Mercredi 1 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un restaurateur de l'île Moreton au tribunal

Par Lepetitjournal Brisbane | Publié le 18/12/2018 à 08:26 | Mis à jour le 18/12/2018 à 08:39
restaurant Moreton Court underpaid employees

L'ancien directeur d'un restaurant d'un hôtel du Queensland fait de nouveau face à la justice. Le médiateur de l'organisme du travail, Fair Work Ombudsman (FWO) affirme qu'il a récidivé pour la 3ème fois dans l'exploitation de jeunes travailleurs étrangers qu'il aurait sous-payés.

 

L'accusation concerne 9 employés du restaurant Fire and Stone sur l'île Moreton, dont la plupart était en Australie avec un Working Holidays Visa.

Le directeur encourt des amendes pouvant aller jusqu'à 12 600$ par infraction et Auspac Hospitality Management, la société propriétaire du restaurant, des peines allant jusqu'à 63 000$ par infraction.

 

"FWO est tenu de demander des comptes aux entreprises, notamment en cas de litige mettant en cause des travailleurs vulnérables. Les taux de salaire minimum en Australie s'appliquent à tout le monde - ils ne sont pas négociables et tous les travailleurs concernés doivent nous contacter."

 

Les employeurs et les employés peuvent consulter le site www.fairwork.gov.au ou appeler la ligne d'information au 13 13 94 pour obtenir des conseils et une assistance gratuits sur leurs droits et obligations sur le lieu de travail. Un service d'interprétation gratuit est disponible au 13 14 50.

Pour en savoir plus : ici

 

Lepetitjournal Brisbane

L'édition de Brisbane de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Brisbane ?

TOP 17 des choses qu’on peut enfin faire durant le confinement

lepetitjournal.com vous a concocté une liste de tout ce qu’on veut faire et qu’on ne fait jamais par manque de temps, motivation, ou par une maladie qui nous touche tous : « la flemme-ingite ».

Expat Mag

Bucarest Appercu

CONFINEMENT - La culture pour vaincre l’ennui: le cinéma

Rester confiné à la maison ne veut pas dire tourner le dos à la culture. Depuis l’épidémie du Covid-19, plusieurs institutions offrent des alternatives virtuelles aux amoureux de la culture. Le Petit