TEST: 2246

Est-il possible d'apprendre le hongrois ?

Par Lionel Ferrando | Publié le 27/09/2019 à 00:00 | Mis à jour le 02/12/2020 à 20:43
apprendre hongrois

Le hongrois a pour réputation d’être l’une des langues les plus difficiles d’Europe. Mais si vous faites l’effort d’apprendre quelques mots : szia (salut), igen (oui), nem (non), köszönom (merci),… sachez que la plupart des Hongrois(e)s seront enchanté(e)s par vos efforts et qu’ils apprécieront énormément que vous vous donniez la peine d’apprendre quelques mots de leur langue.

Pour votre information : sachez que le hongrois ou magyar est parlé par un peu moins de 13 millions de personnes et est une langue de la branche finno-ougrienne pouvant donc se rapprocher du finnois ou de l’estonien. 

Pour de nombreuses personnes apprendre le hongrois sera probablement l’une des choses les plus difficiles à faire durant votre installation.

42 lettres dont 14 voyelles, 12 temps, 35 terminaisons verbales, et des mots interminables sans aucune parenté avec d’autres langues européennes, bienvenue en Hongrie ! 

Mais pour un peu vous rassurer, sachez qu’aujourd’hui, la plupart des jeunes Hongrois parlent anglais. Mais si vous connaissez quelques mots en hongrois, ce sera un plus certain car ils savent très bien que leur langue est compliquée pour les étrangers.

Pour des cours de hongrois, contactez:

- soit l'Institut français de Budapest basée à Budapest au Fóó u. 17 et joignable au +36.1.489.4200. Coût : 80€ (26.000 HUF) pour 10 séances de 45 minute chacune

- soit l'Institut Balassi qui vous propose de suivre des cours en France avant de venir en Hongrie. Le tarif est de 300€ pour 10 heures et vous pouvez les joindre au +33 6 33 01 40 00 ou aller à l'Institut Hongrois — Collegium Hungarium,92, rue Bonaparte 75006 Paris.

 

Sur le même sujet
lionel ferrando

Lionel Ferrando

Après des diplômes obtenus au sein d'une école de commerce en France et de l'université Cornell aux Etats-Unis, Lionel a occupé divers postes pendant 18 ans dans des fonctions numériques, a lancé des dizaines de produits pour divers groupes du CAC40.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Budapest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com