ai décidé de faire un blog lorsque j’étais en Colombie il y a deux ans. L’idée, c’était de parler de la région et aussi de déconstruire certains clichés qu’on se fait sur la Colombie. Comme quoi elle serait hyper dangereuse, par exemple, alors que ce n’est plus vraiment le cas. Ce blog, c’était aussi une manière de rassurer un peu ma famille. Une fois à Buenos Aires, j’ai continué de l’alimenter. Au cours de mes voyages, j’ai souvent manqué d’informations, alors qu’il y avait pleins de choses à dire. J’ai donc décidé de faire un livre, le Manuel de l’étudiant nomade. Les articles de mon blog m’ont donné la base pour construire le projet. En quatre mois, j’avais tout écrit. Et pour l’instant, le guide plaît bien, les étudiants se reconnaissent dedans. Je ne parle pas d’un pays en particulier puisqu’au final, on retrouve dans chaque pays un peu les mêmes problématiques, et des expériences similaires. Bon, forcément, il y a un peu plus d’informations sur l’Amérique latine et un focus sur la Colombie car je connais mieux, mais ça reste très général. 

Comment est organisé votre Manuel ?

C’est un guide pratique, à ton humoristique. Le Manuel de l’étudiant nomade débute par les 10 commandements du parfait étudiant en échange. Il est construit en deux parties : une première sur l’échange universitaire et une seconde sur les voyages. Par exemple, je dresse une liste des étudiants qu’on croise en échange, avec des profils un peu « clichés ». Dans un chapitre, je parle aussi de la manière de se préparer à la visite parentale : ranger son appart, faire croire qu’on connait toute la région et qu’on parle couramment la langue… Il y a aussi des conseils plus généraux. J’évoque le fait d’être seul, d’apprendre à se débrouiller, à s’ouvrir aux autres. Et je parle bien sûr de voyage. 

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui doit partir demain ?

Tout d’abord, il faut utiliser les réseaux sociaux afin de trouver des infos et des bons plans, surtout si on n’a pas de contacts d'amis ou via l’école. C’est aussi super important de parler à des élèves qui reviennent d'échange et de profiter de leur expérience, de leurs conseils pertinents. On entend tout et n'importe quoi, c'est parfois dur de faire le tri entre les vraies infos et les « fake news ». Il faut donc écouter les recommandations des gens qui connaissent réellement le pays. Enfin, une fois sur place, il faut faire des efforts pour ne pas avoir seulement des amis français, c'est un piège commun ! 

Et pour la suite, quels projets ?

Pour le moment, je pense un peu freiner les voyages. J’ai envie de trouver un travail stable, de m’installer un peu plus en Argentine. Je vis ici avec mon copain italien expatrié. Lui travaille à Buenos Aires. On compte rester au moins deux ans ici. Après, on verra. Je commence à m’éloigner de plus en plus de la vie étudiante, des soirées Erasmus. Je rentre plutôt dans le monde de l’expatriation. Je continue mon blog bien sûr. Côté idées, pourquoi pas un projet plus axé sur les expatriés. Peut-être même un focus sur les expats argentins. C’est un pays que j’affectionne toute particulièrement, avec une culture et des gens formidables. 
 

Découvrez le blog de Pauline

Le Manuel de l'étudiant nomade est disponible en format numérique et papier sur Amazon

292fc5e8-11b1-47f3-af45-881519adf045

Adrien Filoche

Étudiant en Mastère de Journalisme spécialisation Internationale à Nice, je suis depuis janvier 2018 au sein de la rédaction de Paris du petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

Les anciens élèves des lycées français, une « communauté d’entraide »

Journaliste à TV5 Monde et ancienne élève du lycée français de Brazzaville, Dominique Tchimbakala est la nouvelle présidente de l’Union-ALFM, l’Association des anciens élèves des lycées français...

Que faire à Buenos Aires ?

Argentina Trophy : le road trip des 18/30 ans commence ! 

  La 2e édition de l’Argentina Trophy se déroulera en Argentine du 27 avril au 9 mai 2018. Au départ de Buenos Aires, près de 70 étudiants et jeunes actifs prendront la route pour un road trip...

Sur le même sujet