LINGUISTIQUE - Le hongrois, langue à part

Par Lepetitjournal Budapest | Publié le 20/06/2013 à 06:57 | Mis à jour le 23/06/2013 à 19:37

 

Entourée de peuples slaves et germanophones, la Hongrie est une sorte d'enclave linguistique en Europe de l'Est. Le Hongrois est considéré par certains comme la langue la plus difficile au monde, mais son originalité est en fait le reflet d'une histoire complexe. 

Contrairement à certaines idées reçues, le Hongrois n'est pas une langue slave et ne s'apparente en fait que très peu aux autres langues européennes. 

Son originalité
A l'encontre de la majorité des langues d'Europe, le hongrois n'est pas une langue indo-européenne. Elle fait partie d'un groupe de langue différent qui est le groupe des langues finno-ougriennes. Dans ce groupe, on trouve aussi le Finnois, l'Estonien ou encore certaines langues parlées en Sibérie. 

 

Alphabet runique des sicules (hongrois de transylvanie)

Le reflet d'une histoire complexe
Le groupe de langues finno-ougriennes appartient lui-même à la famille des langues Ouraliennes. Les peuples qui parlent ces langues, étaient autrefois installés à l'Est des montagnes de l'Oural.

Vers le premier millénaire avant notre ère, les ancêtres des Hongrois ont commencé à migrer vers l'Europe. Sur leur chemin, ils se laissent influencés par les langues perses, permiennes et surtout les langues turques. C'est de là qu'ils tirent leur premier alphabet, sous forme runique.

A l'issu de leur périple, les Hongrois s'installent dans le bassin des Carpates vers la fin du IXe siècle. Le language s'enrichit alors de vocabulaire emprunté à leurs voisins slaves.

En l'an 1000, le pays se convertit au christianisme et l'écriture se fait en latin. Ce n'est que deux siècles plus tard que les premiers textes en hongrois apparaissent.

La Hongrie perd ensuite son indépendance à la bataille de Mohàcs, contre les turcs. La langue est alors très similaire à celle d'aujourd'hui et compte déjà de nombreux poètes et écrivains.

C'est le siècle des Lumières hongrois qui apportera les dernières modifications importantes à la langue. De nombreux lettrés de la fin du XVIIIème et du début du XIXème siècle, dont Ferenc Kazinczy, décident de la moderniser et de l'harmoniser. Ces modifications aboutissent à la création de l'Académie des Sciences en 1827, qui a pour but de cultiver et de préserver la langue. Les premiers dictionnaires du hongrois sont alors publiés.

Répartition des locuteurs du hongrois en Europe

 

Image: Mutichou

La langue contemporaine
Le hongrois compte aujourd'hui environ 15 millions de locuteurs, dont 10 millions vivant en Hongrie. C'est une langue de type agglutinante, qui comporte une logique qui lui est propre.

Malgré le faible nombre de locuteurs et la difficulté, connaître cette langue ouvre une fenêtre sur la très riche littérature hongroise. De plus, pour ceux qui souhaitent travailler au sein des institutions de l'Union Européenne, cela peut être un véritable atout de la parler.

Roxane Hirtzberger (lepetitjournal.com/budapest) jeudi 20 juin 2013

Lepetitjournal Budapest

Lepetitjournal.com, c'est le journal des francophones à l'étranger. C'est ici toute l'actu locale pour les francophones de Budapest et de Hongrie!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Budapest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale