Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PUBLI-SANTE – Le vaccin contre la dengue bientôt disponible en Thaïlande

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 28/01/2016 à 23:00 | Mis à jour le 29/01/2016 à 02:32

L'annonce par le laboratoire Sanofi en 2015 de la mise sur le marché du premier vaccin contre la dengue en commençant par le Mexique et les Philippines constitue une étape importante dans l'éradication ou en tout cas la maitrise de cette maladie qui touche chaque année près de 70 millions de personne en Asie. La Thaïlande devrait être le prochain bénéficiaire de cette avancée. Le point avec les médecins du BNH Hospital.

Après plus de vingt ans d'innovation scientifique et quelques 25 essais cliniques sur plus de 40.000 volontaires issus de 15 pays différents, l'année dernière, le géant Sanofi annonçait avoir enfin trouvé un vaccin contre la dengue.

En décembre, le Mexique et les Philippines ont donné leur accord pour la commercialisation du vaccin et la production a ainsi pu débuter en France. Très prochainement, la Thaïlande devrait elle aussi pouvoir bénéficier de cette révolution. En 2015, elle s'etait déjà prêtée à une étude d'efficacité sur quelques 4.000 enfants de Ratchaburi, province particulièrement touchée par la maladie. 2016 pourrait donc être une année charnière dans la lutte contre la dengue en Thaïlande. Une excellente nouvelle face à l'insuffisance des mesures de contrôle et d'éducation mises en place en Thaïlande pour faire face à la récente mutation du moustique porteur de la dengue et l'explosion du nombre de cas sous-jacente.

Un vaccin uniquement destiné aux + de 9 ans

Administré par trois injections espacées de six mois, le taux d'efficacité du vaccin Dengvaxia varie de 50 à 78% selon les causes virales et dépend largement de l'âge des patients, soulignait le Dr Gerard Lalande, directeur de la société CEO Health, dans un article publié le 5 janvier dans le journal The Nation.

Pour les personnes de 9 ans et plus, les essais s'avèrent en effet particulièrement concluants : dans 65% des cas, le vaccin empêche l'infection de la dengue et dans 80,3% des cas, il empêche les complications ultérieures en cas d'infection.

En revanche, le vaccin révolutionnaire montre ses limites pour les sujets âgés de moins de 9 ans puisqu'il n'empêche alors l'infection de la dengue que dans 45% des cas et augmente même le risque d'infection entre la troisième et la quatrième année suivant la vaccination.

La dengue, qu'est ce que c'est ?

La dengue est une maladie virale transmise par la piqûre du moustique "Aedes Aegypti", moustique femelle identifiable à ses rayures noires et blanches, qui lui valent le nom de "moustique tigre". Chaque année, la dengue touche environ 100 millions de personnes.

Elle peut prendre quatre formes plus ou moins graves. La plus bénigne ne se manifeste par aucun symptôme et passe donc totalement inaperçue. La plus classique dure 4 à 8 jours et se manifeste notamment par de fortes fièvres, de violentes courbatures ainsi que des nausées, une sensation de douleur derrière les yeux et l'apparition d'irritations sur le corps.

La forme la plus sévère est la dengue hémorragique qui se traduit par des fièvres persistantes avec hémorragies externes ou internes. Elle n'est pas nécessairement fatale mais peut dégénérer chez les patients les plus vulnérables, en dengue "avec état de choc", elle mortelle en l'absence de soins intensifs.

En attendant le vaccin... les mesures préventives

Si jusqu'il y a peu, il n'existait aucun traitement ou vaccin pour endiguer la dengue, il y a toutefois des comportements préventifs qui peuvent permettre aux personnes vivant dans les zones tropicales particulièrement exposées à la maladie d'échapper aux piqûres:

- Préférez les vêtements clairs, couvrants et resserrés aux extrémités
- Utilisez un anti-moustique contenant du DEET et renouvelez toutes les 4h
- Enduisez les moustiquaires d'insecticides
- Utilisez des tortillons fumigènes lorsque vous êtes à l'extérieur
- Evitez les accumulations d'eau stagnantes près de votre domicile
- Évitez le parfum et les odeurs de transpiration, très attractives pour les moustiques
- En cas de fièvre persistante, consultez immédiatement un médecin pour un bilan sanguin

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

BNH Hospital (Sathorn ? Convent)
9/1 Convent Rd, Silom Bangkok 10500
Tel. 02 686 2700 Ext. 3310;Fax 02 632 0579
www.BNHhospital.com

() vendredi 29 janvier 2016
{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PAROLE D'EXPERT

Attaquez l’asthme avant qu’il n’attaque!

Les études épidémiologiques menées en Thaïlande depuis 1985 ont démontré la prédominance de l’asthme qui a augmenté de 5% à 15% dans les 10 dernières années, particulièrement dans la région de Bangkok