Dimanche 17 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SCIENCE – Construis-moi un Dragon !

Par Lepetitjournal Brisbane | Publié le 17/05/2016 à 12:21 | Mis à jour le 17/05/2016 à 11:50

Un scientifique du Queensland aide à faire ressurgir une créature du passé australien, un lézard aux mensurations de monstre

On dit souvent que chez chaque scientifique se cache un enfant à la soif d'apprendre, l'exemple d'aujourd'hui n'échappe pas à la règle.

Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, ce représentant de la curiosité enfantine, demandait à ce qu'on lui dessine un mouton, pour les scientifiques actuels, la requête est plus impressionnante : « Construis-moi un Dragon ».

L'élite scientifique mondiale a collaboré à grand renfort de technologies pour redonner vie au plus gros lézard de tous les temps, le Megalania Prisca, un Dragon de Komodo dopé aux hormones. Un véritable rêve d'enfant pour Christofer Clemente, maître de conférence en Ecophysiologie à l'Université de la Sunshine Coast, dont l'apport a été central dans l'étude du comportement et des déplacements de ce reptile.

Ce véritable monstre vivait encore en Australie il y a 40,000 ans pendant le pléistocène. Au cours de son existence, il a côtoyé d'autres représentants de la Mégafaune australienne, les Wombats Géants (Dirpotodon) de 2m au garrot pour trois tonnes, des Kangourous à museaux courts (Procoptodon) de 3m de haut pour 230 kg... Ces animaux aux mensurations de bodybuilder, ont d'ailleurs croisé les premiers aborigènes qui serait arrivés d'Asie en Australie il y a 50,000 ans.

Imaginez votre surprise, alors que vous allez boire dans un cours d'eau, de croiser ces géants, et notamment ce lézard gargantuesque de 6m de long pour 600 kg (certains parlent même d'un poids qui dépasse les 1000 kg). A titre de comparaison, sa taille et son poids sont similaires au plus grand des crocodiliens, le crocodile marin.

Le but de la recherche était de savoir ce qui se passe lorsque les animaux deviennent vraiment grands, comment ils pouvaient se mouvoir? Le professeur Clemente explique alors : « Être grand fait sens. Vous voulez être grand parce que vous ne serez pas mangé par les autres, et vous aurez davantage de choix sur ce que vous pouvez vous-même manger ».

Bien entendu au premier abord c'est un choix judicieux : « malheureusement, quand vous êtes grand, vous devez soutenir toute cette masse supplémentaire, et des problèmes pour se déplacer apparaissent ».

Squelette Megalania (Melbourne)La surprise pour ce qui est du Megalania Prisca, est qu'il fait parti de la famille des varanidés et l'observation de tous ces représentants montre que même s'ils grossissent, leur posture et leur forme ne change pas fondamentalement : entre le varan à queue épineuse de 50 à 60 cm pour à peine quelques kilogrammes et le Dragon de Komodo qui peut mesurer jusqu'à 3 m et peser 70 kg on reconnaît facilement la parenté.

Le Dr Clemente explique « Donc vous avez tous ces changements de taille dans un même groupe sans changement de forme. De sorte que nous pouvons nous poser la question sur la manière dont ils soutiennent leur masse ».

La musculature a pour but de se déplacer, et de supporter son poids. Par conséquent, plus vous grandissez, plus vous allez ralentir. On estime entre 2 et 6kg le poids optimal pour se mouvoir ; au dessus les lézards seront de plus en plus paresseux. Alors que dire du Megalania qui pesait en moyenne 250 kg (5 fois plus qu'un varan de Komodo), et au maximum 600 (12 fois) ?

La question de la mobilité du monstre joue un rôle dans les explications de son extinction (comme pour celle de tous les représentants de la Mégafaune australienne). Les premiers hommes pouvaient-ils faire face à ces animaux ?

« Qui aurait gagné, qui était le prédateur ? Etait-ce le lézard carnivore géant, ou était-ce l'humain ? ». Au regard des donnés des travaux et notamment de la lenteur du Megalania, on ne doute pas que les premiers Aborigènes auraient été en mesure de chasser le reptile géant.

Additionné à d'autres éléments comme les changements climatiques et la déforestation on comprend assez bien pourquoi ce « Dragon » a disparu peu après l'arrivée des Hommes sur l'île. Un combat biblique à la David contre Goliath.

MP (lepetitjournal.com/brisbane), mardi 17 mai 2016.

N'oubliez pas de liker la page Facebook du petitjournal de Brisbane.

Reportage sur la Mégafaune australienne, les raisons de leur disparition.

Lepetitjournal Brisbane

L'édition de Brisbane de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CULTURE

Musées français à l’étranger : le softpower tricolore

Se développer à l’international, tel est l’enjeu des musées français. Après une ouverture à Malaga, le Centre Pompidou vient d'ouvrir ses portes à Shanghai et à l'art français en Chine. 

Australie

Melbourne Appercu

Incendies en NSW : état d'urgence et 'conditions catastrophiques'

L'Etat d'urgence a été déclaré en Nouvelle-Galles du Sud, où les secours se préparent à affronter des incendies dans "des conditions catastrophiques" en cette fin de journée.

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.

Sur le même sujet