La Thaïlande à nouveau taxée de paradis pour voyous

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 10/03/2008 à 08:57 | Mis à jour le 02/08/2022 à 09:01

L'arrestation très médiatisée jeudi 6 mars du célèbre marchand d'armes russe Viktor Bout, alias "le marchand de la mort", a relancé le débat sur la position de la Thaïlande comme havre de paix pour les malfrats du monde entier.

Dans la presse ce week-end, des noms tristement célèbres sont revenus tels que celui du pédophile canadien Christopher Neil ou encore du terroriste présumé l'Indonésien Hambali. Pour expliquer l'attractivité de la Thaïlande auprès des criminels, les experts sur la question mettent en cause aussi bien les maux que les qualités de la Thaïlande.

Certains insistent sur des facteurs tels que la corruption policière, l'important réseau de contrefaçon de documents officiels et des lois sur l'immigration trop laxistes. D'autres pointent une qualité de vie peu chère et le fait que le pays est un hub touristique offrant des facilités à nombre de ressortissants et des moyens de transport et de communication efficaces. Pour Sunai Phasuk, chercheur pour l'ONG Human Rights Watch, les arrestations récentes de grands criminels, tendent en tout cas à illustrer les progrès réalisés par la Thaïlande ces dernières années, notamment en matière d'immigration.

(www.lepetitjournal.com - Bangkok avec AFP) lundi 10 mars 2008

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale