Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Renforcement de la surveillance de la grippe dans le Pacifique

Par Lepetitjournal Brisbane | Publié le 26/08/2018 à 09:45 | Mis à jour le 26/08/2018 à 10:11
Un atelier de formation à l'intention des professionnels de la surveillance sanitaire et des laboratoires visant à renforcer la surveillance de la grippe dans le Pacifique s'est tenu à Suva

Un atelier de formation sous-régional à l'intention des professionnels de la surveillance sanitaire et des laboratoires visant à renforcer la surveillance de la grippe dans le Pacifique s'est tenu à Suva (Fidji) début août.

 

Des professionnels de la surveillance et des laboratoires de treize pays du Pacifique, en collaboration avec des experts régionaux, ont examiné les systèmes nationaux existants, identifié les problèmes et examiné les moyens de renforcer la surveillance syndromique et virologique de la grippe.

L’atelier de formation de cinq jours, qui s’est déroulé du 6 au 10 août, a été organisé par la Communauté du Pacifique, en collaboration avec le Centre de contrôle des maladies transmissibles des Fidji, l’OMS et le Centre de formation paramédicale du Pacifique. Il s’est tenu dans le cadre du Réseau de surveillance de la santé publique du Pacifique, avec l’appui financier des centres américains de contrôle et de prévention des maladies et du Département australien des affaires étrangères et du commerce (DFAT).


Risques de pandémies

La grippe est une maladie respiratoire contagieuse causée par les virus de la grippe qui circulent dans toutes les régions du monde, y compris dans le Pacifique. Deux types de virus grippaux (A et B) peuvent provoquer des épidémies saisonnières et, dans de rares cas, l’émergence de nouveaux virus grippaux A peut provoquer des épidémies généralisées, appelées pandémies. En 1918, une grave pandémie, connue sous le nom de grippe espagnole, a frappé toute la région (environ 22% de la population des Samoa et 5 à 6% à Fidji).

S'exprimant lors de l'atelier, le directeur adjoint par intérim de la Division de la santé publique de la CPS, le Dr Salanieta Saketa, a déclaré que « la plupart des pays du Pacifique collectent des données hebdomadaires sur le syndrome grippal (signes et symptômes de la grippe) ».

Patrick Reading, expert en virologie du Centre collaborateur OMS de référence et de recherche sur la grippe à Melbourne, a expliqué que pour que les vaccins soient efficaces leur composition devait être régulièrement mise à jour. Cette collecte aide également à identifier rapidement de nouveaux virus à potentiel pandémique.

 

Une collecte insuffisante

L'un des problèmes les plus courants rencontrés par les pays est la collecte insuffisante d'échantillons de patients pour identifier la grippe en circulation et d'autres virus respiratoires. Une démonstration étape par étape de la technique appropriée pour la collecte d'échantillons nasopharyngés auprès de patients a été organisée le deuxième jour de l'atelier.

Les participants ont également acquis des connaissances sur les aspects cliniques et épidémiologiques des syndromes grippaux et des infections respiratoires aiguës graves, des définitions de cas, des techniques de diagnostic, de la prévention, des vaccinations, de la surveillance, de la préparation et des interventions en cas de pandémie. Les participants au laboratoire ont reçu une formation spécifique sur les techniques de diagnostic de laboratoire pratiques au Centre de contrôle des maladies transmissibles des Fidji.

 

Lepetitjournal Brisbane

L'édition de Brisbane de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Australie

Melbourne Appercu
CONFÉRENCE

Apec : une croisière immobile dans le coupe-gorge de Port Moresby

Piscines, casino et solarium... La Papouasie-Nouvelle-Guinée a trouvé la solution au problème du logement dans le coupe-gorge qu'est sa capitale, en faisant venir d'Australie trois énormes paquebots.