Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

UE/ASEAN - Harlem Désir : “économie, sécurité et climat sont des priorités”

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 17/10/2016 à 22:00 | Mis à jour le 09/02/2018 à 08:16

Harlem Désir, le secrétaire d’Etat français chargé des affaires européennes, était à Bangkok ces 13 et 14 octobre pour assister à la 21e réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne avec leurs homologues de l’ASEAN (AEMM-21) avec au menu : la sécurité, l’économie et le climat.

Bangkok accueillait les 13 et 14 octobre la 21e réunion entre les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne et ceux de l’ASEAN (AEMM-21). Cet événement banalement intitulé "Towards a Strategic Partneurship" (Vers un partenariat stratégique) avait pour principaux thèmes l’économie, la politique et la sécurité. Le secrétaire d’Etat français chargé des Affaires européennes, Harlem Désir, a insisté la sécurité, les échanges commerciaux et le climat.

“J’ai rencontré [vendredi] mon homologue thaïlandais aux affaires étrangères, Don Pramudwinai, pour exprimer toute notre sympathie au peuple thaïlandais” commence Harlem Desir lors d’un rendez-vous avec quelques journalistes francophones à Bangkok. Il a ensuite souligné l’importance des relations entre l’UE et l’ASEAN, et de la volonté d’étendre les discussions au-delà de l’économie et des relations commerciales. Il explique que lors de son intervention il a insisté sur trois priorités : renforcer le dialogue politique et le partenariat dans le domaine de la sécurité; l’économie et les accords de libre-échanges; et le climat. Des priorités essentielles selon lui.

“Concernant la sécurité, il s’agit autant de la lutte contre le terrorisme avec comme point important la prévention pour éviter l’affiliation de groupes présents dans la région auprès de Daech et la sécurité en mer de Chine” précise Harlem Désir. Pour lutter contre le terrorisme, l’UE et l’ASEAN vont renforcer leur coopération que ce soit au niveau des échanges d’informations, de la prévention et de la lutte contre la radicalisation et de la surveillance des moyens de propagandes, principalement via internet.

Sur le volet économique, Harlem Désir souligne que plusieurs accords de libre-échanges ont été signés avec le Vietnam et Singapour même s’ils ne sont pas encore en vigueur, d’autres accords sont également en cours de négociation avec la Malaisie, les Philippines et l’Indonésie. Par contre pour la Thaïlande, il faudra attendre la tenue des élections puisque pour le moment, les négociations sont gelées en raison de la situation politique. “Sur le plan de nos relations bilatérales entre la France et la Thaïlande, elles sont avant tout marquées par leur ancienneté avec 160 ans de relations diplomatiques mais aussi par une forte présence de la communauté française en Thaïlande. Ce sont environ 700.000 Français qui visitent le royaume chaque année et près de 12.000 citoyens qui sont inscrits à l’ambassade. Il est important pour la Thaïlande de revenir à une situation normale pour rétablir les relations entre les deux pays” commente le secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes.

Les échanges commerciaux entre l’Asean et l’UE se montent à un peu plus de 200 milliards d’euros, l’UE étant le 3e partenaire économique de l’Asean qui accueille par ailleurs en 2016 un peu plus de 10 millions de voyageurs des états de l’UE.

Les échanges commerciaux entre la France et l’ASEAN ont atteint près de 30 milliards d’euros en 2015 progressant de 6,3% en glissement annuel, après deux années consécutives de repli en 2014 (-3,6%) et en 2013 (-5,2%), selon un rapport du ministère des Finances.

Dans une allocution adressée le 28 septembre aux ambassadeurs en poste dans les pays de l’Asean, le ministre français des affaires étrangères et du développement international, Jean-Marc Ayrault, soulignait que les secteurs particulièrement porteurs d’opportunités pour la France étaient l’agro-alimentaire, la santé et la ville durable.

Concernant le climat, actuellement quatre pays de l’ASEAN ont ratifié les accords de Paris, la Thaïlande, le Brunei, le Laos et Singapour. “D’autres pays sont en train de rejoindre ces accords, il faut continuer d’accroître cette dynamique. C’est un enjeu très important pour la région car elle est très affectée par les dérèglements climatiques” explique Harlem Désir.

Lors de cette réunion, les 40 délégués ont également discuté des préparatifs pour ​la célébration du 40e anniversaire de l'établissement des relations bilatérales en 2017. Dans ce cadre, les ministres ont adopté une nouvelle feuille de route intitulée 'Bangkok Roadmap for Elevating the ASEAN-EU Enhanced Partnership to a Stategic Level (2016-17)', qui rehausse les relations entre l’ASEAN et l’UE à un niveau stratégique.

Catherine VANESSE (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mardi 18 octobre 2016
{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PAROLE D'EXPERT

Attention au Poisson-pierre, ne vous y frottez pas!

Dans les eaux de Thaïlande, il est un poisson très discret qu'il vaut mieux éviter. Il se nomme "Poisson-pierre"et peut occasionner de terribles piqûres ! Alors tenez-vous informé et tâchez de l'évite