Dimanche 24 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BUDAPEST ESSENTIALS - Hangmás et Whomadewho enflamment Akvárium

Par Lepetitjournal Budapest | Publié le 04/06/2014 à 15:17 | Mis à jour le 06/01/2018 à 07:49

30 mai. 20h30. Nagy Hall à Akvárium. La salle est désespérément vide. Il faut dire que de nombreux événements et concerts sont proposés ce soir dans le cadre du festival Budapest Essentials. Difficile de se décider.


Hangmás entre en scène face à une dizaine de personnes. La scène est très loin du public. Je suis perplexe. Les premiers coups de baguette retentissent, saisissants. Le groupe entame les morceaux les plus efficaces du dernier album : Tudom hogy hol lax, Gina Tonic, Fuck Barcelona. Endre, le chanteur du groupe ne se ménage pas et livre la même intensité que si la salle était bondée. Je me retourne et constate que cela aide visiblement à débrider les spectateurs. Certains remuent la tête puis se mettent finalement à danser. Franchement. Premières gouttes de sueur. Le groupe est en transe, le public applaudit de plus en plus fort. Hangmás utilise ses meilleures cartouches : We are modern pour l'énergie, Veronika Meg Akar Halni pour l'émotion. C'est déjà la fin d'un set parfait et du premier round.


Une demi-heure plus tard, je regagne Nagy Hall et constate, surprise, que la salle est désormais pleine à craquer. Budapest est prête à accueillir les danois de Whomadewho qui font leur entrée sur Hiding in Darkness. Chemises blanches, cravates, n?uds pap'. Le groupe est sur son 31. La foule leur réserve un accueil surchauffé. La salle au décor futuriste sied parfaitement aux sonorités électro rock du combo. Une vraie atmosphère se crée alors. Cette soirée est décidemment l'une des plus belles affiches de la saison d'Akvárium. J'oublie finalement que la scène est trop loin du public et il me semble impossible d'imaginer que l'endroit était désert il y a à peine quelques heures plus tôt. Jeppe Kjellberg lance un ?Budapest, on vous aime!? et la foule exulte encore un peu plus, ça saute, ça danse, les bières valsent, les bras se lèvent. C'est déjà l'heure du rappel. Ce soir, le temps s'est arrêté. Un pur moment de plaisir, de musique, de communion. Un soir à Budapest.

Marion Duboquet (www.lepetitjournal.com/budapest) - mercredi 04 juin 2014

Credit photo: Akvárium

Lepetitjournal Budapest

Lepetitjournal.com, c'est le journal des francophones à l'étranger. C'est ici toute l'actu locale pour les francophones de Budapest et de Hongrie!
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.

Sur le même sujet