Vendredi 19 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une enseigne de sushis soupçonnée de sous-payer ses employés

Par Lepetitjournal Brisbane | Publié le 10/02/2019 à 21:01 | Mis à jour le 10/02/2019 à 21:13
Hero Sushi Fair Work

Fair Work Ombudsman (FWO), l'institution qui veille au respect du droit du travail en Australie, a ouvert une action en justice contre les exploitants de trois points de vente à emporter Hero Sushi soupçonnés d'avoir  sous payé 94 travailleurs et fourni de faux enregistrements aux inspecteurs du travail lors de leur enquête.

 

La FWO a traduit devant la Cour fédérale trois entités Hero Sushi respectivement situés à Newcastle, Canberra et Gold Coast.

Au total, la FWO prétend que 94 travailleurs sur les trois points de vente ont été sous payés de $ 694 628 au total entre avril 2015 et juillet 2016. Un grand nombre de ces travailleurs étaient de jeunes travailleurs étrangers, notamment des ressortissants coréens et japonais bénéficiant de visas étudiants internationaux et de visas vacances-travail.

L'inspecteur du travail, Sandra Parker, a déclaré que le grand nombre d’employés prétendument sous-payés dans cette affaire était grave et alarmant.
 
''La FWO considère toutes les allégations d'exploitation de travailleurs avec sérieux, en particulier les affaires impliquant des travailleurs migrants qui comprennent peut-être mal leurs droits sur le lieu de travail et ne savent pas comment demander de l'aide. Les employeurs qui enfreignent délibérément les lois australiennes sur le lieu de travail seront retrouvés et pourront faire l'objet de poursuites et de lourdes sanctions financières de la part de la Cour''.
 
''La FWO exhorte les travailleurs migrants préoccupés par leur salaire ou leurs droits à les contacter. Tous les travailleurs australiens ont les mêmes droits au travail, quels que soient leur nationalité et leur statut de visa. Nous avons un accord avec le ministère de l'Intérieur selon lequel les titulaires de visa peuvent demander de l'aide sans craindre que leur visa ne soit annulé", a déclaré Mme Parker.

Les inspecteurs du travail ont découvert les sous-paiements lors de l'audit des points de vente Hero Sushi à Kotara à Newcastle et Pacific Fair sur la Gold Coast, ainsi que du kiosque Hero Sushi au Centre Canberra lors d'une démarche ciblant les entreprises de sushis en 2016.

Au cours de cet audit, les inspecteurs ont constaté que de nombreux travailleurs bénéficiaient de taux horaires très bas, parfois même seulement 12 dollars par heure. D'autres travailleurs ont reçu des salaires insuffisants pour couvrir leurs droits minimaux au titre du régime de la Fast Food Industry.

Les exploitants auraient omis de payer les taux horaires minimaux, les charges occasionnelles, les pénalités, les heures supplémentaires, les indemnités vestimentaires, les congés annuels et la pension de retraite. Les employeurs auraient également omis de fournir aux travailleurs des fiches de paie.

La FWO prétend également que les exploitants ont fourni aux inspecteurs de faux enregistrements ou des justificatifs trompeurs indiquant des heures de travail inexactes et montrant que les employés avaient reçu des salaires plus élevés et une pension de retraite, ce qui n’était pas le cas.

Feront donc face à la justice les administrateurs de la société, ainsi que les agents de paie employés au siège social de Hero Sushi. La FWO allègue que chacun d’entre eux a aidé et encouragé ou était sciemment impliqué dans certaines infractions des entreprises au droit du travail.

Les trois entreprises s'exposent à des amendes pouvant aller jusqu'à $ 54 000 par contravention. L’amende maximale pour un particulier est de $ 10 800  par contravention.

Il apparaîtrait qu'une partie du sous-paiement reste toujours impayée. La FWO demande des ordonnances de la Cour exigeant que les arriérés de paiement et les pensions de retraite soient payés et que les trois sociétés procèdent à un audit externe du respect des lois du travail.

L'affaire est inscrite à l'audience devant la Cour fédérale à Sydney le 12 mars.

Les employeurs et les employés peuvent consulter le site www.fairwork.gov.au ou appeler le 13 13 94 pour obtenir des conseils et une assistance gratuits sur leurs droits et obligations au travail. Un service d'interprétation gratuit est disponible au 13 14 50.

 

Nous vous recommandons

Lepetitjournal Brisbane

L'édition de Brisbane de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Melbourne Appercu
FAITS DIVERS

Theo Hayez, Erwan Ferrieux: tueur en série et théorie du complot

Un spécialiste en criminalité lie la disparition de plusieurs backpackers ces derniers mois, évoquant la possiblité d’un tueur en série. La police de Nouvelle-Galle du Sud réfute cette affirmation.